Version classiqueVersion mobile

Histoire du livre et de l’imprimé au Canada, Volume III

 | 
Carole Gerson
, 
Jacques Michon

Collaborateurs et collaboratrices du volume III

Texte intégral

1Sandra Alston, spécialiste des Canadiana à la University of Toronto Library, a publié le Second Supplement à A Bibliography of Canadiana (1985-1989) de la Toronto Public Library et, avec Patricia Lockhart Fleming, Toronto in Print (1998) et Early Canadian Printing : A Supplement to Marie TremainesA Bibliography of Canadian Imprints, 1751-1800” (1999).

2Katherine Arnup est historienne et professeure agrégée à la School of Canadian Studies de Carleton University. Auteure d’un ouvrage sur l’histoire de la maternité au Canada et de nombreux articles sur la famille au Canada, elle est directrice du Carleton’s Institute of Interdisciplinary Studies.

3Paul Aubin est un chercheur indépendant associé au Centre interuniversitaire d’études québécoises de Université Laval et de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Depuis plus de dix ans, il consacre ses travaux à l’histoire des manuels scolaires du Québec et du Canada.

4Linda Bedwell est bibliothécaire à la référence et à l’orientation des usagers à la Killam Library de la Dalhousie University. Elle a été récemment diplômée (MLIS) de la Dalhousie School of Information Management, où elle a été assistante de recherche pour le volume II de l’HLIC/HBiC.

5Jo Nordley Beglo est bibliographe à la bibliothèque du Musée des beaux-arts du Canada et la collaboratrice canadienne à la Bibliographie de l’histoire de l’art. Ses recherches actuelles portent sur la bibliothéconomie de l’art au Canada.

6Fiona A. Black est directrice de la School of Information Management de la Dalhousie University et directrice du volume II de l’HLIC/HBiC. Ses travaux portent sur la contribution écossaise à la culture du livre au Canada et sur l’application des systèmes géomatiques à la recherche sur la culture de l’imprimé.

7Elaine Boone est une chercheure indépendante de Belleville, Ontario. La formation professionnelle, les femmes dans l’enseignement supérieur, l’histoire des bibliothèques et les études bibliques font partie de ses centres d’intérêt.

8Frédéric Brisson, qui prépare un doctorat à l’Université de Sherbrooke, est boursier du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Il a été assistant de recherche pour le volume III de l’HLIC/HBiC. Il consacre ses travaux à l’histoire de la librairie et de la distribution.

9Ian Brockie a donné pendant neuf ans des cours en littérature anglaise et en sciences de l’éducation à la Memorial University of Newfoundland. Il enseigne présentement la communication destinée aux professionnels au College of the North Atlantic à Doha au Qatar. Il s’intéresse particulièrement aux discours non officiels et alternatifs par lesquels les étudiants acquièrent des connaissances littéraires.

10Sarah Brouillette, professeure adjointe en littérature au MIT, travaille sur l’histoire du livre colonial et postcolonial et sur la littérature contemporaine. Elle prépare une monographie portant sur les auteurs postcoloniaux et le marché littéraire.

11Lorne Bruce est actuellement directeur des Archival and Special Collections de la University of Guelph Library. Ses nombreuses publications portent sur une variété de sujets liés à l’histoire du livre et des bibliothèques, allant de l’Antiquité au système des bibliothèques publiques en Ontario.

12Peter Buitenhuis était professeur émérite au Department of English de la Simon Fraser University au moment de son décès en décembre 2004. Il est connu pour ses nombreux travaux sur la littérature canadienne et la propagande de guerre.

13Eric Bungay est un bibliothécaire responsable du développement du Web à l’Université de Guelph. Ses principaux domaines de recherche sont le design des pages Web, la structure de l’information et les usages de l’informatique.

14Christina Burr, professeure agrégée d’histoire à la University of Windsor, termine un ouvrage sur Petrolia, en Ontario, et amorce un projet sur la dimension culturelle de l’exercice physique chez les femmes.

15Pearce Carefoote, bibliothécaire spécialiste des manuscrits du Moyen Âge et des livres anciens à la Thomas Fisher Rare Book Library de la University of Toronto, détient un doctorat en théologie de la Katholieke Universiteit Leuven en Belgique. Il s’intéresse à l’histoire de la théologie et à l’histoire de la censure.

16Richard Cavell est professeur d’anglais et directeur fondateur de l’International Canadian Studies Centre de la University of British Columbia. Ses recherches portent sur la médiation spatiale dans le contexte général des études culturelles.

17Penney Clark, professeure adjointe au Department of Curriculum Studies de la University of British Columbia, travaille sur les aspects historiques et politiques de l’enseignement et sur la connaissance et la compréhension de l’histoire chez les étudiants.

18Stuart Clarkson, récemment diplômé (MLIS) de la School of Information Management de la Dalhousie University, effectue des recherches sur William Letson, un libraire, imprimeur et éditeur de la Nouvelle-Écosse.

19Yvan Cloutier, professeur de philosophie à la retraite du Collège de Sherbrooke, est professeur associé à la Faculté des lettres et sciences humaines et à la Faculté de théologie, d’éthique et de philosophie de l’Université de Sherbrooke. Ses travaux portent sur l’histoire intellectuelle du Québec, les activités éditoriales des congrégations religieuses et la réception québécoise de Jacques Maritain, Emmanuel Mounier et Jean-Paul Sartre.

20Jean Cogswell, bachelière ès arts (Honours BA) de l’Université Concordia et diplômée en bibliothéconomie (MLIS) de l’Université McGill, est membre du Women’s Institute depuis plus de trente ans. Elle participe également aux activités de la Société bibliographique du Canada et de l’Association des bibliothécaires du Québec.

21Jennifer J. Connor est professeure agrégée à la Division of Community Health & Humanities et au Department of History de la Memorial University of Newfoundland. Ses recherches, qui portent sur la littérature médicale au Canada, ont fait l’objet de nombreuses publications dans des revues scientifiques nord-américaines.

22Frank Davey, professeur à la retraite depuis 2005 de la Carl F. Klinck Chair in Canadian Literature de la University of Western Ontario, est le directeur de la revue Open Letter et auteur d’une trentaine d’ouvrages de poésie et de critique littéraire et culturelle.

23Gwendolyn Davies, doyenne des études supérieures et vice-présidente adjointe à la recherche de l’Université du Nouveau-Brunswick, est professeure au Département d’anglais et auteure de nombreuses publications sur la littérature des provinces atlantiques des années 1749 à 1930.

24Jean Delisle est directeur de l’École de traduction et d’interprétation de l’Université d’Ottawa. Spécialiste de l’histoire et de la pédagogie de la traduction, il est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages sur la traduction et les traducteurs.

25Marie-José des Rivières est conseillère à la recherche à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval, professeure associée au Département des littératures et membre du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises. Elle prépare actuellement avec Denis Saint-Jacques une histoire des magazines au Québec.

26Peter Dickinson, professeur adjoint au Department of English de la Simon Fraser University, est l’auteur de Here is Queer : Nationalisms, Sexualities, and the Literatures of Canada (1999) et de nombreux articles sur la littérature canadienne comparée, le théâtre contemporain, le cinéma et les gender studies.

27Martin Dowding est professeur adjoint au Department of Communication Studies de la Wilfrid Laurier University. Ses principales recherches portent sur l’histoire des transferts de l’information, et des communications et politiques de l’information en Amérique latine.

28Klay Dyer est un chercheur indépendant avec une longue feuille de route dans le domaine de l’histoire des lecteurs et de la lecture au Canada des origines à nos jours. Présentement, il prépare une édition critique de In the Village of Viger de Duncan Campbell Scott et travaille à une étude consacrée à l’esthétique et à l’idéologie entourant les libraires itinérants dans l’histoire canadienne.

29Nancy Earle, doctorante à l’English Department de la Simon Fraser University, prépare une thèse sur les programmes de stages d’écrivains résidents au Canada. Elle a collaboré activement à la réalisation du volume III de l’HLIC/HBiC en tant qu’assistante de recherche principale et éditrice.

30Brendan Frederick R. Edwards détient une maîtrise de la Trent University et un diplôme en bibliothéconomie (MLIS) de l’Université McGill. Il prépare un doctorat en histoire à la University of Saskatchewan. Il a publié Paper Talk : A History of Libraries, Print Culture, and Aboriginal Peoples in Canada before 1960, paru en 2005.

31Gail Edwards enseigne l’histoire du Canada, de la Colombie-Britannique et des aborigènes au Douglas College, et l’histoire du livre illustré pour enfants à la University of British Columbia. Ses travaux actuels portent sur l’interrelation entre l’histoire aborigène, l’histoire des missionnaires et l’histoire de la culture de l’imprimé en Colombie-Britannique.

