Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Workshop Marrakech

 | 
Philippe Poullaouec-Gonidec

Chapitre 2. La palmeraie en projets de paysage

La palmeraie de Marrakech, un dessein en évolution

Axelle Buriez, Sara Dell’Osa, Zineb Jaanine et Hind Ottmani

Texte intégral

1. ORGANISATION DE L’ESPACE SUIVANT LES COURS D’EAU

1. ORGANISATION DE L’ESPACE SUIVANT LES COURS D’EAU

1Ce projet considère plusieurs transformations touchant la palmeraie de Marrakech : perte de son image forte d’oasis officiant de « poumon vert » au cœur d’un milieu aride et hostile (dans les faits comme dans l’imaginaire collectif), perte de l’aspect communautaire, diminution de l’importance de la palmeraie en tant que ressource agricole, émergence d’enjeux écologiques majeurs tels que la pollution des oueds et fa mort des palmiers, émergence d’un espace privatisé de luxe « réservé » à une classe sociale riche et, enfin, omniprésence du matériel minéral des nouvelles constructions qui mite le paysage et en modifie le caractère.

2L’intention est simple tout en étant complexe dans sa réalisation : redonner à la palmeraie de Marrakech une Identité paysagère particulière et forte tout en l’adaptant aux inévitables besoins du développement touristique en vogue sur le territoire. Ainsi sera-t-il permis à ce paysage emblématique de reconquérir sa place au cœur de la ville rouge, tant sur te plan visuel qu’économique, tout en te rendant à nouveau généreux pour les habitants locaux.

3Trois points forment le socle du schéma directeur imaginé pour le territoire de la palmeraie : le rapport qu’il entretient avec la ville de par sa fonction récréative, l’organisation des espaces suivant les cours d’eau (les oueds et tes khettaras étant des éléments fédérateurs dans ce milieu aride), la répartition des votes et des sentiers sur le site (l’accessibilité et la fluidité étant considérées comme primordiales dans toute intervention) et, enfin, la prise en compte des nouvelles activités qui s’y développent et qui ouvrent le champ à une remise en valeur des atouts déjà présents. Ce faisant, le schéma tente de redéfinir le rapport de la palmeraie à la ville, de repenser un site conditionné par les cours d’eau considérés ici comme des régulateurs importants des activités de la palmeraie, de réaffecter les espaces à partir des voies circulatoires actuelles et de tirer profit des activités existantes tout en les valorisant et en les organisant.

2. ROUTES ET SENTIERS ORGANISANT LA PALMERAIE

2. ROUTES ET SENTIERS ORGANISANT LA PALMERAIE

3. POSSIBILITÉS D’INTERVENTION AU SEIN DE LA PALMERAIE

3. POSSIBILITÉS D’INTERVENTION AU SEIN DE LA PALMERAIE

1 Urgence d’intervention urbanisation croissante — investissement presque complet du territoire par le tourisme de luxe.
2 Territoire hétérogène avec des potentialités de développement résidences de luxe à intégrer avec les palmiers — terrain bien irrigué à exploiter par un système intégré d’agriculture et d’agrotourisme.
3. Territoire avec possibilités de développement ultérieur, selon le même schéma d’exploitation.

DISTRIBUTION SPATIALE AU SEIN DU SITE D’INTERVENTION

4Les analyses du territoire ont permis un découpage en trois bandes paysagères séparées les unes des autres par les oueds Allant du sud au nord, des Hauts Atlas aux monts Jbilatts ces bandes suivent le sens de l’écoulement des eaux ayant modelé le paysage de la palmeraie au fil des siècles. Celle comprise entre les oueds Taroumit et Lahjar fut choisie pour développer les interventions L’agriculture y est encore relativement active, l’occupation touristique hôtelière y est presque absente et le niveau de la nappe phréatique reste assez élevé. Site linéaire et topographiquement diversifié, il accueille différents types d’agriculture et d’activités touristiques Par ailleurs, l’omniprésence des vestiges de khettaras sur son ensemble offre la possibilité d’une remise en valeur de ce patrimoine humain et l’opportunité d’une ouverture vers un développement de structures hydrauliques.

CUEILLETTES ET ÉCHANGES

CUEILLETTES ET ÉCHANGES

Visites dans les coopératives agricoles

5Aux différents enjeux soulevés, le projet apporte des solutions novatrices qui forment un tout cohérent capable d’insuffler à la palmeraie un nouveau souffle économique, garant d’une réelle reconversion et d’une stabilisation à long terme de sa situation.

6Perte du caractère oasissien redonner à la palmeraie ses atouts naturels en en faisant l’attrait touristique principal Perte du caractère communautaire mise en valeur des coopératives agricoles et artisanales au sein de (a population autochtone afin qu’elle redevienne l’acteur ce son milieu de vie quotidien Émergence d’un espace de luxe « réservé » valorisation d’un tourisme dit « nature », destiné et adapté à toutes les classes sociales et mettant en valeur davantage l’environnement physique et l’environnement social qui lui est sous-jacent Omniprésence de l’élément minéral et mitage du paysage valorisation d’une nouvelle architecture dont l’implantation permettrait l’intégration à l’espace naturel Enjeux écologiques création de « sentiers découverte » le long des anciennes khettaras et développement d’activités touristiques en lien avec l’écologie du site Déstructuration de l’espace organiser et gérer l’espace linéairement tout en profitant des atouts topographiques en développant l’agrotourisme

INTERVENTION

7nord de la route de fès Un vaste espace de randonnées pédestres, « la piste des khettaras », a été prévu pour des touristes en quête d’espaces naturels et de dépaysement. Ces sentiers découverte, disséminés sur une large partie du site d’intervention, permettent de faciliter l’orientation et de découvrir en même temps ces éléments importants de l’organisation communautaire.

8abords de la route de fès Élément de voirie capital, des structures sommaires et sobres d’accueil aux visiteurs ont été placées pour les rediriger au nord vers les sentiers des khettaras ou au sud.

9sud de la route de fès Développement rationnel agrotouristique. Des gîtes inspirés de l’architecture locale sont intégrés au paysage à l’intérieur même des vergers où peuvent être hébergé les visiteurs. Certains douars pourraient devenir des coopératives et des centres de cueillettes et d’échanges.

10oueds Les rives des oueds sont revégétalisées grâce au palmier dattier, permettant ainsi un contrôle ainsi un contrôle de l’érosion tout en faisant de ces attraits naturels des lieux de promenade appréciés

Organisation tripartite de l’implantation dans le territoire et possibilités d’extension. Le site offre des possibilités d’extension vers l’est ainsi que vers le sud, dans la direction des Hauts Atlas, ouvrant ainsi le champ à un tourisme rural de montagnes.

SENTIERS DÉCOUVERTE LE LONG DES KHETTARAS

SENTIERS DÉCOUVERTE LE LONG DES KHETTARAS

REPLANTATION DE PALMIERS LE LONG DES OUEDS

REPLANTATION DE PALMIERS LE LONG DES OUEDS

Lieux de promenade

GITES

GITES

Accueil des touristes intéressés par les vertus de l’agrotourisme

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/15339/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 44k
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/15339/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 44k
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/15339/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 52k
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/15339/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 52k
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/15339/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 52k
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/15339/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 48k
Titre 1. ORGANISATION DE L’ESPACE SUIVANT LES COURS D’EAU
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/15339/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 108k
Titre 2. ROUTES ET SENTIERS ORGANISANT LA PALMERAIE
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/15339/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 92k
Titre 3. POSSIBILITÉS D’INTERVENTION AU SEIN DE LA PALMERAIE
Légende 1 Urgence d’intervention urbanisation croissante — investissement presque complet du territoire par le tourisme de luxe.2 Territoire hétérogène avec des potentialités de développement résidences de luxe à intégrer avec les palmiers — terrain bien irrigué à exploiter par un système intégré d’agriculture et d’agrotourisme.3. Territoire avec possibilités de développement ultérieur, selon le même schéma d’exploitation.
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/15339/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 72k
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/15339/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 292k
Titre CUEILLETTES ET ÉCHANGES
Légende Visites dans les coopératives agricoles
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/15339/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 84k
Légende Organisation tripartite de l’implantation dans le territoire et possibilités d’extension. Le site offre des possibilités d’extension vers l’est ainsi que vers le sud, dans la direction des Hauts Atlas, ouvrant ainsi le champ à un tourisme rural de montagnes.
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/15339/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 80k
Titre SENTIERS DÉCOUVERTE LE LONG DES KHETTARAS
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/15339/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 16k
Titre REPLANTATION DE PALMIERS LE LONG DES OUEDS
Légende Lieux de promenade
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/15339/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 20k
Titre GITES
Légende Accueil des touristes intéressés par les vertus de l’agrotourisme
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/15339/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 14k

© Presses de l’Université de Montréal, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540