Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sociologie et société québécoise

 | 
Céline Saint-Pierre
, 
Jean-Philippe Warren

Avant-propos

Céline Saint-Pierre et Jean-Philippe Warren

Texte intégral

  • 1 Pour un aperçu général de la carrière de Guy Rocher, lire « Guy Rocher », dans Gilles Gagné et Jea (...)

1Cet ouvrage en hommage à Guy Rocher s’imposait. Rares sont les sociologues québécois pour qui il n’est pas un modèle. Un modèle de rigueur et d’ouverture intellectuelles en même temps que d’engagement social, mais aussi, depuis 1952, date de son embauche comme professeur au Département de sociologie de l’Université Laval1, un modèle pour ceux et celles qui se sont engagés dans la vie universitaire. Après qu’il eut tant enseigné, tant écrit, tant parlé, tant écouté et tant conseillé, le temps semblait enfin mûr pour honorer sa longue et fructueuse carrière, carrière qui d’ailleurs se poursuit de manière très active.

2Cet hommage lui a d’abord été rendu à l’Université de Montréal, lors d’un colloque ayant réuni, en février 2006, ses collègues, ses amis, ses étudiants anciens et actuels, ainsi que sa famille. Il se poursuit grâce à cet ouvrage rassemblant les diverses facettes de ce que Guy Rocher représente pour la communauté savante et l’ensemble de la société québécoise. Tout au long de sa préparation, nous avons fait face à un choix déchirant : fallait-il d’abord saluer l’œuvre du savant dont les analyses fines venaient éclairer, comme une trouée de lumière, les bouleversements d’un Québec en mutation ? Fallait-il remercier le pédagogue extraordinaire dont les cours, notamment « Introduction à la sociologie générale », étaient suivis par plus de 500 étudiants annuellement ? Ou fallait-il rappeler l’engagement citoyen d’un homme ayant constamment fait de sa parole un service et de sa pensée un outil de changement ? Fallait-il, enfin, rendre hommage au collègue et à l’ami à la générosité légendaire ?

3Ne pouvant choisir entre ces avenues possibles, nous les avons toutes retenues pour construire la trame de cet ouvrage. Nous avons fait appel à plusieurs chercheurs connaissant l'une ou l'autre des dimensions du travail de Guy Rocher ou de la société québécoise dans laquelle il s’est impliqué. C’est pourquoi cet ouvrage collectif est divisé en trois parties, dont les frontières ne sont pas, soulignons-le, aussi perméables qu’il n’y paraît. Elles dessinent plus particulièrement le profil du citoyen engagé, la carrière du savant et la personnalité de l’homme. La première partie comprend des textes qui discutent des transformations de la société québécoise – plus particulièrement dans les domaines de l’éducation et de la linguistique – en lien avec les divers engagements de Guy Rocher, que ce soit au sein de la Jeunesse étudiante catholique, comme membre de la commission Parent ou encore à titre de sous-ministre du premier gouvernement du Parti québécois. La deuxième partie du livre regroupe des textes qui mettent en lumière Guy Rocher le sociologue, en montrant les nombreuses facettes de sa carrière de professeur et de chercheur dans divers champs de la sociologie, lui dont l’ouvrage de référence Introduction à la sociologie générale a fait connaître le nom à travers le monde. Enfin, le recueil s’ouvrant sur la conférence de Guy Rocher prononcée lors du colloque, il se clôt sur une troisième partie qui réunit quelques récits de compagnons de route d’ici et d’ailleurs, compagnons qui, à divers titres, témoignent de leur amitié ou encore de leur reconnaissance pour sa contribution à la sociologie et à la société québécoise.

4Nous tenons à remercier les organisations ayant rendu possible la réalisation du colloque ainsi que la publication de cet ouvrage : l’Association canadienne des sociologues et anthropologues de langue française, le Département de sociologie de l’Université de Montréal, la Chaire Concordia d’études sur le Québec, le Centre de recherche en droit public, les éditions HMH et l’entreprise Gaz Métropolitain. Lors du colloque, Guy Rocher, cet « éminent sociologue, excellent éducateur et prestigieux écrivain », pour reprendre les mots si justes de Georges-Henri Lévesque, s’est vu décerné le prix ACSALF de la contribution exceptionnelle à la discipline. Nous ne pouvons qu’espérer que le présent ouvrage soit à la hauteur de ce grand sociologue et de cet humaniste engagé.

Notes

1 Pour un aperçu général de la carrière de Guy Rocher, lire « Guy Rocher », dans Gilles Gagné et Jean-Philippe Warren (dir.), Sociologie et valeurs. Quatorze penseurs québécois du XXe siècle, Montréal, PUM, 2003, p. 183-190.

© Presses de l’Université de Montréal, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540