Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Workshop Tunisie

 | 
Philippe Poullaouec-Gonidec

Chapitre 2. Mahdia, carrières en projet de paysage

Ligne magnétique

Oliya Girard, Alessandra Isaza Querini, Amyr Ed Douzi et Mehdi Zeklani

Texte intégral

RÔLE DES CARRIÈRES

1Les carrières ont joué plusieurs rôles dans l’histoire de la région. Important lieu de culte abritant une nécropole, ses pierres ont été utilisées, entre autres, pour la taille de stèles. Les carrières ont été fondamentales dans la construction de la ville et de sites grandioses de l’époque romaine (sans les carrières, le colisée d’El Jem n’aurait probablement pas existé). À l’époque médiévale, les sites défensifs côtiers ont pu s’ériger grâce aux pierres taillées dans les carrières de Mahdia. Par la suite, les qualités géographiques ajoutées aux carrières ont permis l’établissement de la nouvelle capitale de la dynastie fatimide.

CONSTATS

■ Mahdia, qui a évolué face à la Méditerranée, vit une expansion marquante depuis quelques décennies : la périurbanisation s’étale progressivement sur les territoires agricoles pour éventuellement rejoindre la crête des carrières alors que la ville se déploie rapidement vers l’arrièrepays. Quelle est la place des carrières dans ce nouveau contexte urbain ?
■ Le réseau viaire se déploie de façon circulaire par un système de rocades et de pénétrantes. Ces dernières présentent un potentiel stratégique à la croisée de la ligne de crête et des carrières.
■ L’abandon et la dévalorisation des carrières, véritable épine dorsale ayant largement contribué à la construction de la ville, représentent le délaissement d’un patrimoine historique et naturel.
■ Les carrières situées près des ensembles urbains sont parfois occupées par la pratique d’une agriculture de subsistance ou, plus rarement, utilisées à des fins d’habitation.
■ Les différents ensembles urbains qui côtoient les carrières ne présentent pas les mêmes caractéristiques (formes urbaines, densité, architecture).

INTERFACE ENTRE URBANITÉ ET RURALITÉ

2La ligne de crête qui abrite les carrières se positionne comme une frontière naturelle entre la zone urbaine et la zone agricole. Cette barrière est déjà franchise par un nouveau développement domiciliaire à caractère social à l’ouest et par l’avancée rapide de la ville du côté est. Il est évident que la réhabilitation des carrières devra passer par une intégration de celles-ci dans le tissu urbain mais aussi par une valorisation de l’activité agricole. La zone touristique se situe elle aussi près de la ligne de crête au nord. Ce secteur est tourné vers la mer, isolé de la réalité de Mahdia et en discontinuité avec la trame. Une mince bande d’agriculture agit actuellement comme tampon entre les carrières et les complexes immobiliers.

TYPOLOGIE DE L’URBANISATION

TYPOLOGIE DE L’URBANISATION

ETAT DE L’URBANISATION ET DU PARCELLAIRE AGRICOLE

ETAT DE L’URBANISATION ET DU PARCELLAIRE AGRICOLE

ANALYSES. ENJEUX ET OBJECTIFS

3Intégrer les carrières au tissu urbain, orienter et contrôler l’urbanisation

  • Orienter le noyau de la nouvelle centralité nord qui se déplace vers les carrières.

  • Intégrer les carrières dans les nouveaux ou les futurs développements urbains en tenant compte des spécificités de chacun d’eux.

  • Offrir des espaces de qualité et des services aux populations installées à proximité des carrières.

4Préserver les terres agricoles de Rejich et Kouach Ben Salem

  • Contrôler l’occupation et l’activité agricole dans les carrières qui menacent la nappe phréatique.

  • Favoriser une agriculture spécifique dans les carrières afin de permettre l’interpénétration du territoire agricole.

