Versión clásicaVersión móvil

Histoire de la didactique des langues au siècle des Lumières

 | 
Jean-Antoine Caravolas

Deuxième partie. Anthologie thématique II

Thème 8. Le rôle de l’élève

Texto completo

Abbé Noël Antoine Pluche

8, 9

1751

1Dans ces disputes & dans tous les changemens d’exercices, l’attention la plus propre à ménager la santé des Maîtres, & à aider efficacement le progrès des études, c’est que celui qui enseigne s’abstienne de parler tant qu’il est possible, et fasse beaucoup parler ses élèves

La mécanique des langues (1751 : 165).

Charles Rollin

8

1725

2Pour réussir dans l’éducation de la jeunesse, le premier pas, ce semble, qu’il y ait à faire, est de bien établir quel but on se propose, d’examiner par quelle route on y peut arriver, et de choisir un guide habile et expérimenté qui soit en état de nous y conduire sûrement. Quoique pour l’ordinaire ce soit une règle très sage et très judicieuse d’éviter toute singularité et de suivre les coutumes établies, je ne sais si, dans la matière que nous traitons, cette maxime ne souffre pas quelque exception, et si l’on ne doit pas craindre les dangers et les inconvénients d’une espèce de servitude qui fait que nous suivons aveuglément les traces de ceux qui nous ont précédés, que nous consultons moins la raison que la coutume, et que nous nous réglons plutôt sur ce qui se fait que sur ce qui se doit faire ; d’où il arrive souvent qu’une erreur une fois établie se communique de main en main et d’âge en âge, et devient une loi presque imprescriptible, parce qu’on croit devoir faire comme les autres et suivre le grand nombre. Mais le genre humain est-il assez heureux pour que le grand nombre approuve toujours ce qu’il y a de meilleur ? et n’est-ce pas le contraire qu’on voit arriver le plus souvent ?

3Pour peu donc qu’on fasse usage de sa raison, on reconnaît aisément que le but des maîtres n’est point d’apprendre à leurs disciples seulement du grec et du latin, ni de leur enseigner à faire des thèmes, des vers, des amplifications ; à charger leur mémoire de faits et de dates historiques ; à dresser des syllogismes en forme, à tracer sur le papier des lignes et des figures. Ces connaissances, je ne les nie point, sont utiles et estimables mais comme moyens, et non comme fin ; quand elles nous conduisent ailleurs, et non quand on s’y arrête ; quand elles nous servent de préparatifs et d’instruments pour de meilleures choses, dont l’ignorance rend tout le reste inutile. Les jeunes gens seraient bien à plaindre s’ils étaient condamnés à passer les huit ou dix plus belles années de leur vie à apprendre à grands frais, et avec des peines incroyables, une ou deux langues, et d’autres choses pareilles, dont ils n’auront peut-être que rarement occasion de faire usage. Le but des maîtres dans la longue carrière des études, est d’accoutumer leurs disciples à un travail sérieux ; de leur faire estimer et aimer les sciences ; d’en exciter en eux une faim et une soif qui, au sortir du collège, les leur fassent rechercher ; de leur en montrer la route ; de leur en bien faire sentir l’usage et le prix, et par là de les disposer aux différents emplois où la Providence divine les appellera.

Traité des études (édition 1884, t. III : 221-222).

4La docilité, qui consiste à se laisser conduire, à bien recevoir les avis des maîtres, et à les mettre en pratique, est proprement la vertu des écoliers, comme celle des maîtres est de bien enseigner. L’une ne peut rien sans l’autre ; et, comme il ne suffit pas qu’un laboureur répande de la semence, mais qu’il faut que la terre, après avoir ouvert son sein pour la recevoir, la couve, pour ainsi dire, l’échauffe, l’entretienne et l’humecte, de même tout le fruit de l’instruction dépend de la parfaite correspondance du maître et du disciple.

5La reconnaissance pour ceux qui ont travaillé à notre éducation fait le caractère d’un honnête homme, et est la marque d’un bon cœur. [...]

Ibid. (347).

© Presses de l’Université de Montréal, 2000

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Esta publicación digital es el resultado de un proceso automático de reconocimiento óptico de caracteres.
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search