Version classiqueVersion mobile

Un modèle québécois ?

 | 
Pierre Hamel
, 
Bernard Jouve

Bibliographie

Texte intégral

Agence de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux, (2004), Le Centre de santé et de services sociaux : au cœur de la nouvelle organisation de services, trousse d’information, Québec/Montréal, Agence de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux, novembre.

Ascher, F. (1995), Métapolis ou l’avenir des villes, Paris, Odile Jacob.

Bacqué, M.-H., Rey, H. et Sintomer, Y. (dir.) (2005), Gestion de proximité et démocratie participative, Paris, La Découverte.

Badie, B. et Birnbaum, P. (1979), Sociologie de l’État, Paris, Grasset.

Beck, U. (1994), « The Debate on the “Individualization Theory” in Today’s Sociology in Germany », Soziologie, p. 191-200.

— (1997). The Reinvention of Politics. Rethinking Modernity in the Global Social Order, Cambridge, Polity Press.

— (1998), « Le conflit des deux modernités et la question de la disparition des solidarités », Lien social et Politiques, no 39, p. 15-25.

Beiner, R. et Norman, W. (2001), Canadian Political Philosophy: Contemporary Reflections, Oxford, Oxford University Press.

Bell, D. (1976), The Coming of Post-industrial Society: A Venture in Social Forecasting New York, Basic Books.

Benjamin, C. (1980), « La participation en éducation au Québec », Séminaire de l’Association canadienne d’éducation, 3 décembre, p. 5-6

Bergeron, P. et Gagnon F. (2003), « La prise en charge étatique de la santé au Québec : émergence et transformations », dans Lemieux, V. et al. (dir.), Le système de santé au Québec. Organisations, acteurs et enjeux, Québec, Presses de l’Université Laval, p. 7-33.

Berry, J. M. (1999), The New Liberalism. The Rising Power of Citizen Groups, Washington, (DC), Brookings Institution Press.

Blondiaux, L. (2005), « L’idée de démocratie participative : enjeux, impensés et questions récurrentes », dans Bacqué, M.-H., Rey, H. et Sintomer, Y. (dir.), Gestion de proximité et démocratie participative, Paris, La Découverte, p. 119-137.

— et Sintomer, Y. (2002), « L’impératif délibératif », Politix, no 57, p. 17-36.

Bohman, J., Cohen, J. et Rehg, W. (1997), Deliberative Democracy: Essays on Reason and Politics, Cambridge (MA), MIT Press.

Boismenu, G. (1980), « Politique économique au niveau provincial : le duplessisme », dans Boismenu, G., Mailhot, L. et Rouillard, J. (dir.), Le Québec en textes, Montréal, Boréal Express, p. 90-98.

—, Dufour, P. et Saint-Martin, D. (2004), Actions libérales et écueils politiques. Réalisations et promesses du gouvernement Charest, Outremont, Athéna Éditions.

Bourdieu, P. (1982), Ce que parler veut dire. L’économie des échanges linguistiques, Paris, Fayard.

Bourque, G. L. (2000), Le modèle québécois de développement : de l’émergence au renouvellement, Sainte-Foy, Presses de l’Université du Québec.

Brunelle, D. (1978), La désillusion tranquille, Montréal, Hurtubise HMH.

Calame, P. et Talmant, A. (1997), L’État au cœur, le mécano de la gouvernance, Paris, Desclée de Brouwer.

Callon, M. (1986), « Éléments pour une sociologie de la traduction. La domestication des coquilles Saint-Jacques et des marins-pêcheurs dans la baie de Saint-Brieuc », L’Année sociologique, no 36, p. 169-208.

—, Lascoumes, P. et Barthe, Y. (2001), Agir dans un monde incertain : essai sur la démocratie technique, Paris, Seuil.

Castonguay, C. et Nepveu, G. (1967 à 1970), Commission d’enquête sur la santé et le bienêtre social, Rapport de la commission d’enquête sur la santé et le bien-être social, Québec, Gouvernement du Québec.

Centrale des syndicats du Québec (2003), Une mobilisation qui a porté fruit. Analyse des modifications apportées à la Loi sur l’instruction publique par la loi 124 adoptée en décembre 2002, Québec, Centrale des syndicats du Québec.

Charbonneau, J. (2001), « Notes de lecture », Lien social et Politiques, no 46, p. 177-181.

Charest, J. (2003), « Lettre ouverte aux Québécois : le Québec a fait un pas depuis six mois », Le Devoir, 14 octobre, p. A7.

Chazel, F. (1983), « Pouvoir, structure et domination », Revue française de sociologie, vol. 24, no 3, p. 369-393.

Chevallier, J. (1986), Science administrative, Paris, Presses Universitaires de France.

Clair, M. (2000), Rapport et recommandations de la Commission d’étude sur les services de santé et les services sociaux, Québec, Publications officielles du Québec.

Clark, T. N. et Hoffmann-Martinot, V. (1998), The New Political Culture, Boulder, Westview Press.

Clavette, S. (2005), Les dessous d’Asbestos : une lutte idéologique contre la participation des travailleurs, Sainte-Foy, Presses de l’Université Laval.

Commission d’enquête sur les services de santé et les services sociaux (1988), Rapport de la commission d’enquête sur les services de santé et les services sociaux, Québec, Les publications du Québec.

Conseil supérieur de l’éducation (2001), La gouverne de l’éducation. Logique marchande ou processus politique ? (Rapport annuel sur l’État et les besoins de l’éducation, 2000-2001), Québec, Conseil supérieur de l’éducation.

Courtemanche, G. (2003), La seconde Révolution tranquille, Montréal, Boréal.

Crozier, M. (1963), Le phénomène bureaucratique, Paris, Le Seuil.

—, Huntington, S. P. et Watanuki, J. (1975), The Crisis of Democracy, New York, New York University Press.

Cyert, R. et March, J. (1963), A Behavioral Theory of the Firm, Englewood Cliff, Prentice Hall.

Debbasch, C. (1980), Science administrative : administration publique, Paris, Dalloz.

Deniger, M.-A., Roy, G., Brouillette, V. et Berthelot, L. J. (2002), « La nouvelle gouverne scolaire au Québec : acteurs et enjeux social et politique », Lien social et politiques - RIAC, no 48, p. 115-127.

Donzelot, J. (1984), L’invention du social : essai sur le déclin des passions politiques, Paris, Fayard.

Dorvil, H. et Mayer, R. (dir.) (2001), Problèmes sociaux, tome 2 : Études de cas et interventions sociales, Sillery, Presses de l’université du Québec.

Dubet, F. (2002), Le déclin de l’institution, Paris, Seuil.

Dubuc, A. (2006), Éloge de la richesse, Montréal, Les éditions Voix Parallèles.

Dumoulin, L. et al. (dir.) (2005), Le recours aux experts. Raisons et usages politiques, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble.

Duplantie, J.-P. (2001), « À petits pas... De la Commission Rochon à la Commission Clair », Ruptures, revue interdisciplinaire en santé vol. 8, no 1, p. 88-97.

Duran, P. (1999), Penser l’action publique, Paris, L.G.D.J. — (2001), « Action publique, action politique », dans Leresche, J.-P. (dir.), Gouvernance locale, coopération et légitimité Paris, Pédone, p. 369-390.

— et Thoenig, J.-C. (1996), « L’État et la gestion publique territoriale », Revue française de science politique, vol. 46, no 4, p. 580-623.

Elkin, S. L. et Soltan, K. E. (dir.), (1999), Citizen Competence and Democratic Institutions, Philadelphie,The Pennsylvania State University Press.

Esping-Andersen, G. S. (1990), The Three Worlds of Welfare Capitalism, Princeton (NJ), Princeton University Press.

Fédération des commissions scolaires du Québec (2003), « Importance de la démocratie scolaire », <http:www.fcsq.qc.ca>,octobre.

Forest, P.-G., Abelson, J., Gauvin, F.-P., Martin, E. et Eyles, J., (2003), « Participation et publics dans le système de santé du Québec », dans Lemieux, V. et al. (dir.) Le système de santé au Québec. Organisations, acteurs et enjeux, Québec, Presses de l’Université Laval, p. 175-200.

Forest, P.-G., Abelson, J., Gauvin, F.-P., Smith, P., Martin, E. et Eyles, J. (2000), Rapport : participation de la population et décision dans le système de san té et de services sociaux du Québec, Québec, Les Presses de l’Université Laval.

Fournier, J. (2002), « Santé et services sociaux. Le gouvernement québécois a-t-il démérité ses alliés ? », Possibles, vol. 26, no 1-2, printemps-hiver, p. 150-168.

— et Hébert, N. (1993), « Le réseau de la santé et des services sociaux est-il mûr pour la gestion participative ? », Nouvelles Pratiques sociales, vol 6, no 1, printemps, p. 155-165.

Francoeur, J. (1992), « Le jour J de la santé au Québec », Le Devoir, 30 septembre, p. B1.

