Version classiqueVersion mobile

Développement durable et participation publique

 | 
Corinne Gendron
, 
Jean-Guy Vaillancourt

Présentation des auteurs

Texte intégral

1Ronald Babin est professeur titulaire au Département de sociologie de l’Université de Moncton. Ses principaux champs d’études sont la sociologie des mouvements sociaux et du changement social, la sociologie environnementale, la sociologie du travail et des rapports entre technologies et sociétés. Il participe aussi aux programmes de maîtrise interdisciplinaire en études de l’environnement et de maîtrise en travail social. Biologiste et sociologue (doctorat ÉHESS, Paris), il s’est intéressé particulièrement à la gestion sociale des problèmes écologiques. Il a écrit sur le mouvement social écologiste, le mouvement néopacifiste ainsi que sur les nouveaux mécanismes de concertation et de participation publique en matières environnementales. Il coordonne actuellement le projet d’établissement du Centre d’habitation et de technologies environnementales du Canada atlantique dans le Parc écologique du millénaire du campus principal de l’Université de Moncton.

2Situant ses recherches au carrefour de la sociologie des politiques publiques et de l’environnement, Sylvia Becerra s’intéresse depuis plusieurs années aux questions d'usages, de représentations societies et de gestion intégrée des zones humides. D’abord associée comme chargée de mission dans le cadre du Programme national de recherche sur les zones humides (1997-2000) du ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement français, elle élargit ensuite sa problématique à l’Espagne, dans le cadre de son doctorat en sociologie. Allocataire monitrice, elle prépare actuellement une thèse à l’Université de Toulouse-Le Mirail (CERTOPCNRS) sur « la gestion des milieux naturels en France et en Espagne : le cas de Natura 2000 en zones humides ».

3Professeur de management à la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval, Olivier Boirai a réalisé l’essentiel de ses travaux de recherche sur la gestion environnementale des entreprises et la mise en oeuvre des normes ISO 14000. Après une maîtrise sur les perceptions du développement durable dans les entreprises, il a soutenu en 1996, à l’École des HEC de Montréal, une thèse de doctorat sur la dimension humaine et préventive du management environnemental dans l'industrie chimique québécoise. Il a publié une quinzaine d’articles sur la gestion environnementale des entreprises et intervient comme consultant sur ces questions.

4Didier Busca est doctorant au CERTOR.Il réalise une thèse sur l’analyse comparée de dispositifs agroenvironnementaux réglementaires et contractuels.

5Sociologue, directrice de recherche et professeure à l’Université fédérale du Para (UFPA), attachée à l’Institut des hautes études amazoniennes/NAEA, Edna Castro a fait des études universitaires au Brésil et est docteure en sociologie de l’École des hautes études en sciences sociales à Paris (1983). Ses travaux portent principalement sur les rapports sociaux au travail, sur les mouvements sociaux et sur l’environnement. Depuis quelque temps, elle travaille à des recherches sur la mondialisation, le travail et les territoires, où elle traite du mode de vie des groupes traditionnels en Amazonie. Elle a publié divers articles et livres sur le sujet. Elle a été coordinatrice du programme de doctorat en développement et environnement UFPA (1994-1997) et directrice de l’Institut des hautes études amazoniennes (NAEA, 1997-2000) à Belém (Brésil). Elle a fait un séjour sabbatique auprès du CNRS à Paris (1992-1994) et a été professeure invitée de l’Université du Québec à Montréal, au Département de sociologie, en 1997, dans le cadre de la Chaire UNESCO sur le développement durable.

6Orner Chouinard est professeur titulaire en sociologie à la Faculté des arts et des sciences sociales de l’Université de Moncton. Il est également directeur du programme de maîtrise en études de l’environnement dans cette institution. Entre autres, pour l’année 2000, il fut coauteur avec Pierre-Marcel Desjardins et Éric Forgues de « Gouvernance locale et corporations locales de développement économique (CLDE) en région rurales au NouveauBrunswick » publié dans la revue Économie et solidarité. Il a aussi écrit avec Claire Isabelle, Roger N’Kambou, Diane Pruneau et al. : « A Web Site for the Environmental Literacy of Community Citizens » paru dans la revue Convergence.

7Doctorante à l’École des hautes études en sciences sociales (Paris), Laura Draetta a étudié la sociologie en Italie et en France et la gestion publique de l’environnement en Belgique. Elle a travaillé sur les représentations et les pratiques de l’environnement en milieu agropastoral, en Italie et en milieu industriel en France. Ses recherches actuelles portent sur la dynamique d’internalisation de l’environnement dans l’entreprise industrielle.

