Version classiqueVersion mobile

L’intervention clinique communautaire

 | 
Jérôme Guay

Deuxième partie : les applications du modèle

Les applications du modèle

Texte intégral

1Le modèle de base comprend cinq éléments principaux : l’accueil et le soutien à la personne qui établit le contact (1) ; l’intervention familiale qui pose les jalons pour s’orienter (2) du côté des interventions individuelles (3) ainsi que du côté des interventions de réseau (4) et des interventions communautaires (5).

2Ces cinq éléments ne seront pas tous traités avec une importance équivalente dans les chapitres suivants. Certains chapitres insistent plus sur la thérapie familiale, d’autres sur l’intervention individuelle, d’autres encore sur les dimensions communautaires ; seul les chapitres 5, sur la schizophrénie, 7 sur la délinquance, et 8, sur les familles multiproblématiques, touchent à tous les éléments. Lorsqu’une des trois formes d’intervention (individuelle, de réseau, communautaire) est moins discutée que les autres dans une problématique particulière, cela signifie non pas que la structure de base du modèle est moins valable mais que le modèle n’a rien d’essentiel à apporter comme contribution, ou que mon expérience ne me permet pas d’en dire plus long. Ce modèle est à considérer comme un point de départ et le praticien peut l’enrichir à partir de ses propres expériences.

© Presses de l’Université de Montréal, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search