Version classiqueVersion mobile

Protection sociale et fédéralisme

 | 
Bruno Théret

Remerciements

Bruno Théret

Texte intégral

1Ce livre n’aurait pu être écrit sans une coopération suivie depuis près de dix ans avec divers membres du CRITERES, parmi lesquels tout particulièrement Gérard Boismenu et Alain Noël de l’université de Montréal, Paul Bélanger, Dorval Brunelle, Christian Deblock et Jules Duchastel de l’université du Québec à Montréal. Je les remercie grandement, ainsi que Daniel Drache du Robarts Center for Canadian Studies de York University, François Houle de l’université d’Ottawa, et George Warskett de Carleton University, qui m’ont aussi guidé dans ce voyage initiatique au cœur des problèmes du fédéralisme et de la vie canadienne et québécoise. Je remercie également le lecteur anonyme des Presses de l’Université de Montréal et Adrienne Héritier de l’Institut Universitaire Européen de Florence pour leur lecture attentive d’une première version du manuscrit et leurs commentaires destinés à l’améliorer. Je n’en reste pas moins seul responsable de ce qui est avancé dans ce livre. Pour sa rédaction, j’ai bénéficié d’une aide financière de la part du Programme des bourses d’excellence du Ministère de l’Éducation du Québec (1995-96), d’un concours du Commissariat Général du Plan français (1996-97), puis d’une subvention de recherche du programme d’études canadiennes du Ministère des Affaires étrangères du Canada (1998-99). Enfin le chapitre conclusif doit beaucoup à l’invitation que m’a faite l’Institut de Recherche sur les Politiques Publiques de Montréal à participer à son séminaire Back to the Table : A New Social Union for 2002 ?

© Presses de l’Université de Montréal, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Volume papier

leslibraires.fr
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search