32Sandrine Ferré-Rode est maître de conférences à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, où elle enseigne la civilisation nord-américaine. Ayant publié sa thèse de doctorat sur L’Édition au Canada atlantique : le défi de publier une région (1999) et plusieurs articles sur le même sujet, elle s’intéresse aussi plus largement aux questions du régionalisme et du multiculturalisme en Amérique en Nord.

33Janet B. Friskney est rédactrice associée du volume III de l’HLIC/HBiC. Ses recherches portent principalement sur l’histoire de l’édition. Elle s’intéresse notamment à l’histoire de la Methodist Book and Publishing House, de la « New Canadian Library » de McClelland and Stewart et des services de bibliothèque et d’édition pour les aveugles au Canada.

34Gilles Gallichan, diplômé en bibliothéconomie de l’Université de Montréal et titulaire d’un doctorat en histoire de l’Université Laval, est bibliothécaire et historien à l’Assemblée nationale du Québec. Il est directeur du volume I de l’HLIC/HBiC et travaille actuellement à des projets touchant l’histoire parlementaire du Québec.

35Carole Gerson est professeure à l’English Department de la Simon Fraser University et directrice du volume III de l’HLIC/HBiC. Son prochain projet de recherche la ramènera à son centre d’intérêt sur les premières femmes écrivains au Canada.

36Ross Gordon, directeur de la Bibliothèque du Collège canadien de police à Ottawa, est titulaire de maîtrises en histoire et en bibliothéconomie et sciences de l’information de l’Université McGill, où il prépare un doctorat sur l’histoire de la Bibliothèque du Parlement jusqu’en 1886.

37Guy de Grosbois est libraire de livres anciens à Montréal. Titulaire d’une maîtrise en histoire de l’art de l’Université de Montréal, et d’un diplôme en études avancées en histoire de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris, il prépare un ouvrage sur l’histoire matérielle du livre.

38Francess G. Halpenny, C. C., professeure émérite de la Faculty of Information Studies de la University of Toronto, à laquelle elle a été rattachée en 1972 après avoir été durant plusieurs années managing editor à la University of Toronto Press. « General editor » du Dictionnaire biographique du Canada/Dictionary of Canadian Biography, de 1969 à 1989, elle a signé de nombreux travaux sur les auteurs et l’édition.

39Elizabeth Hanson est bibliothécaire responsable des donations à l’Indiana University de Bloomington, où elle a obtenu un Ph. D. de la School of Library and Information Science en 1994 et dont la thèse a été publiée en 1997 sous le titre de A Jewel in a Park : Westmount Public Library, 1897-1918. Le développement des bibliothèques publiques au Canada constitue toujours son premier centre d’intérêt dans le domaine de la recherche.

40Pierre Hébert est professeur au Département des lettres et communications de l’Université de Sherbrooke. Ses recherches portent depuis plusieurs années sur la censure et la littératrure au Québec. Il a publié entre autres deux livres sur cette question, en 1997 et 2004, puis le Dictionnaire de la censure au Québec. Littérature et cinéma, en 2006, avec Yves Lever et Kenneth Landry.

41Paul Hjartarson enseigne l’anglais et le cinéma à la University of Alberta. Ses écrits et recherches portent sur la littérature et la culture canadiennes, l’histoire du livre et l’essai. Son plus récent ouvrage, The Politics of Cultural Mediation, rédigé en collaboration avec Tracy Kulba, a été publié en 2003.

42Brian Hogan a enseigné aux départements d’histoire de la University of Saskatchewan et du St. Michael’s College dans la Toronto School of Theology. Ses recherches portent sur les questions sociales et religieuses contemporaines. Il vient de lancer sur CD-ROM une bibliographie sur l’histoire religieuse au Canada, 1964-2005.

43Claudette Hould, professeure à la retraite du Département d’histoire de l’art de l’Université du Québec à Montréal où elle est maintenant professeure associée, est spécialiste de l’histoire du livre d’artiste au Québec. Elle travaille sur l’iconographie durant la Révolution française et a publié, en 2005, un ouvrage intitulé La Révolution par lécriture : les « Tableaux historiques de la révolution française », une histoire éditoriale dinformation, 1791-1817.

