Desktop versionMobile version
OpenEdition Books

Essais critiques

 | 
Louis Dantin

Appendices

III. Préface. Nouvelles Glosesi

Full text

  • i Manuscrit. Vers la fin de 1942, Dantin avait projeté de publier une troisième série de ses Gloses c (...)

1Il y a près de quarante ans que l’auteur de ces pages suit d’un œil attentif le mouvement littéraire dans notre pays. Il n’a jamais partagé le dédain affecté par certains esprits pour les œuvres, passées ou présentes, de nos écrivains. Elles ont pu n’être pas [5] géniales, éclatantes, mais elles se sont montrées sérieuses et méritoires, telles qu’on pourrait les espérer d’un effort jeune et encore hésitant. Il a toutefois senti, et il a dit à l’occasion, qu’elles se mouvaient dans des champs trop étroits, qu’elles se restreignaient trop aux types, aux scènes, aux intérêts de notre vie [10] régionale, et que leurs analyses morales, trop peu vivantes, trop incomplètement humaines, souffraient d’un certain manque d’étendue et de profondeur. Il est sûr que les Canadiens sont aussi capables que d’autres de saisir des conceptions générales, de creuser l’âme universelle et de s’intéresser au sort de toute la [15] race. Il croit que nos auteurs, sans négliger les inspirations du terroir, gagneraient à aborder des régions moins restreintes, à s’ébattre dans des atmosphères plus libres. C’est pour encourager cette curiosité agrandie qu’il a fait place dans ce volume à des études dépassant nos cercles immédiats, à des critiques d’œuvres [20] américaines, à des questions de portée sociale. Il ose compter que ses lecteurs, au lieu de s’en plaindre, lui en sauront gré.

Endnotes

i Manuscrit. Vers la fin de 1942, Dantin avait projeté de publier une troisième série de ses Gloses critiques sous le titre « Nouvelles gloses ». Cet ouvrage devait se composer de trois parties (« Quelques questions de l’heure présente » ; « Quel-ques livres américains » ; « Quelques ouvrages de chez nous ») qui reprendraient ses derniers articles parus dans Les Idées, dans L’Avenir du Nord et, en grande partie, dans Le Jour.

© Presses de l’Université de Montréal, 2002

Terms of use: http://www.openedition.org/6540