Version classiqueVersion mobile

Profession lexicographe

 | 
Marie-Éva de Villers

Conclusion

Le rôle du lexicographe dans la société

Texte intégral

1Tour à tour linguistes, grammairiens, terminologues, historiens et sociologues, les lexicographes se donnent pour mission de recenser et d’analyser les mots et expressions d’une langue donnée en vue de constituer un dictionnaire. Dans cette entreprise, ils ne peuvent prétendre à l’exhaustivité ni à l’objectivité : inévitablement fragmentaire, leur recherche adopte une perspective particulière, un point de vue spécifique. Par leur complémentarité, ces descriptions partielles fournissent cependant aux usagers des dictionnaires une image globale plus complète, mieux équilibrée de leur langue.

2Quand on examine les cartes de la Nouvelle-France établies par Samuel de Champlain au début du xviie siècle, on ne peut que s’étonner de la qualité et de l’exactitude de sa représentation de cette partie de l’Amérique du Nord. Comment le fondateur de la ville de Québec a-t-il pu dessiner avec autant de justesse les contours de la Terre neuve, comme il l’a nommée, les anfractuosités de la baie d’Ungava ou de la baie d’Hudson ? Dans son ouvrage intitulé Champlain. La naissance de l’Amérique française, l’historien Denis Vaugeois répond à cette question : « Champlain sait calculer les positions, il sait se documenter, il sait voir, écouter, observer. » Lorsqu’on compare les cartes du seigneur de Champlain avec les vues d’Acadie et du Québec par satellite de la Photocartothèque québécoise, on constate effectivement que l’explorateur avait vu juste et que l’image qu’il se faisait des territoires explorés correspondait bien à la réalité.

3À l’instar des explorateurs de jadis qui devaient établir des cartes géographiques des lieux découverts et parcourus, et ce, sans le concours des photographies aériennes, les lexicographes tentent, avec des moyens relativement limités, de représenter la langue d’une communauté et la norme que celle-ci valorise. Ils doivent déduire de leurs observations et des données qu’ils ont patiemment recueillies l’image de la langue qu’ils proposeront dans leurs ouvrages. À cette fin, ils enregistrent l’écho des mots, leurs formes aussi, ils expliquent leurs significations, ils précisent leur mode d’emploi et la façon dont les unités lexicales s’agencent dans la phrase.

4Les auteurs de dictionnaires sont à la recherche du consensus sur le modèle linguistique, sur la langue acceptée par la communauté à laquelle leurs ouvrages sont destinés. Ils ne détiennent pas le pouvoir de dicter la norme linguistique, mais, par leurs travaux, ils concourent à son édification : tel est leur rôle fondamental. Par leur représentation de l’usage dominant, ils exercent un effet de levier en quelque sorte, parce qu’ils participent à sa légitimation et contribuent à sa diffusion.

5Les lexicographes poursuivent l’objectif de combler les lacunes du savoir linguistique et de réduire l’incertitude des usagers. À cette fin, ils doivent être en mesure de déterminer les besoins des futurs utilisateurs de leurs ouvrages et de satisfaire ces besoins. Ils ont aussi à connaître la compétence des lecteurs visés, c’est-à-dire leur aptitude à chercher dans le dictionnaire et à trouver les réponses à leurs questions. Par leurs publications, ils se donnent pour but de favoriser la communication entre des membres d’une même communauté linguistique, mais appartenant à des groupes sociaux différents ou entre des groupes ne partageant pas le même territoire, dans le cas de la francophonie, par exemple.

6Comme les explorateurs d’autrefois, les lexicographes se documentent, voient, écoutent, observent, recensent pour être en mesure de dessiner la carte des usages lexicaux et de refléter le plus fidèlement possible la norme langagière de leur communauté. Ils recueillent l’écho de chaque mot et le traduisent en toutes lettres : ils sont le radar du langage.

© Presses de l’Université de Montréal, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search