5La zone agricole préservée se trouve au centre du territoire à l’étude, entre Rejich et Kouach Ben Salem. La route de crête conserve son caractère rural et peu d’interventions visibles sont prévues puisque qu’il est souhaitable de conserver son identité actuelle, une route de service pour les carrières. Les carrières, au coeur d’un ensemble agricole, sont réhabilitées vers une agriculture spécifique selon les potentiels qu’elles présentent. On peut y retrouver l’oléiculture, lorsqu’elle convient, mais aussi la culture maraîchère, la culture d’herbes médicinales, etc.

ZONES URBANISÉES

ZONES URBANISÉES

6Dans les zones déjà urbanisées ou en voie de le devenir, la stratégie de design permet la pénétration de l’urbanisation au-delà de la ligne de crête. Les carrières sont converties en espaces verts et en aires publics pouvant desservir les quartiers environnants. On pourrait implanter à l’intérieur de ces carrières des écoles, des bibliothèques, des amphithéâtres, des espaces de jeux, des marchés publics, des espaces pour la pratique et la promotion de l’artisanat local, etc. Les carrières seront intégrées également grâce à un système de parcs jouxtant les habitations et les édifices publics. La route de crête prend la forme d’une route pavée et élargie, desservant les quartiers et les services. La route adopte un caractère fortement urbain afin de jouer un rôle attirant. Elle rejoint le système des pénétrantes au nord.

7Le système routier actuel perce la frontière des carrières afin de tisser la trame urbaine et d’y intégrer les carrières.

RAPPORT RURAL/URBAIN

RAPPORT RURAL/URBAIN

8La zone sud présente des qualités urbaines distinctes et propose des rapports intéressants entre la ville et la campagne. Rejich se situe sur la ligne de crête, révélant un paysage en relief. La carrière en contrebas du village présente une opportunité exceptionnelle de retrouver une qualité d’équipements publics pour l’agglomération grandissante. La route de crête, reliée au réseau viaire existant, adopte un caractère villageois devenant une rue principale bordée de commerces, de places publiques et de parcs.

9Le design spécifique de cette zone est développé à une échelle plus approfondie dans la prochaine section.

STRATÉGIE GLOBALE

10La stratégie vise le renforcement de la route de crête dans les secteurs urbains ou sa préservation dans son état actuel afin de contrôler et diriger l’urbanisation. La ligne de crête devient l’hôte de fonctions économiques, commerciales, culturelles ou sociales qui, à l’image d’un champ magnétique, vont attirer l’urbanisation ou la repousser selon les lieux d’intervention.

PROJET DE PAYSAGE / UN PARC POUR REJICH

11La zone urbaine de Rejich, au sud de la ville de Mahdia, est connectée à la limite sud du système de carrières. Le caractère de l’agglomération est celui d’un village en relation avec sa zone agricole. La carrière est déjà inscrite à la zone urbanisée à travers une implantation non contrôlée de constructions habitées ou d’abris pour les animaux.

12C’est ce besoin visible de lieux de vie dans ce secteur, répondant parfaitement aux enjeux et aux objectifs, qui mène au projet de design urbain.

13Au cœur de la carrière, la présence de la nappe phréatique exposée est renforcée pour créer un microparc écologique marquant la jonction entre ville et campagne. Les constructions existantes au cœur de la carrière seront converties en îlots végétaux qui, parfois, adopteront la forme de grandes terrasses aménagées pour offrir des lieux de vie, de jeux ou de divertissements. Un parcours est aussi créé pour permettre la promenade et la détente à travers le jardin aquatique.

14Mais le plus important pour ce parc urbain, c’est le pourtour de la carrière qui est aménagé de façon à recevoir des équipements de service tels que des places publiques ouvertes sur le parc, des commerces, des marchés, etc. C’est un promontoire qui s’articule par un système de terrasses entre la carrière et le quartier de Rejich. Cet agencement en terrasses favorise la création d’espaces ouverts, de places publiques ou d’espaces fermés et retirés, propices à l’implantation d’activités commerciales ou de loisirs (terrains sportifs, par exemple).