44Russell Johnston, professeur agrégé en communications à la Brock University, est l’auteur de Selling Themselves : The Emergence of Canadian Advertising (2001). Ses recherches portent sur l’histoire des médias écrits, la radiotélédiffusion et le marketing.

45Clarence Karr, professeur d’histoire à la retraite du Malaspina University College de Nanaimo, en Colombie-Britannique, est l’auteur de Authors and Audiences : Popular Canadian Fiction in the Early Twentieth Century (2000). Il s’intéresse présentement au roman populaire, aux lettres d’admirateurs et aux lectures de L. M. Montgomery.

46Peggy Lynn Kelly enseigne l’anglais à l’Université d’Ottawa et travaille sur les femmes écrivains au Canada et sur le rôle des institutions culturelles dans la construction d’un canon esthétique.

47Lorna Knight est actuellement archiviste au Kingston General Hospital. Ses principaux centres d’intérêt sont les écrivains canadiens et l’édition, les ephemeras du XIXe siècle, les récits de vie et l’histoire de la médecine au Canada.

48Marcel Lajeunesse enseigne à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information de l’Université de Montréal depuis 1970. Il a été directeur de cette École avant de devenir vice-doyen de la Faculté des lettres et des sciences, poste qu’il a occupé de 1994 à 2002. Il s’intéresse à l’édition au Québec et à l’histoire du livre, des bibliothèques et des sciences de l’information.

49Yvan Lamonde enseigne l’histoire et la littérature québécoises à l’Université McGill. Il est directeur général de l’HLIC/HBiC et directeur des volumes I et II. Auteur d’une Histoire sociale des idées au Québec en deux volumes (1760-1896 et 1896-1929), publiés en 2000 et 2004, il a dirigé avec Sophie Montreuil la publication de Lire au Québec au XIXe siècle (2003).

50Richard Landon est directeur de la Thomas Fisher Rare Book Library et professeur au Department of English de la University of Toronto. Ses recherches portent sur l’histoire du livre et la bibliographie. Il a publié Literary Forgeries and Mystifications (2003).

51François Landry enseigne les littératures française et québécoise à l’Université de Sherbrooke. Longtemps associé au Groupe de recherche sur l’édition littéraire au Québec, il a publié Beauchemin et lédition au Québec (1840-1940) en 1997, en plus de signer plusieurs articles sur l’édition. Il prépare actuellement la publication de son deuxième roman.

52Sheila Latham, bibliothécaire au George Brown College de Toronto, a assumé la codirection de Magic Lies : The Art of W. O. Mitchell (1997). Elle est directrice des Cahiers de la Société bibliographique du Canada/Papers of the Bibliographical Society of Canada.

53Françoise Lepage a enseigné la littérature pour la jeunesse au Département des lettres françaises de l’Université d’Ottawa. Elle a publié plusieurs ouvrages et articles sur l’histoire de la littérature et de l’illustration pour la jeunesse, dont une Histoire de la littérature pour la jeunesse (Québec et francophonies du Canada) en 2000, ainsi que des livres pour jeunes lecteurs.

54Éric Leroux est professeur adjoint à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information de l’Université de Montréal. Ses intérêts de recherche portent principalement sur l’histoire de l’imprimerie au Québec et sur l’histoire des ouvriers et des métiers du livre au Canada.

55Paul Litt est professeur agrégé au Department of History et à la School of Canadian Studies de la Carleton University. Ses intérêts de recherche portent sur le nationalisme culturel et les politiques culturelles au Canada et sur l’histoire sociale et la mémoire.

56Tina Loo enseigne au Department of History de la University of British Columbia, où elle est titutlaire d’une Chaire de recherche du Canada en histoire environnementale. Ses écrits portent sur l’histoire juridique et la culture au Canada. Elle travaille actuellement à différentes études dans le domaine de l’histoire environnementale.

57Marie-Pier Luneau est professeure adjointe au Département des lettres et communications de l’Université de Sherbrooke et codirectrice avec Josée Vincent du Groupe de recherche sur l’édition littéraire au Québec. Auteure de Lionel Groulx. Le mythe du berger (2003), elle s’intéresse aux stratégies d’écrivains, à la fabrication de la figure de l’auteur et à la littérature de grande diffusion.