8Cédric Gendre est doctorant allocataire au CERTOP. Sa thèse porte sur la dimension environnementale des nouvelles orientations agricoles définies au niveau national et européen.

9Corinne Gendron est professeure au Département d’organisation et de gestion des ressources humaines de l’École des sciences de la gestion, et chercheure principale de la Chaire économie et humanisme de l’Université du Québec à Montréal. Elle est également associée à l'Institut des sciences de l’environnement de l’UQAM et chercheure associée au CRISES (Collectif de recherche sur les innovations dans l’économie sociale, les entreprises et les syndicats). Docteure en sociologie (UQAM, 2001), Corinne Gendron a reçu le prix de la meilleure thèse de l’IRÉC (2001), après avoir reçu plusieurs bourses d’excellence. Juriste et détentrice d’un MBA, elle s’intéresse à la sociologie de l’environnement depuis plusieurs années, et tout particulièrement à la sociologie économique de l’environnement dans laquelle s’inscrivent ses travaux. Elle s’intéresse également au développement durable et à la gestion environnementale, de même qu’aux nouveaux mouvements socioéconomiques tels que le commerce équitable, les investissements responsables et l’économie sociale.

10Nicolas Golovtchenko est docteur en sociologie et est maître de conférences au Département de sociologie de l’Université Toulouse IL Il mène des recherches sur l’évaluation des politiques publiques et l’analyse des logiques et des formes de l’action dans les champs de l’urbanisme, du logement et des mobilités spatiales.

11Steven Guilbeault est titulaire d’un diplôme en science politique et sciences religieuses de l’Université de Montréal. Il est impliqué dans le dossier des changements climatiques depuis 1995. Depuis 1997, il pilote ce dossier à titre de responsable de la campagne Climat et énergie pour Greenpeace Canada. Il a participé à plusieurs rencontres internationales sur les changements climatiques dont la première Conférence des parties (COP) à Berlin en mars-avril 1995, à la troisième COP à Kyoto, Japon, en décembre 1997 et à la sixième COP en novembre 2000 à La Haye.

12Pierre Hamel est professeur au Département de sociologie de l’Université de Montréal et directeur du programme de doctorat en sciences humaines appliquées qui relève de la Faculté des études supérieures au sein de la même université. Ses travaux de recherche portent sur les mouvements sociaux, le développement économique local et la gestion urbaine. Parmi ses récentes publications, on peut mentionner l’ouvrage coédité Social Movements and Globalization publié chez Palgrave.

13Xavier Lemaire est docteur de l’École des hautes études en sciences sociales. Chargé d’enseignement en sociologie et en économie, ses recherches portent sur l’institution imaginaire des politiques d’aménagement du territoire et de protection des milieux naturels.

14Pieter Leroy est sociologue (Université de Louvain, Belgique) et s’est engagé depuis 1976 dans des recherches sociologiques et politiques sur l’environnement, soit sur le mouvement écologiste, soit sur la politique de l’environnement. Il a obtenu son doctorat en 1983 de l’Université d’Anvers. Depuis 1985, il travaille aux Pays-Bas, où il est devenu professeur en sciences politiques et sociales de l’environnement à l’Université de Nimègues en 1994 (Faculté des sciences de la gestion). Il y est responsable d’un programme d’éducation de quatre ans sur les mêmes thèmes. Ses recherches portent sur l’innovation de la politique de l’environnement et ses dispositifs de concertation et de décision.

15MarieMazalto est doctorante en science politique à l’Université du Québec à Montréal. Elle détient une maîtrise en sociologie de l’Université Nanterre (Paris X) et de l’Université du Québec à Montréal. Ses recherches portent sur la sociologie de la culture, du développement et des relations internationales en environnement.

16Titulaire d’un diplôme d’études supérieures en économie et d’une thèse de sociologie (Lyon), André Micoud, sociologue, est directeur de recherche au CNRS et directeur du CRESAL (Centre de recherches et d'études sociologiques appliquées de la Loire). Ses travaux portent sur la production symbolique appliquée aux deux domaines de l’environnement et du patrimoine. Par là, et en s’appuyant sur des recherches empiriques (la production des lieux exemplaires, le développement des associations de défense de la nature, le changement du rapport aux animaux...), il s’attache particulièrement à essayer de rendre compte théoriquement de l’émergence de nouvelles positions d’énonciation par lesquelles de nouveaux sujets politiques voient le jour dans le même temps qu’ils font voir un monde différent.

17Raymond Murphy détient un doctorat en sociologie de l'Université de Toronto. Professeur titulaire au Département de sociologie de l’Université d’Ottawa, il est l’auteur de Sociological Theories of Education (McGraw-Hill Ryerson, 1979), Social Closure (Oxford University Press, 1988), Rationality and Nature (Westview, 1994) et Sociology and Nature (Westview, 1997). Ses travaux actuels portent sur les catastrophes technologiques et la fabrication des désastres naturels dans un monde caractérisé par le changement climatique global.

18Jean-Yves Nevers est directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique et à l’Université de Toulouse-Le Mirail (France). Après avoir conduit plusieurs recherches sur les gouvernements municipaux et les politiques locales, notamment dans le cadre du projet international Fiscal Austerity and Urban Innovation, ses travaux se sont orientés récemment vers l’étude des politiques environnementales. Il a publié de nombreux articles et contributions à des ouvrages collectifs sur les municipalités urbaines et rurales.

19Sébastien Noguès et Emmanuel Pidoux sont étudiants au 3e cycle en sociologie à l’Université Toulouse II.

20Bertrand Perron possède une formation en science politique (M.Sc.) et en sociologie (Ph.D.) de l’Université de Montréal. Il s'intéresse depuis une dizaine d’années aux aspects sociaux des problèmes environnementaux. Les textes qu’il a publiés portent principalement sur les précipitations acides, le développement durable, les changements climatiques et le mouvement vert. Dans ses recherches les plus récentes, il se consacre à l’étude des attitudes relatives à l’environnement, plus particulièrement celles des leaders verts et des décideurs publics à propos du phénomène du réchauffement de la planète. Il enseigne aussi la science politique et les méthodes de recherche au Collège de Rosemont, ainsi que la sociologie de la technologie à l’École Polytechnique de Montréal.

21Florence Rudolf a obtenu un doctorat en sociologie après avoir été formée au Conseil en environnement à Strasbourg. Sa thèse porte sur la comparaison entre la professionnalisation et l’institutionnalisation de l’environnement en France et en Allemagne. Puis, elle a orienté ses recherches vers la place qu’occupe la sémantique du risque à notre époque et plus généralement l’impact de l’incertitude sur les théories de l’action et de la décision dans nos sociétés. Elle occupe un poste de maître de conférences en sociologie à l’Université de Marne-la-Vallée, en Île-de-France, depuis 1995. Elle enseigne la sociologie de l'environnement et du risque et est engagée dans la construction d’un diplôme sur le développement durable et dans l’École doctorale Ville et Environnement du Pôle Marne-la-Vallée.

22Denis Salles est maître de conférences de sociologie au Département de sciences sociales de l'Université Toulouse Le-Mirail et membre du CERTOP CNRS (UMR 5044). Il conduit et coordonne au sein du CERTOP depuis plusieurs années des travaux de recherche sur les politiques publiques et plus particulièrement sur les politiques de gestion de l’eau.

23Jean-Guy Vaillancourt (Ph.D., U.C. Berkeley, 1975) est professeur de sociologie à l’Université de Montréal, où il a été directeur, puis administrateur du Département de sociologie. Il a été professeur invité dans quatre autres universités québécoises, ainsi qu’à l’Université d’Architecture de Hanoi au Vietnam et à l’Université de Minas Gerais à Belo Horizonte au Brésil. Il a beaucoup publié en sociologie de l’environnement et en écosociologie, ainsi qu’en sociologie des religions. De 1990 à 2001, il a publié une quinzaine d’ouvrages et de numéros spéciaux de revues académiques, en plus de plusieurs douzaines d’articles, de chapitres de livres et de recensions. Ses travaux portent surtout sur le mouvement vert, le développement durable, la droite catholique et les mouvements sociaux.

24Marie-Christine Zelem, titulaire d’un doctorat en sociologie, est maître de conférences de sociologie au Département de sciences sociales de l’Université Toulouse-Le Mirail. Elle est membre du CERTOP CNRS (UMR 5044). Elle conduit et coordonne au sein du CERTOP depuis plusieurs années des travaux de recherche sur les politiques environnementales (eau, air, énergie...). Ses recherches portent sur l’analyse des politiques publiques environnementales, particulièrement dans le domaine de la gestion de l’eau et des déchets.

© Presses de l’Université de Montréal, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search