Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Workshop Tunisie

 | 
Philippe Poullaouec-Gonidec

Chapitre 3. Carrières en périphérie de villes: enjeux et projets de paysage

Séminaire international. « Carrières en périphérie de villes : Enjeux et projets de paysage »

Texte intégral

1En introduction du Workshop_atelier/terrain (WAT), s’est tenu un séminaire international « Carrières en périphérie de villes : Enjeux et projets de paysage », les 16 et 17 novembre 2006 à l’hôtel Mahdia Palace à Mahdia (Tunisie). Cette activité scientifique qui réunissait l’ensemble des participants (étudiants, professeurs et acteurs locaux et gouvernementaux) avait comme principal objectif de définir les enjeux de réaménagement des carrières de Mahdia et de rapporter les connaissances locales et internationales à l’égard de leurs réaffectations. Ce préambule indispensable au développement de l’atelier de projets a été un espace de réflexion sur le devenir des carrières dans un contexte de développement urbain en périphérie de Mahdia.

2Les allocutions d’ouverture de ce séminaire ont été prononcées par Mme Samira Belhaj Khayeche, ministre de l’Équipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire de la Tunisie, par M. Taieb Aloui, gouverneur de Mahdia, par M. Mohamed El Mehdi Sfar Gandoura, maire de Mahdia, par Mme Fatma Tarhouni, secrétaire générale de la Commission nationale tunisienne pour l’UNESCO, par Mme Najet Hedhly-Boubaker, directrice de l’École nationale d’architecture et d’urbanisme (ÉNAU) de Tunis et par M. Philippe Poullaouec-Gonidec, titulaire de la CUPEUM.

3Par la suite, les experts locaux et internationaux se sont entretenus autour des thèmes suivants : « Mahdia, histoire, architecture et paysage » ; « Les carrières de Mahdia » ; et « La réhabilitation des carrières en périphérie des villes : précédents internationaux et perspectives de projet ». Le public et tous les participants du WAT ont donc pu assister aux conférences de Mme Sihem Ben Soltane, directrice des carrières au ministère de l’Équipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, M. Abdnene Hamza, adjoint au maire, chargé des relations internationales, Mme Salma Hamza, professeure à l’ÉNAU, M. Taoufik Belhareth, géographe et enseignant à l’ÉNAU, M. Ridha Bossoffara, directeur régional de l’Institut national du patrimoine, M. Mohamed Ouaja, géologue, professeur de la faculté des sciences de Gabès et M. Radhoune Mestiri, directeur du développement régional de Mahdia. À ces experts tunisiens s’arrimaient les conférenciers internationaux du collège professoral du WAT, soit : Julie Weltzien, professeure au Département d’architecture de paysage et de gestion des écosystèmes de l’Université américaine de Beyrouth (Liban), Salima S. Elmandjra, enseignante à l’École nationale d’architecture (ENA) de Rabat (Maroc), Ouidad Tebbaa, professeure à la faculté des lettres et sciences humaines de l’Université Cadi Ayyad (Maroc), Stefan Tischer, directeur et professeur à l’École d’architecture de paysage de l’Université de Montréal (Canada), de Monica Sgandurra, professeure au Département d’aménagement et d’urbanisme (DIPTU) de l’Université de Rome La Sapienza (Italie) et d’Alessandra Capuano, professeure au Département d’architecture (DiAR) de la même institution.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/14027/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 334k

© Presses de l’Université de Montréal, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter