Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Workshop Liban

 | 
Philippe Poullaouec-Gonidec

Chapitre 2. Le quartier Al-Wastani en projets de paysage

EnRACINEment

Adam Bechara, Mireille Bou-Absy, Mohamed Akram El Harraqui et Luca Sartor

Texte intégral

ANALYSE HISTORIQUE

EVOLUTION URBAINE

1Malgré le développement urbain des zones du littoral et des collines de 1965 à 2003, la zone d’étude a conservé une faible densité urbaine et un caractère essentiellement agricole qui, dans le futur, risque d’être soumis à de fortes pressions foncières.

ANALYSE SENSIBLE

La courbe de la friche offre une alternance entre vues ouvertes et vues fermées.

Une zone envahie par le bâti qui façonne un nouvel horizon.

Une division parcellaire sur un modèle agricole.

ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX

CADRE VÉGÉTAL

CADRE VÉGÉTAL

La zone d’Al-Wastani conserve un caractère agricole fort jouant un rôle écologique indéniable à l’échelle de la ville.

HYDRORAPHIE

HYDRORAPHIE

Elle reçoit une grande partie des eaux pluviales en provenance des collines. L’étalement urbain en haut des collines accentue ce phénomène en diminuant la superficie des zones d’absorption.

CONTEXTE URBAIN

TRAMES URBAINES

TRAMES URBAINES

Les différentes trames urbaines de la ville correspondent aux différentes unités paysagères. Les trames rigides autour d’Al-Wastani ne semblent pas avoir pris en compte le caractère paysager de la ville.

SYNTHÈSE

UNITÉS PAYSAGÈRES

UNITÉS PAYSAGÈRES

Plusieurs unités paysagères aux qualités et fonctions différentes forment la ville de Saïda. La zone d’Al-Wastani, au centre, est en attente de décision concernant son devenir

INTENTION/STRATÉGIE GLOBALE

ENRACINER L’ANCIENNE VILLE DE SAÏ DA DANS SON TERRITOIRE AGRICOLE ET SON PATRIMOINE HISTORIQUE

2La cohésion urbaine est l’idée principale qui sous-tend le concept d’intervention proposé et illustré par l’image de l’enracinement. Cette dernière répond à l’absence d’unité actuel de la ville de Saïda. Elle mise aussi sur la possibilité qu’offre le site d’Al-Wastam d’ancrer le développement de la ville en phase avec son histoire par un traitement des sites agricoles et archéologique.

3L’enracinement se traduit par le design d’un parcours piéton reliant les différents pôles d’activités de la ville. Il vient ainsi joindre l’ancienne ville au temple d’Echmoun et au fleuve Al-Awali. Les différentes fonctions à caractère public attribuées à ces espaces permettent d’animer le parcours, de mettre en valeur les lieux et de redéfinir les liens entre les différentes interfaces.

4Des plantations le long des parcelles agricoles actuelles sont proposées afin de protéger l’agriculture de l’avancée du front urbain. Elles tentent de respecter les volumes avoisinants et les caractéristiques écologiques du site. Le caractère agricole est aussi renforcé par la mise en place de serres agricoles et la mise en évidence des canaux d’irrigation.

LIAISON DES PÔLES

LIAISON DES PÔLES

STRATÉGIE VÉGÉTALE

STRATÉGIE VÉGÉTALE

COUCHE D’IMPLANTATION DES DIFFÉRENTS ÉLÉMENTS STRUCTURANTS DU PROJET

COUCHE D’IMPLANTATION DES DIFFÉRENTS ÉLÉMENTS STRUCTURANTS DU PROJET

PROJET DE PAYSAGE

5Au-delà des réponses apportées aux enjeux patrimoniaux par la mise en valeur des sites historiques et la préservation de l’agriculture, la stratégie globale propose une solution répondant à deux nécessités pour Saïda :

  • recréer une nouvelle trame qui redonne à la ville une certaine centralité, s’opposant à l’image de la ville comme étant une « ville passage » ;

  • préserver la zone Al-Wastani en stoppant l’étalement urbain, ce qui est primordial du point de vue environnemental afin d’éviter des problèmes écologiques majeurs.

6Aussi, en reliant l’ancienne ville, la zone Al-Wastani, le pôle universitaire, les sites archéologiques, la rivière et le pôle sportif, la stratégie permet de redonner une certaine cohérence à la ville qui lui permettra de renforcer sa personnalité.

PÔLES D’ACTIVITÉS RÉUNIS PAR LE PARCOURS

PÔLES D’ACTIVITÉS RÉUNIS PAR LE PARCOURS

CROQUIS D’AMBIANCE

CROQUIS D’AMBIANCE

Serres faisant la promotion du caractère agricole

PROJET LOCALISÉ

ZONE RÉUNISSANT LA PLACE PUBLIQUE DE LA MOSQUÉE ET L’INSTITUT AGRONOMIQUE

ZONE RÉUNISSANT LA PLACE PUBLIQUE DE LA MOSQUÉE ET L’INSTITUT AGRONOMIQUE

VUE 1

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/14110/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 148k
Légende La courbe de la friche offre une alternance entre vues ouvertes et vues fermées.
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/14110/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 32k
Légende Une zone envahie par le bâti qui façonne un nouvel horizon.
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/14110/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 40k
Légende Une division parcellaire sur un modèle agricole.
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/14110/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 36k
Titre CADRE VÉGÉTAL
Légende La zone d’Al-Wastani conserve un caractère agricole fort jouant un rôle écologique indéniable à l’échelle de la ville.
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/14110/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 52k
Titre HYDRORAPHIE
Légende Elle reçoit une grande partie des eaux pluviales en provenance des collines. L’étalement urbain en haut des collines accentue ce phénomène en diminuant la superficie des zones d’absorption.
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/14110/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 52k
Titre TRAMES URBAINES
Légende Les différentes trames urbaines de la ville correspondent aux différentes unités paysagères. Les trames rigides autour d’Al-Wastani ne semblent pas avoir pris en compte le caractère paysager de la ville.
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/14110/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 64k
Titre UNITÉS PAYSAGÈRES
Légende Plusieurs unités paysagères aux qualités et fonctions différentes forment la ville de Saïda. La zone d’Al-Wastani, au centre, est en attente de décision concernant son devenir
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/14110/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 84k
Titre LIAISON DES PÔLES
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/14110/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 80k
Titre STRATÉGIE VÉGÉTALE
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/14110/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 48k
Titre COUCHE D’IMPLANTATION DES DIFFÉRENTS ÉLÉMENTS STRUCTURANTS DU PROJET
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/14110/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 112k
Titre PÔLES D’ACTIVITÉS RÉUNIS PAR LE PARCOURS
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/14110/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 688k
Titre CROQUIS D’AMBIANCE
Légende Serres faisant la promotion du caractère agricole
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/14110/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 100k
Titre ZONE RÉUNISSANT LA PLACE PUBLIQUE DE LA MOSQUÉE ET L’INSTITUT AGRONOMIQUE
Légende VUE 1
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/14110/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 112k
Légende VUE 2
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/14110/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 116k
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/14110/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 420k

© Presses de l’Université de Montréal, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540