Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Workshop Marrakech

 | 
Philippe Poullaouec-Gonidec

Chapitre 3. À propos du Workshop_atelier/Terrain...

Le projet de paysage dans toute sa richesse, dans toute sa complexité...

Gérald Domon

Texte intégral

1Unique, intense, stimulante, enrichissante... épuisante. Au terme de ce Workshop, les mots ne manquaient pas pour qualifier l’expérience vécue. Au-delà les enseignements à tirer de la réussite de cette activité pédagogique quelque peu utopique ; au-delà la qualité remarquable des propositions présentées ; au-delà, enfin, la valeur des liens professionnels et amicaux qui se sont tissés au cours de ces dix trop longues et trop courtes journées, le projet de la palmeraie aura fourni une illustration tout à la fois concrète et éclatante de la valeur et de la complexité du « projet de paysage ».

2Valeur, puisqu’un tel projet ose poser pour défi d’en arriver à définir une vision d’avenir qui soit à la fois partagée et durable.

3Complexité, puisque, comme le montre de manière convaincante la problématique du site de la palmeraie, le projet de paysage ne peut prendre forme qu’à travers une diversité d’actions complémentaires. Un tel projet n’est effectivement possible qu’en révélant les qualités tantôt occultées, tantôt oubliées, tantôt simplement cachées, des lieux. Il n’est aussi possible qu’en créant à travers des interventions physico-spatiales novatrices, des conditions aptes à apprécier ces qualités et à profiter pleinement de la fréquentation ou de l’observation des lieux.

4Enfin, il ne peut être durable qu’en infléchissant à travers les règlements, les programmes et les politiques, certaines tendances lourdes. Tendances à la surconsommation de l’espace, à l’accroissement de la densité d’occupation résidentielle, à la sur-utilisation des nappes phréatiques, etc.

5Du coup ce Workshop_Atelier/terrain a su mettre en évidence deux qualités incontournables à tout professionnel en paysage, soit l’humilité et l’ouverture. Humilité en regard de la reconnaissance des limites de l’apport véritable de chaque discipline, de chaque culture, de chaque vision. Ouverture en regard de ce que, en contrepartie, l’Autre peut apporter. Deux qualités dont ont largement fait preuve les participants. Deux qualités indissociables de la réussite de ce Workshop_Atelier/terrain de la CUPEUM à Marrakech.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/15390/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 301k

© Presses de l’Université de Montréal, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540