Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Workshop Liban

 | 
Philippe Poullaouec-Gonidec

Préface

Louis de Lorimier

Texte intégral

1Il me fait grand plaisir d’avoir été associé au Workshop_atelier/terrain (WAT) de la ville de Saïda sous la direction de la Chaire UNESCO en paysage et environnement de l’Université de Montréal en collaboration avec des partenaires aussi prestigieux que l’UNESCO, l’Université Libanaise de Beyrouth, l’Université de Rome La Sapienza, l’Université Cadi Ayyad de Marrakech, l’École Nationale d'Architecture de Rabat.

2En tant que Canadien, j’ai été très heureux de constater le rôle éminent que joue l’Université de Montréal dans la mise en œuvre d’un dialogue Nord-Sud sur le développement viable des villes méditerranéennes.

3Lors de la cérémonie de remise des prix UNESCO lors de la clôture de l’atelier international à Saïda (en novembre 2005) qui rassemblait une quarantaine d’étudiants venus du Maroc, d’Italie, du Liban et du Canada, j’ai eu l’occasion de constater l'excellence d’un travail intensif accompli dans le respect d’une vision multidisciplinaire de l’aménagement du territoire puisque ce rendez-vous réunissait des architectes, des architectes paysagistes, des urbanistes et des géographes.

4De plus, cet atelier soutenait un objectif important, celui de promouvoir un dialogue multiculturel entre les participants (étudiants et professeurs). Cet échange leur a permis sans nul doute de vivre une expérience exceptionnelle de coopération internationale.

5Grâce à l’appui et au soutien indéfectibles de Monsieur le maire de Saïda, Dr Abdul Rahman Bizri, et avec l'étroite collaboration des communautés locales et régionales, du Bureau de l’UNESCO de Beyrouth et de l’Université Libanaise, cette activité internationale a généré un cadre unique de débats et de projets sur l’avenir du développement de la périphérie nord de cette ville historique du Liban.

6Au terme de cet atelier, les participants ont légué à la ville de Saïda neuf projets de paysage, neuf visions d’aménagement de territoire urbain pour la périphérie nord de la ville de Saïda. Je souhaite ardemment leur mise en œuvre puisqu'ils ont pour finalité l'amélioration du cadre de vie, la préservation et la mise en valeur des attraits significatifs de la municipalité de Saïda.

7Je tiens tout particulièrement à féliciter Philippe Poullaouec-Gonidec, titulaire de la Chaire UNESCO de l’Université de Montréal, pour avoir convié tous les collaborateurs de son réseau scientifique international à soutenir une telle réflexion à Saïda.

8Sur ces quelques mots et devant les bouleversements actuels que vit le Liban, permettez-moi de conclure en vous offrant mes meilleurs vœux de réussite dans la mise en œuvre de ces projets de paysage pour la ville de Saïda afin qu’ils puissent contribuer pleinement au bien-être de ses habitants, à la sauvegarde et au développement de sa diversité culturelle.

9Merci, Thank You, Shokran

10Beyrouth, le 15 août 2006

11It has been a great honour for me to have been associated with the “Workshop_atelier/terrain” (WAT). Held in Saida, this initiative was organized by the UNESCO Chair in Landscape and Environmental Design at the University of Montreal, in partnership with several prestigious organizations, including UNESCO, the Lebanese University in Beirut, Rome University “La Sapienza”, Cadi Ayyad University in Marrakech, and “L’École Nationale d’Architecture” in Rabat.

12As a Canadian, I was gratified to note the important role played by the University of Montreal in this dialogue between North and South on the viable development of Mediterranean cities.

13At UNESCO’s medal ceremony held during the closing ceremony of the workshop in Saida (November 2005), which gathered 40 students from Morocco, Italy, Lebanon and Canada, I was impressed by the quality of work produced in such a short period, as well as by the multidisciplinary vision of territorial planning that brought together architects, landscape-architects, urban planners and geographers.

14The workshop also had an important aim in promoting a multicultural dialogue between students and teachers, an exchange that, without doubt, contributed to what was an exceptional exercise in international cooperation.

15With the involvement and help of Abdul Rahman Bizri MD, Mayor of Saida, and with the collaboration of local and regional communities, the UNESCO office in Beirut, and the Lebanese University, this initiative generated a unique platform for debate and produced several projects for the future development of Saida’s northern periphery.

16As a result of this workshop, the participants have provided the city with 9 landscaping projects, 9 separate visions of territorial urban planning in northern Saida. I hope these projects will be implemented because their goal is to improve the welfare of the community, and to preserve the historical attractions of the municipality of Saida.

17I am taking this opportunity to congratulate Mr. Philippe Poullaouec-Gonidec, holder of the UNESCO Chair in Landscape and Environmental Design at the University of Montreal, for having mobilized partners from his international network to support this initiative.

18With the crisis that Lebanon is now facing, allow me to conclude by wishing you the best of luck in the implementation of these landscape projects for Saida so that they may fully contribute to the welfare of its citizens, and to the preservation and development of its cultural diversity.

19Thank you, Merci, Shokran

20Beirut, August 15th 2006

Auteur

Ambassadeur du Canada au Liban

© Presses de l’Université de Montréal, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540