Version classiqueVersion mobile

L’intervention clinique communautaire

 | 
Jérôme Guay

Conclusion

Texte intégral

Comment, par quel tour de force, les sciences sociales arrivent-elles à parler des liens sociaux sans utiliser les mots qui les désignent dans la vie courante : l’abandon, le pardon, le renoncement, l’amour, le respect, la dignité, le rachat, le salut, la réparation, la compassion, tout ce qui est au cœur des rapports entre les êtres et est nourri par le don (Godbout, 1992, p. 309).

1Cette citation de mon collègue sociologue Jacques Godbout donne à réfléchir : est-ce que des valeurs telles que la solidarité, la compassion, le pardon, l’amour, etc., sont vraiment disparues ou si elles animent encore discrètement notre métier, sans être nommées ? Depuis toujours, la psychothérapie s’est définie comme une discipline scientifique qui se nourrit à même le bagage de connaissances psychologiques, évacuant du même coup les valeurs spirituelles et morales. On a donné toute la place aux valeurs scientifiques, reléguant les autres dans l’ombre, afin de distinguer la psychothérapie autant du rapport humain quotidien que de la religion.

2Le psychothérapeute est un expert du changement humain, c’est ce qui le caractérise par rapport aux membres de la famille et aux amis. L’intervention thérapeutique revêt un caractère stratégique et systématique, qui se traduit par l’utilisation de techniques déterminées, au contraire de l’instinct et de l’improvisation caractéristiques de l’aide naturelle. Cependant, est-ce que la distance thérapeutique et l’objectivité de perspective signifient pour autant que le thérapeute est dénué de compassion ? Prendre à cœur ce qui arrive aux personnes n’est-il pas l’élément essentiel du processus thérapeutique ? Les interventions des praticiens de JEF et du CLSC des Pays-d’en-haut ne font-ils pas la démonstration que c’est cet élément qui garantit la pertinence et l’utilité de l’intervention ? Le temps est peut-être venu pour les programmes de formation de nommer des valeurs telles que la compassion et la solidarité afin de les regarder comme des composantes à développer dans le processus de formation. Une fois ces valeurs définies comme des ingrédients actifs de l’efficacité thérapeutique, il s’agira de trouver des moyens de les intégrer dans l’ensemble des stratégies d’intervention caractérisées par la distance thérapeutique et l’objectivité. Enfin, le thérapeute et les aidants naturels se rejoignent dans le partage de ces valeurs communes, et le fait de les exprimer leur permettra de renforcer leur collaboration.

3La psychologie a voulu remplacer la religion comme système explicatif des raisons du comportement humain, et le psychothérapeute se situe dans la lignée du confesseur qu’il vise à supplanter. En fait, la psychologie et la psychothérapie se sont développées en réaction contre la notion même de blâme et de faute afin de la remplacer par la notion de compréhension ; au lieu de repentir et de pardon, on parle de traitement pour un problème d’ordre psychologique. Or, force nous est de constater que la religion demeure un moyen très puissant de changement psychologique. Le processus de conversion provoque des modifications du comportement plus importantes que celles amenées par la psychothérapie. Il suffit de constater les succès spectaculaires remportés par des groupes religieux auprès de certaines personnes souffrant de problèmes très sérieux, surtout dans le domaine de la délinquance et de la criminalité. Le temps est peut-être venu de réfléchir sur l’importance des valeurs spirituelles dans le processus de changement. La stratégie de la « confession » de Madanes ainsi que son insistance sur les aspects spirituels de la souffrance causée par l’abus donnent à penser qu’il faut intégrer dans nos pratiques professionnelles ces dimensions fondamentales de l’expérience humaine.

© Presses de l’Université de Montréal, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search