Gauchet, M. (2002), La démocratie contre elle-même, Paris, Gallimard. — (1998), La religion dans la démocratie : parcours de la laïcité, Paris, Gallimard.

Gaudin, J. P. (2002), Pourquoi la gouvernance ? Paris, Presses de sciences politiques.

Georgeault, P. et Sylvain, L. (1979), La participation des parents dans les comités d’école, fascicule 14 : Synthèse du rapport, Québec, Gouvernement du Québec/Conseil supérieur de l’éducation.

Godbout, J. (1991), Les ambiguïtés de la notion de coproduction, Paris, Actes du colloque « À quoi servent les usagers ? ».

Gouvernement du Québec (1989), Parcours de l’éducation depuis les années 1960. Pour 25 ans d’essor en éducation, Québec, Gouvernement du Québec/Ministère de l’éducation du Québec.

Graveline, P. (2003), Une histoire de l’éducation et du syndicalisme enseignant au Québec, Montréal, Typo.

Guindon, H. (1999). « La Révolution tranquille et ses effets pervers », Société, no 20-21, p. 1-38.

Habermas, J. (1975), Legitimation Crisis, Boston, Beacon Press.

Hamel, P. (1993), « Contrôle ou changement social à l’heure du partenariat », Sociologie et sociétés, vol. 25, no 1, printemps, p. 173-188.

— (2001), « Action collective et nouvelle culture politique », dans Dorvil, H. et Mayer, R. (dir.), Problèmes sociaux, tome 2 : Études de cas et interventions sociales, Sillery, Presses de l’université du Québec, p. 429-446.

— et Maheu, L. (2001), « Beyond New Social Movements: Social Conflicts and Institutions », dans Nash, K. et Scott, A. (dir.), The Blackwell Companion to Political Sociology, Oxford, Blackwell, p. 261-270.

—, Lustiger-Thaler, H. et Mayer, M. (dir.) (2000), Urban Movements in a Globalising World, Londres, Routledge.

Hermet, G. (2004), « Un régime à pluralisme limité ? A propos de la gouvernance démocratique », Revue française de science politique, vol. 54, no 1, p. 159-178.

Inglehart, R. (1988), « The Renaissance of Political Culture », American Political Science Review, vol. 82, no 4, p. 1203-1230.

Jenson, J. (1998), « Reconnaître les différences : sociétés distinctes, régimes de citoyenneté, partenariats », dans Laforest, G. et Gibbins, R. (dir.), Sortir de l’impasse : les voies de la réconciliation, Montréal, Institut de recherche en politiques publiques, p. 239-249. — (2005), « La citoyenneté : ses frontières et ses lisières », Communication au colloque : « La citoyenneté dans tous ses états », Bruxelles, Université Libre de Bruxelles, 23-25 mars.

Jessop, B. (1995), « Accumulation Strategies, State Forms, and Hegemonic Projects », Environment and Planning A, vol. 27, no 10, p. 80-111.

— (2000), « The Crisis of the National Spatio-Temporal Fix and the Tendential Ecological Dominance of Globalizing Capitalism », International Journal of Urban and Regional Research, vol. 24, no 2, p. 323-360.

Jouve, B. (2003), La gouvernance urbaine en questions, Paris, Elsevier.

— (2005), « La démocratie en métropoles : gouvernance, participation et citoyenneté », Revue française de science politique, vol. 55, no 2, p. 317-337.

Keane, J. (1998), Civil Society: Old Images, New Visions, Stanford, Stanford University Press.

Khosrokhavar, F. (2001), « La gouvernance et la place du politique. Gouvernance, État et société civile », dans Cardinal, L. et Andrew, C. (dir.), La gouvernance à l’épreuve de la démocratie, Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa, p. 117-128.

Kooiman, J. (dir.) (1993), Modern Governance, Londres, Sage.

Labelle, J. et St-Germain, M. (2001), « Décentralisation et rapports de forces : évolution et stratégies politiques », Éducation et francophonie, vol. 29, no 2, automne, p. 1-16.

Lafaye, C. (2001) « Gouvernance et démocratie : quelles reconfigurations ? », dans Cardinal, L. et Andrew, C. (dir.), La gouvernance à l’épreuve de la démocratie, Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa, p. 57-86.

Lamoureux, H. (1999), Les dérives de la démocratie, Montréal, VLB.

Langlois, L. (2001) « Origines et incidences des nouveaux rapports de force dans la gestion de l’éducation », Éducation et francophonie, vol. 29, no 2, automne, p. 1-12.

Larose, G. (2002), « Projet de loi contre la pauvreté et l’exclusion sociale : ne pas bouder son plaisir ! », Nouvelles Pratiques sociales, vol. 15, no 1, p. 1-8.

Lash, S. et Urry, J. (1987), The End of Organized Capitalism, Madison (WI), University of Wisconsin Press.

Laufer, R. et Paradeise, C. (1982), Le prince bureaucrate : Machiavel au pays du marketing, Paris, Flammarion.

Le Galès, P. (1995), « Du gouvernement des villes à la gouvernance urbaine », Revue française de science politique, vol. 45, no 1, p. 57-95.

— (1998), « Regulations and Governance in European Cities », International Journal of Urban and Regional Research, vol. 22, no 3, p. 482-506.

Legault, F. (2000), « Il nous faudra valoriser l’éducation au Québec », Le Devoir, 29 janvier, p. A9.

Lemieux, V. et Labrie, P. (1979), « Le système gouvernétique des CLSC », Recherches sociographiques, vol. 20, no 2, p. 149-171.

Lemieux, V. et al. (dir.), (2003), Le système de santé au Québec. Organisations, acteurs et enjeux, Québec, Presses de l’Université Laval.

Leresche, J.-P. (2001), « Gouvernance et coordination des politiques publiques », dans Leresche, J.-P. (dir.), Gouvernance locale, coopération et légitimité, Paris, Pédone, p. 31-65.

Lessard, C. (2003), « Les écoles publiques de Montréal et les communautés qu’elles desservent : s’adapter ou résister », Possibles, vol. 27, no 1-2, p. 89-114.

Lévesque, B. (2002), « Développement local et économie sociale », dans Tremblay, M., Tremblay, P.-A. et Tremblay, S. (dir.), Développement local, économie sociale et démocratie, Québec, Presses de l’Université du Québec, p. 41-68.

Lévesque, K. et Cloutier, M. (2001), « Le Québec devra réviser son mode de scrutin, dit le DGE », Le Devoir, 30 novembre, p. A1.

Lévesque, R. (1983), « C’est le début d’un temps nouveau. Extraits du discours inaugural », Le Devoir, p. A7.

Lipsky, M. (1980), Street-Level Bureaucracy: Dilemmas of the Individual in Public Services, New York, Russell Sage Foundation.

Maillard, J. de (2002), « Les associations dans l’action publique locale : participation fonctionnalisée ou ouverture démocratique », Lien social et Politiques, RIAC, automne, no 48, p. 53-65.

March, J. G. et Olsen, J. P. (1991), Décisions et organisations, Paris, Éditions d’Organisation.

Merrien, F.-X. (1997), L’État-providence, Paris, Presses universitaires de France.

Ministère de l’éducation du Québec (1977), Formation des parents membres du comité d’école, du conseil d’orientation ou du comité de parents, guide du parent, Québec, Ministère de l’Éducation du Québec.

— (1977), L’enseignement primaire et secondaire au Québec : livre vert, Québec, Ministère de l’Éducation du Québec.

— (1982), L’école québécoise : une école communautaire et responsable, Québec, Gouvernement du Québec/Ministère de l’Éducation.

— (1989a), Une histoire de l’éducation au Québec, Pour 25 ans d’essor en éducation au Québec, Québec, Ministère de l’Éducation du Québec.

— (1989b), Parcours de l’éducation depuis les années 60, Pour25 ans d’essor en éducation, Québec, Ministère de l’Éducation du Québec.

— (1990), Formation des parents membres du Comité d’école, du Conseil d’orientation ou du Comité de parents. Guide du parent, Québec, Ministère de l’Éducation/Direction de la coordination des réseaux.

— (1999), Les conseils d’établissement. Regard sur une première année de fonctionnement, Québec, Ministère de l’Éducation du Québec.

Monette, R. (1983), Les besoins et attentes des enseignants des secteurs régulier et spécial à l’égard de la participation des parents à l’école, mémoire de maîtrise, Département de psychologie, Université de Montréal.

Norris, P. (dir.) (1999), Critical Citizens. Global Support for Democratic Governance, Oxford, Oxford University Press.

North, D. (1990), Institutions, Institutional Change and Economic Performance, Cambridge, Cambridge University Press.

Offe, C. (1985), Disorganized Capitalism: Contemporary Transformations of Work and Politics, Cambridge (MA), MIT Press.

— (1997), Les démocraties modernes à l’épreuve, Paris, L’Harmattan.

— et Keane, J. (1984), Contradictions of the Welfare State, Cambridge (MA), MIT Press.

