Version classiqueVersion mobile

Enseignement et recherche en santé publique

 | 
Benoît Gaumer
, 
Georges Desrosiers
, 
Jean-Claude Dionne

Bibliographie

Texte intégral

Almeida, Mike (2002), LOffice provincial des recherches scientifiques et le développement de la science au Québec, 1937-1960, mémoire de maîtrise en histoire, Université du Québec à Montréal.

Audet, L.-P. (1972), Histoire de lenseignement au Québec 1608-1971, vol. 2, Montréal, Holt, Rinhart et Winston Ltée.

Bator, P. A. et A. J. Rhodes, (1990), Within Reach of Everyone. A History of the University of Toronto School of Hygiene and the Connaught Labaratories, vol. I, 1927 à 1955, Ottawa, Canadian Public Health Association.

Bourdieu, P. (1975), « La spécificité du champ scientifique et les conditions sociales du progrès de la raison », Sociologie et sociétés, 7, 1, p. 91-117.

Chartrand, Luc, Duchesne, Raymond et Gingras, Yves (1987), Histoire des sciences au Québec, Montréal, Éditions du Boréal.

Cohen, Yolande et al. (2002), Les sciences infirmières : lhistoire dune discipline, Les Presses de l’Université de Montréal.

Desjardins, É., Giroux, S. et Flanagan, E. C. (1970), Histoire de la profession infirmière au Québec, chap. 18, Les écoles supérieures d’infirmières, L’Association des infirmières et infirmiers du Québec, Montréal.

Desrosiers, G. (1996), Histoire du Département de médecine sociale et préventive de la Faculté de médecine de lUniversité de Montréal 1970-1993, édité par le Département de médecine sociale et préventive.

Desrosiers, G., Gaumer, B. et Keel, O. (1989), « L’évolution des structures de l’enseignement universitaire spécialisé de santé publique au Québec : 1899-1970 », Bulletin canadien dhistoire de la médecine, 6, p. 3-26.

Desrosiers, G., Gaumer, B. et Keel, O. (1987), Étude de lévolution des structures et du contenu de lenseignement universitaire spécialisé de santé publique au Québec et de ses déterminants de la fin du XIXe siècle à 1970, Rapport de recherche, R87-01, GRIS, Faculté de médecine, Université de Montréal.

Déziel, C. et Gaumer, B. (1994), De lInstitut dadministration hospitalière de lÉcole dhygiène au Département dadministration de la santé de la Faculté de médecine de lUniversité de Montréal, édité par le Département d’administration de la santé.

Duchesne, R. (1986), « D’intérêt public et privé : l’institutionnalisation de l’enseignement et de la recherche scientifiques au Québec (1920-1940) », dans Lamonde, Y. et Trépanier, E. (dir), L’avènement de la modernité culturelle au Québec, Québec, Institut de la recherche sur la culture.

Duchesne, R. (1978), La science et le pouvoir au Québec, Québec, Éditeur officiel.

Eggleston, Wilfrid (1978), National Research in Canada. The NRC 1916-1966, Toronto, Clarke Irwin.

Fee, E. (1987), Disease and Discovery. A History of the Johns Hopkins School of Hygiene and Public Health 1916-1939, Baltimore/Londres, The Johns Hopkins University Press.

Fortier, C. et al. (1970), La recherche médicale au Québec. Évaluation, perspectives et éléments de planification, Annexe 11, CESBES, Gouvernement du Québec.

Fournier, Marcel, Gingras, Yves et Keel, Othmar (1987), Sciences et médecine au Québec : perspectives historiques, Québec, Institut québécois de recherche sur la culture, Presses de l’Université Laval.

Fournier, M. (1986), Lentrée dans la modernité : science, culture et société au Québec, Montréal, Éditions coopératives Saint-Martin.

Frappier, A. (1951), « Institut de microbiologie et d’hygiène de l’Université de Montréal : douze ans de progrès (1938-1950) », LUnion médicale du Canada, février, p. 229.

Gaucher, D. (1979), « La formation des hygiénistes à l’Université de Montréal, 1910-1975 : de la santé publique à la médecine préventive », Recherches sociographiques, 20, 1, p. 59-85.

Gaumer, B., Desrosiers, G. et Keel, O. (2002), Histoire du Service de santé de la ville de Montréal, Sainte-Foy (Québec), Les Presses de l’Université Laval.

Gaumer, B. et Desrosiers, G. (2001), Jules Gilbert, pionnier de léducation sanitaire, Montréal, Lidec Inc.

Gingras, Y. (1991), Les origines de la recherche scientifique au Canada, Montréal, Éditions du Boréal.

Goulet, D. (1993), Histoire de la Faculté de médecine de lUniversité de Montréal, Montréal, VLB éditeur.

Gouvernement du Québec (1978), Santé et sécurité au travail. Politique québécoise de la santé et de la sécurité des travailleurs, Québec, Éditeur officiel du Québec, 289 pages.

Grundy, F. et J. M. Mackintosch (1958), Lenseignement de lhygiène et de la santé publique en Europe, OMS, série de monographies no 34.

Harris, Robin S. (1976), A History of Higher Education in Canada 1663-1960, Toronto, University of Toronto Press.

Lortie, L. (non daté), LUniversité de Montréal. Les grandes lignes de son histoire, Archives de l’Université de Montréal.

Malissard, Pierrick, « Les “start-up” de jadis : la production de vaccins au Canada », Sociologie et sociétés, 32, 1, p. 93-106.

Maurault, Mgr O. (1952), LUniversité de Montréal, Montréal, les Éditions des Dix. Ministère de la Santé nationale et du Bien-être social (1974), Nouvelle perspective de la santé des Canadiens, Ottawa.

Poirier, Y. (1987), Évolution et impact des structures de financement fédérales et provinciales sur la recherche en santé au Québec, Québec, Les Publications du Québec.

Pontaut, Alain (1985), Santé et sécurité. Un bilan du régime québécois de santé et sécurité du travail, 1885-1985, Montréal, Les Éditions du Boréal Express, 239 pages.

Roemer, M. (1977), « Schools of Public Health and their future role », Public Health Reports, 92, 5, p. 407-410.

Toupin, J. L. (1970), Schools of Public Health in the USA and Canada (Year Ending June 1969), New York, American Public Health Association.

© Presses de l’Université de Montréal, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search