Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Workshop Tunisie

 | 
Philippe Poullaouec-Gonidec

Chapitre 2. Mahdia, carrières en projet de paysage

Le ruban fertile

Giacoma Di Rocco, Khaoula Raboudi et Paulette Taillefer

Texte intégral

MAHDIA. ENJEUX PATRIMONIAUX ET ENVIRONNEMENTAUX

1Les carrières représentent, pour la ville de Mahdia, la source de la vie aux différentes époques de son évolution historique. Elles témoignent de l’enracinement de l’ancienne ville dans son territoire agricole et son patri moine historique. Sur le plan patrimonial, l’activité agricole est certainement l’une des plus importantes de la ville de Mahdia, mais elle est actuellement menacée par l’urbanisation effrénée de ce secteur.

PROBLÉMATIQUES/ENJEUX

LE DÉVELOPPEMENT URBAIN

2La ville de Mahdia est en période de croissance. Sa population a beaucoup augmenté au cours des dix dernières années étant donné le contexte économique favorable dû en grande partie à l’activité touristique florissante. Limitée au nord par une zone touristique et au sud par une zone industrielle (site de développement touristique futur), la ville se développe dans la direction des carrières et empiète ainsi sur les terres agricoles existantes.

LES TERRAINS AGRICOLES

3L’agriculture représente non seulement une activité économique importante mais aussi un héritage patrimonial de la culture mahdoise. En effet, fondamentales à l’économie du territoire depuis les premiers établissements, les terres agricoles racontent l’histoire du peuple. Aujourd’hui, la petite taille de la majorité des terrains indique une prédominance des exploitations familiales. Les champs d’oliviers, d’amandiers, de figuiers, pour ne nommer que ceux-là, dessinent le paysage et définissent un mode de vie.

LES CARRIÈRES

4Les carrières représentent pour Mahdia la source de vie. Du patrimoine datant de l’époque punique aux murets divisant les terrains actuels, c’est le calcaire des carrières qui a construit les infrastructures de la ville.

5Ainsi, le territoire agricole et la tranchée des carrières, quoique patrimoine historique, devront évoluer en continuité avec la ville qui, de son côté, doit adapter son développement en considérant la valeur de ces lieux.

ANALYSES : LES CARRIÈRES (LE PARC PUBLIC)

LE PÔLE ÉDUCATIF

6Cette section de carrières située à proximité des complexes universitaires et des résidences pour étudiants sera aménagée en terrains de sports, en espaces d’études et d’apprentissage, en jardins de recherche, etc.

LE PÔLE CULTUREL

7Cette section de carrières est traversée par deux routes principales qui représentent deux grands axes de développement urbain. De plus, le centre du pôle culturel suit l’axe de la Médina de Mahdia. Ces carrières seront aménagées pour favoriser les échanges sociaux, assurer un lien visuel avec le milieu, encourager les activités communautaires et l’appropriation des carrières par les Mahdois (jardins communautaires, parcs événementiels et sensoriels évoluant avec les saisons, etc.).

LE PÔLE ÉCONOMIQUE

8Cette section de carrières est localisée dans une grande zone agricole peu touchée par l’étalement urbain. Ces carrières renforceront et actualiseront le rôle structurant de la zone agricole en gardant cette même vocation tout en permettant de nouvelles formes d’agriculture qui se prêteront à l’écosystème se trouvant au fond des carrières (plantes médicinales, plantes pour pigmentation, expérimentation agricole, etc.).

INTENTIONS PROJETÉES

9Ce parc pourrait concilier beauté du paysage, mise en valeur du patrimoine naturel et culturel et développement économique. La création de ce parc consisterait en la réhabilitation des carrières abandonnées et la mise en place d’un espace représentatif des richesses agricoles de la ville.

STRATÉGIE GLOBALE

10Mettre en cohérence le développement urbain de Mahdia en rapport avec les qualités paysagères du lieu qui contribuent à son identité par la créa Ion d’un parc public au sein des carrières entourées d’un parc agricole.

11Les terres agricoles situées au périmètre et à l’ouest des carrières seront bientôt menacées par l’étalement urbain. En délimitant ire section de ces terrains en tant que parcs agricoles, la sauvegarde d’une activité économique et culturelle fondamentale à la vie de Mahdia est ainsi assurée tout en créant de nouvel es activités dans l’espace des carrières.

Comment faire évoluer l’identité d’un lieu en continuité avec sa mémoire et son histoire tout en lui donnant une nouvelle vocation ?

PROJET DE PAYSAGE

12La carrière aménagée se trouve en plein centre du pôle culturel. L’entrée de cette carrière est caractérisée par un croisement d’axes importants, soit la route principale menant à la Médina de Mahdia et le chemin de fer.

BUT

13Aménager l’espace de façon qu’il serve à révéler les caractéristiques des carrières telles les méthodes d’extraction, les couleurs, les textures, et à faire connaître son rôle fondamental dans l’histoire et le développement de la ville tout en permettant une appropriation par la population mahdoise.

STRATÉGIE

14Utiliser la végétation et des aménagements extérieurs pour créer plusieurs espaces au sein de la carrière. Certains aménagements ont des fonctions fixes tels que les jardins communautaires, la tour d’escalade et les terrains de basket-ball tandis que d’autres offrent une plus grande liberté d’appropriation pour les usagers.

PROGRAMMATION

15Une section non escavée, une île dans la carrière relève une vue sur le territoire qu’on vient affirmer par l’érection d’un cadre sculptural.

16La promenade de la pierre sert d’exposition où l’on peut faire l’expérience des méthodes d’extraction. Les passants sont invités à voir et à toucher le rail, les pierres, le trou, le tracteur et les outils.

17Les avides du basket-ball peuvent se défouler dans l’ambiance des carrières sur ce terrain longé par un immense remblai de pierres et se reposer dans l’ombre de la végétation.

18Les jardins communautaires encadrés par les murs des carrières striés par des lignes de scies per- mettront de recouvrir le sol rocheux d’un tapis de végétation.

AMÉNAGEMENT D’UNE CARRIÈRE

STRATÉGIE

19Utiliser la végétation et des aménagements extérieurs pour créer plusieurs zones à fonctions plus ou moins définies au sein de la carrière. Chacune de ces zones cerne une caractéristique particulière de la carrière ou du territoire.

UN PARC-MUSÉE

20L’aménagement de la carrière peut être décrit comme un parc-musée. Les fonctions du musée sont de protéger et de présenter la multiplicité de points de vue ayant une valeur pour la société. En superposant des usages aux traces d’excavation, la carrière devient ainsi un point de médiation exprimant l’évolution de la perception de ce lieu.

BUT

21Aménager l’espace de façon qu’il serve à révéler les caractéristiques singulières de la carrière telles ses couleurs, ses textures, les méthodes d’extraction et sa contribution culturelle fondamentale tout en permettant une appropriation par la population mahdoise.

Auteurs

DIPTU-La Sapienza - ITALIE

ÉNAU - TUNISIE

ARC-UdeM - CANADA

© Presses de l’Université de Montréal, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter