Version classiqueVersion mobile

Le Japon au travail

 | 
Bernard Bernier
, 
Vincent Mirza

Chapitre 4. Hégémonie, systématisation institutionnelle et croissance (1945-1980)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le contrôle accru du travail et la rationalisation après 1945

C’est dans l’après-guerre qu’a été instauré un régime de travail particulier abondamment analysé depuis sous le nom de « système d’emploi à vie », mais qui ne couvre qu’environ le tiers des salariés japonais, c’est-à-dire ceux de la fonction publique et les travailleurs et employés réguliers des grandes entreprises. Il s’agit donc, d’une part, de ceux qu’on a appelés les sararîman (les cadres) et, d’autre part, des ouvriers profitant des avantages du travail régulier dans une grande entreprise. Ce régime est dit hégémonique non pas parce qu’il s’applique à la majorité des salariés, mais bien parce qu’il est devenu une sorte de norme, d’idéal à atteindre pour la majorité.

Les affrontements, 1945-1954

Les bombardements américains de 1945, qui ont touché à peu près toutes les grandes villes, ont fortement endommagé les installations industrielles japonaises. Au moment de la reddition en a...

© Presses de l’Université de Montréal, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search