58Bertrum H. MacDonald est doyen adjoint à la recherche de la Faculty of Management de la Dalhousie University à Halifax et directeur des ressources électroniques de l’HLIC/HBiC. Comme chercheur, il s’intéresse principalement à la diffusion de l’information scientifique, notamment parmi les savants canadiens, du XIXe siècle à nos jours.

59Rebecca Margolis est titulaire d’un Ph. D. en études yiddish de la Columbia University. Elle enseigne au Programme d’études juives canadiennes Vered de l’Université d’Ottawa, où elle est professeure adjointe rattachée au Département de langues et littératures modernes. Ses recherches portent sur la culture yiddish et les questions d’ethnicité.

60Dominique Marquis est professeure adjointe au Département d’histoire de l’Université du Québec à Montréal. Spécialiste de l’histoire de la presse, auteure d’Un quotidien pour lÉglise : L’Action catholique, 1910-1940, elle poursuit ses travaux en histoire culturelle du Québec au XXe siècle.

61Claude Martin est économiste et professeur au Département de communication de l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur les statistiques dans le domaine de la culture et des communications, le développement des industries culturelles, les best-sellers et la programmation télévisuelle au Québec.

62Paul McCormick est expert-conseil à Ottawa. Jusqu’en 2006, il était directeur général de la Direction du patrimoine imprimé de Bibliothèque et Archives Canada, après avoir été directeur général de la Planification stratégique et politique et directeur général de la Gestion des ressources en information de l’ancienne Bibliothèque nationale du Canada.

63Rod McDonald est typographe et concepteur de polices de caractères, entre autres pour les magazines Macleans et Chatelaine. Le Cartier Book, dont il est le créateur, fondé sur la première police de caractères romains canadienne, le Cartier, a été retenu pour la composition de l’HLIC/HBiC. Il a enseigné la typographie au Sheridan College, à l’Ontario College of Art and Design et à la NSCAD University.

64A. B. McKillop est Chancellors Professor et directeur du Department of History de la Carleton University. Auteur de plusieurs ouvrages sur la culture et l’histoire intellectuelle au Canada, il termine présentement une biographie du journaliste et historien Pierre Berton.

65David McKnight est directeur du Schoenberg Center for Electronic Text and Image à la University of Pennsylvania. Auparavant, il occupait une fonction similaire à l’Université McGill, où il enseignait aussi à temps partiel à l’Institut d’études canadiennes.

66Donald W. McLeod est bibliothécaire à la John P. Robarts Library de la University of Toronto, directeur de DA : A Journal of the Printing Arts et auteur de plusieurs ouvrages sur l’histoire du mouvement gai au Canada.

67Peter F. McNally est professeur à la Graduate School of Library and Information Studies de l’Université McGill et directeur du History of McGill Project. Il a été président de la Société bibliographique du Canada/Bibliographical Society of Canada et responsable du Library History Interest Group de la Canadian Library Association.

68Jacques Michon est professeur à l’Université de Sherbrooke où il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire du livre et de l’édition. Il a été directeur du Groupe de recherche sur l’édition littéraire au Québec de 1982 à 2006. Il a publié plusieurs ouvrages sur l’histoire du livre et est directeur du volume III de l’HLIC/HBiC.

69Peter J. Mitham est un écrivain de Vancouver. Il a participé à la conférence inaugurale du projet de l’HLIC/HBiC en 1997 et publié Robert W. Service : A Bibliography (2000).

70Elise Moore a étudié en lettres anglaises à l’Université McGill avant de s’inscrire à un programme en écriture dramatique de trois ans à l’École nationale de théâtre à Montréal. Sa première pièce de théâtre a été jouée à Winnipeg lorsqu’elle avait 18 ans.

71Heather Murray enseigne au Department of English de la University of Toronto. Son plus récent ouvrage, Come, Bright Improvement ! The Literary Societies of Nineteenth-Century Ontario, a été publié en 2002. Elle étudie actuellement la rhétorique des premiers mouvements de réforme au Canada.

72W. H. New est University Killam Professor Emeritus à la University of British Columbia. Il a publié plusieurs ouvrages sur la poésie, la critique et la littérature pour la jeunesse. Il est le directeur de publication de l’Encyclopedia of Literature in Canada (2002) et de six volumes du Dictionary of Literary Biography consacrés au Canada.

73Sylvio Normand est professeur à la Faculté de droit de l’Université Laval. Ses recherches portent principalement sur l’histoire de la culture juridique québécoise. Il a publié plusieurs études sur la place occupée par l’imprimé dans la pratique du droit et sur l’influence qu’il a exercée dans la constitution d’une pensée juridique.

74Lyndsey Nowakowski-Dailey a étudié à la Brock University.

75Daniel O’Leary est professeur adjoint de littérature canadienne à l’Université Concordia à Montréal. Ses principaux centres d’intérêt en recherche sont l’histoire du livre, le nationalisme canadien et les mémoires écrits par des Canadiens. Il termine un ouvrage consacré à la littérature victorienne nationaliste du Canada intitulé provisoirement Britons in the New Dominion.

76Catherine Owen est titulaire d’un diplôme de maîtrise en lettres anglaises de la Simon Fraser University, où elle a été assistante de recherche pour le volume III de l’HLIC/HBiC. Elle a fait paraître huit recueils de poésie, dont The Wrecks of Eden (2001) qui a été mis en nomination pour le BC Book Prize.

77Ruth Panofsky, professeure agrégée au Department of English de la Ryerson University à Toronto, est spécialisée en littérature canadienne, en histoire de l’édition et en études textuelles. Son plus récent ouvrage, The Force of Vocation : The Literary Career of Adele Wiseman, est paru en 2006.

78George L. Parker a longtemps enseigné les littératures canadienne et américaine au Collège militaire royal du Canada à Kingston. Il vit actuellement à Halifax. Il a publié de nombreux ouvrages sur l’histoire de l’édition canadienne, le droit d’auteur et l’histoire littéraire du Canada.

79Michael A. Peterman est professeur de lettres anglaises et de littérature canadienne à la Trent University. Il est également le recteur du Catharine Parr Traill College de cette université. Il a beaucoup écrit sur la littérature canadienne-anglaise du XIXe siècle et il s’intéresse présentement aux écrivains canadiens d’origine irlandaise James McCarroll et Isabella Valancy Crawford.

80Suzanne Pouliot est professeure à l’Université de Sherbrooke et chercheure au Groupe de recherche sur l’édition littéraire au Québec. Elle s’intéresse à l’histoire de la littérature pour la jeunesse, à l’enseignement du français et à l’édition du livre pour l’enfance et la jeunesse.

81Michelle Preston a étudié à la Brock University.

82Jim Rainer, après une carrière de 37 ans dans l’industrie forestière, a pris sa retraite en 1992 de la compagnie Fletcher Challenge Canada. Membre de la direction de l’Alcuin Society depuis 1991, il a été président de cette institution de 1993 à 2004.

83Archana Rampure a récemment obtenu un doctorat de la University of Toronto et elle est professeure adjointe au Département d’anglais de la Dalhousie University. Elle travaille dans le domaine des littératures de langue anglaise et s’intéresse aux récits de voyage, aux romans sentimentaux et à l’histoire aussi bien des théories de la culture que du travail universitaire.

84DeNel Rehberg Sedo enseigne à la Mount Saint Vincent University à Halifax et est cochercheure avec Danielle Fuller de la University of Birmingham, en Angleterre, d’un projet de recherche international intitulé « Beyond the Book : Mass Reading Events and Contemporary Cultures of Reading in the UK, USA and Canada ». Ses recherches portent principalement sur l’histoire et la réalité contemporaine des groupes de lecture.

85Lucie Robert est professeure au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Membre du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises, aussi des comités de direction du Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec (1980-1987) et de La vie littéraire au Québec (1991-), elle a beaucoup publié sur la littérature et le théâtre québécois.

86Andrea Rotundo prépare un doctorat à la Faculty of Information Studies dans le cadre du Collaborative Program in Book History and Print Culture de la University of Toronto. Elle étudie la culture littéraire de la fin du XIXe siècle à Toronto.

87Pascale Ryan est agente de recherche au Secrétariat général de Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Elle est titulaire d’un doctorat en histoire intellectuelle du Québec. Elle a été stagiaire postdoctorale pour le volume III de l’HLIC/HBiC. Sa thèse consacrée à LAction nationale paraîtra bientôt aux Éditions Leméac.

88Denis Saint-Jacques est professeur de littérature française et québécoise au Département des littératures de l’Université Laval et membre du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises. Il dirige le collectif La vie littéraire au Québec.

89Judith Saltman est professeure agrégée à la School of Library, Archival and Information Studies, et directrice du Master of Arts in Children’s Literature Program à la University of British Columbia. Elle travaille sur la littérature pour la jeunesse, l’édition et les livres illustrés pour les jeunes.