Painchaud, G. et Lessard, C. (1998), La Réforme de l’éducation au Québec : le curriculum, Montréal, Faculté des sciences de l’éducation, Université de Montréal.

Paquet, G. (1999), Oublier la Révolution tranquille. Pour une nouvelle socialité Montréal, Liber.

— (2001), « La gouvernance en tant que manière de voir : le paradigme de l’apprentissage collectif », dans Cardinal, L. et Andrew, C. (dir.), La démocratie à l’épreuve de la gouvernance, Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa, p. 9-41.

Paré, I. (2003), « Une énième réforme pour le réseau de la santé - Le ménage à trois », Le Devoir, 15-16 novembre.

Perrineau, P. (2003), Le désenchantement démocratique, La Tour d’Aigues, L’Aube.

Peters, B. G. et Savoie, D. J. (dir.), (1995), Les nouveaux défis de la gouvernance, Québec, Presses de l’Université Laval.

Pharr, S. J. et Putnam, R. D. (dir.), (2000), Disaffected Democracies: What’s Troubling the Trilateral Countries?, Princeton (NJ), Princeton University Press.

Pierre, J. (dir.), (2000), Governance Beyond State Strength, Oxford, Oxford University Press.

— et Peters, B. G. (1999), Governance, Politics, and the State, New York, St. Martin’s Press.

Pierson, P. (1996), « The Path to the European Integration - A Historical Institutionalist Analysis », Comparative Political Studies, vol. 29, no 2, p. 123-163.

Pollitt, C. (1995), « Techniques de gestion pour le secteur public : de la doctrine à la pratique », dans Peters, B. G. et Savoie, D. J. (dir.), Les nouveaux défis de la gouvernance, Québec, Presses de l’Université Laval, p. 179-215.

Putnam, R. (dir.) (2002), Democracies in Flux. The Evolution of Social Capital in Contemporary Society, Oxford, Oxford University Press.

Putnam, R. D. (2000), Bowling Alone: The Collapse and Revival of American Community, New York, Simon & Schuster.

Quiviger, C. (1988), « Qui a peur du Rapport Rochon ? », La Presse, 20 avril, p. B3.

Renaud, M. (1977), « Réforme ou illusion ? Une analyse des interventions de l’État québécois dans le domaine de la santé », Sociologie et sociétés, vol. 9, no 1, avril, p. 127-152.

Rosanvallon, P. (1981), La crise de l’État-providence, Paris, Éditions du Seuil.

Rose-Lizée, R. et Lizée, M. (1985), « Une étude de cas en Amérique du Nord : le Québec », dans La démocratisation de l’éducation, Paris, UNESCO, p. 21-56.

Rouillard, C. et al. (2004), La réingénierie de l’État, Québec, Les Presses de l’Université Laval.

Roy, J., (2005), « La CSDM abolit 51 postes professionnels, en appui aux écoles », Confédération des syndicats du Québec, http://www.csq.qc.net/section2/nouvelles/nouvelles1969.html.

Rui, S. (2004), La démocratie en débat. Les citoyens face à l’action publique, Paris, Armand Colin.

Sfez, L. (1992), Critique de la décision, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques.

Simon, H. (1976), « From Substantive to Procedural Rationality », dans Latsis, S. (dir.), Method and Appraisal in Economics, Cambridge (MA), Cambridge University Press, p. 129-148.

Sintomer, Y. (1999), La démocratie impossible ? Politique et modernité chez Weber et Habermas, Paris, La Découverte.

Touraine, A. (1984), Le retour de l’acteur, Paris, Fayard.

Turgeon, J., Anctil, Fi. et Gauthier, J. (2003), « L’évolution du ministère et du réseau : continuité ou rupture ? », dans Lemieux, V. et al. (dir.), Le système de santé au Québec. Organisations, acteurs et enjeux, Québec, Presses de l’Université Laval, p. 93-117.

Venne, M. (2003), Justice, démocratie et prospérité : L’avenir du modèle québécois, Montréal, Québec Amérique.

Warin, P. (1992), Les usagers dans l’évaluation des politiques publiques. Études des relations de service, Paris, L’Harmattan.

Weidmann-Koop, M.-C. (2003), « Le Québec aujourd’hui. Identité, société et culture », dans Weidmann-Koop, M.-C. (dir.), Le système éducatif québécois : histoire, organisation et enjeux, Québec, Presses de l’Université Laval, p. 81-105.

Wildavsky, A. B. (1991), The Rise of Radical Egalitarism, Washington, American University Press.

© Presses de l’Université de Montréal, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search