Version classiqueVersion mobile

L'institution du langage

 | 
Michel Seymour

Remerciements

Texte intégral

1Cet ouvrage a été publié grâce à une subvention de la Fédération canadienne des sciences humaines de concert avec le Programme d’aide à l’édition savante, dont les fonds proviennent du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. J’ai aussi bénéficié d’une subvention FQRSC dans le cadre du programme de soutien aux équipes de recherche.

2Je veux remercier les étudiants de mon cours phi 2180 au Département de philosophie à l’Université de Montréal qui m’ont permis d’approfondir ma réflexion en la simplifiant. Florence Noyer et Yzabelle Martineau aux Presses de l’Université de Montréal m’ont assisté dans la préparation du manuscrit. Philippe Basabose a réalisé l’index.

3La première partie de l’ouvrage est le point d’aboutissement d’une réflexion amorcée dans un article intitulé « Wittgenstein et l’institution du langage », paru en 1992 dans le premier numéro de la regrettée revue Lekton, et reproduit presque intégralement ensuite en tant que chapitre 10 de mon ouvrage Pensée, langage et communauté. Une version antérieure et écourtée du dernier chapitre est parue dans le Précis de philosophie analytique dirigé par Pascal Engel aux PUF.

© Presses de l’Université de Montréal, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search