90Blanca Schorcht est membre de l’English Department et directrice de la région South-Central de la University of Northern British Columbia. Son ouvrage Storied Voices in Native American Texts a été publié en 2003.

91Randall Speller est bibliothécaire à l’Art Gallery of Ontario à Toronto. Il s’intéresse à l’illustration et au design du livre canadien au XXe siècle, notamment durant les années postérieures à la Deuxième Guerre mondiale.

92Apollonia Steele est bibliothécaire des collections spéciales de la University of Calgary où elle a participé au développement des archives canadiennes en création. Elle a codirigé la publication de plusieurs inventaires d’archives.

93Iain Stevenson est professeur d’édition au Centre for Publishing du University College à Londres. Auparavant, il était professeur de Publishing Studies à la City University de Londres. Diplômé des universités de Glasgow, Simon Fraser et de Londres, il a été éditeur de travaux universitaires durant un quart de siècle, avant de se consacrer à l’enseignement et à la recherche dans le domaine de l’édition et de l’histoire du livre. Il s’intéresse en particulier au livre publié au Canada.

94Fanie St-Laurent prépare un doctorat à l’Université de Sherbrooke. Elle est boursière du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et a été assistante de recherche pour le volume III de l’HLIC/HBiC. Elle consacre ses travaux à l’histoire sociale et culturelle de la Société d’étude et de conférences.

95Carolyn Strange est présentement directrice des études supérieures au Centre for Cross-Cultural Research de l’Australian National University, et aussi professeure associée de criminologie et d’histoire à la University of Toronto. Elle a beaucoup publié sur l’histoire criminelle au Canada, aux États-Unis et en Australie.

96Cheryl Suzack est professeure adjointe au Department of English de la University of Victoria. Ses travaux de recherche et son enseignement portent sur les littératures aborigènes et indigènes, le droit colonial, la théorie postcoloniale et le féminisme.

97Jaime Sweeting est titulaire d’un BA Honours en Business Communications de la Brock University. Ses recherches portent sur la culture féministe, le symbolisme dans la publicité, le cinéma et la télévision, et en particulier le film noir.

98Simone Vannucci est membre du Groupe de recherche sur l’édition littéraire au Québec de l’Université de Sherbrooke. Elle a complété un doctorat sur les activités éditoriales des jésuites et poursuit ses travaux sur le rôle des congrégations religieuses dans la littérature et l’édition littéraire au Québec.

99Christl Verduyn est professeure de lettres anglaises et d’études canadiennes à la Mount Allison University à Sackville au Nouveau-Brunswick. Elle est l’auteure de plusieurs publications sur les littératures canadienne et québécoise. Elle s’intéresse notamment à l’écriture féminine et muticulturelle et au récit de vie.

100Michel Verrette est professeur agrégé au Collège universitaire de Saint-Boniface et auteur de Lalphabétisation au Québec, 1660-1900 : en marche vers la modernité culturelle (2002). Ses recherches portent sur l’histoire socioculturelle et sont centrées sur l’enseignement et l’alphabétisation.

101Josée Vincent est professeure agrégée au Département des lettres et communications de l’Université de Sherbrooke, où elle enseigne l’histoire du livre et de l’édition, et codirectrice avec Marie-Pier Luneau du Groupe de recherche sur l’édition littéraire au Québec. Elle s’intéresse en particulier aux politiques du livre, aux associations professionnelles et aux relations France-Québec dans le domaine du livre.

102Mary Vipond est professeure d’histoire à l’Université Concordia à Montréal. Elle étudie l’histoire des médias au Canada et s’intéresse notamment aux débuts de la radiodiffusion.

103Dorothy W. Williams, titulaire d’un doctorat de la Graduate School of Library and Information Studies de l’Université McGill, travaille présentement sur l’histoire des périodiques noirs à Montréal et contribue toujours au développement d’outils de référence sur la vie des Noirs au Canada.

104Robert Yergeau est professeur au Département des lettres françaises de l’Université d’Ottawa. Il a fondé les Éditions du Nordir, en 1988. Il est l’auteur de plusieurs recueils de poèmes et de deux essais dont Art, argent, arrangement. Le mécénat dÉtat, paru en 2004.

© Presses de l’Université de Montréal, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

amazon.fr
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search