15Finalement, la zone agricole à l’ouest de la carrière doit être renforcée afin de limiter l’urbanisation. Par conséquence, l’implantation de nouveaux bâtiments ou la conversion des bâtiments existants en structure protégerait la pratique exclusive de l’agriculture.

Réhabilitation de l’usine de plâtre en centre de recherche pour l’agriculture de la région

Ambiance des terrasses sur le pourtour est du parc

PROJET DE LOCALISÉ / AUTOUR ET A L’INTERIEUR DE LA CARRIÈRE DE REJICH

AUTOUR DE LA CARRIÈRE DE REJICH

16La route de crête a été déplacée à l’est de la carrière pour pouvoir traverser l’agglomération de Rejich et se rattacher au réseau routier existant. Elle permet ainsi le maintien de l’urbanisation à l’est et le renforcement de la zone agricole à l’ouest.

17La topographie autour de la carrière permet l’aménagement en terrasses d’une zone de services et d’espaces publics. Un marché public temporaire, des commerces permanents, des places publiques ouvertes sur la carrière et le paysage environnant ou des espaces retirés offrant des petits oasis ombragés y seront installés. L’implantation de terrains sportifs jouxant les quartiers habités autour de la carrière est envisagée.

18La zone agricole du côté ouest et du côté nord-est se voit renforcée. À l’ouest, les constructions implantées le long de la ligne de crête sont converties pour être utilisées à des fins agricoles et pour créer une limite claire face à la zone urbanisée. Du côté nord, l’ancienne usine de craie abandonnée est transformée en centre de recherche agronomique. Ce bâtiment est en quelque sorte le moteur de développement d’une agriculture spécifique liée au potentiel offert par les carrières. Il permettra le rayonnement de celles-ci et une meilleure connaissance des caractères identitaires de la région en matière de cultures.

A L’INTERIEUR DE LA CARRIÈRE DE REJICH

19Dans la carrière, le contexte de la nappe phréatique exposée demande un traitement particulier. L’occupation actuelle de la carrière composée de quelques habitations et de nombreux abris pour les animaux n’est pas appropriée à l’enjeu environnemental. Conséquemment, il serait pertinent de la retirer afin de faire place à un jardin aquatique écologique.

20Pour répondre à cet objectif, la présence de la nappe phréatique au cœur de la carrière doit être intensifiée afin de pouvoir observer l’évolution de celle-ci au fil des ans mais aussi les variations saisonnières, la faune et la flore qui s’y rattachent. Il s’agit en fait de suivre de près le développement d’un nouvel écosystème en contraste avec son environnement immédiat.

21Certaines des structures en place sont récupérées afin de permettre la création de grandes terrasses en continuité avec le pourtour, qui permettront l’accès au site et la tenue d’activités à plus grande échelle. Les structures existantes supporteront également la création d’îlots de végétation non aquatique afin d’exposer une diversité horticole. Finalement, le cœur de la carrière est accessible par un système de sentiers sur pilotis favorisant la promenade, l’étude des écosystèmes et la contemplation des lieux.

Table des illustrations

Titre TYPOLOGIE DE L’URBANISATION
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/13987/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 64k
Titre ETAT DE L’URBANISATION ET DU PARCELLAIRE AGRICOLE
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/13987/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 64k
Titre ZONES AGRICOLES
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/13987/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 48k
Titre ZONES URBANISÉES
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/13987/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 36k
Titre RAPPORT RURAL/URBAIN
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/13987/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 40k
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/13987/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 448k
Légende Réhabilitation de l’usine de plâtre en centre de recherche pour l’agriculture de la région
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/13987/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 76k
Légende Ambiance des terrasses sur le pourtour est du parc
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/13987/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 72k
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/13987/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 96k
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/13987/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 120k

Auteurs

APA-UdeM - CANADA

DiAR-La Sapienza - ITALIE

ÉNAU - TUNISIE

UCAM - MAROC

© Presses de l’Université de Montréal, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter