Version classiqueVersion mobile

Le régime monétaire canadien

 | 
Bernard Élie

Liste des principaux sigles

Texte intégral

1 age : Accords généraux d’emprunts signés par le groupe des Dix, constitué en 1962 au sein du fmi. Les Dix s’engageaient à faire des prêts, au besoin, au fmi dans leur propre monnaie pour stabiliser le système monétaire international, c’est-à-dire à cette époque, le dollar américain.

2 acp : Association canadienne des paiements est une association privée d’intermédiaires financiers dont certains sont des entreprises privées, d’autres des coopératives ou encore des établissements publics. Le premier objectif de l’acp a été d’associer les établissements collecteurs de dépôts parabancaires aux banques à charte dans le système de compensation et de règlement.

3 and : avoirs nets en devises. Lorsque les banques ont des avoirs nets en devises négatifs à leur bilan, elles ont des engagements en devises supérieurs à leurs avoirs en devises.

4 bce : Banque centrale européenne, crée en mai 1998. Est responsable de la gestion de l’euro et de la politique monétaire de l’uem.

5 bigb : Bureau de l’inspecteur général des banques du Canada, créé en 1924. Il est remplacé, en 1987, par le Bureau du surintendant des institutions financières (bsif).

6 bird : Banque internationale pour la reconstruction et le développement connue sous le nom de Banque mondiale. Fut créée à la suite des Accords de Bretton Woods, en 1944.

7 bri : Banque des règlements internationaux créée en 1929. Elle est la banque des banques centrales des grands pays industrialisés. Son siège social est à Bâle, en Suisse.

8 bsif : Bureau du surintendant des institutions financières du Canada, créé en 1987. Il succède au Bureau de l’inspecteur général des banques (bigb).

9 cad : dollar canadien.

10 cee : Communauté économique européenne, ou Marché commun, créée par le traité de Rome le 25 mars 1957. À l’origine, il y avait six pays : l’Allemagne de l’Ouest, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas. En 1973, le Danemark, la Grande-Bretagne et l’Irlande s’ajoutaient au groupe initial. La Grèce en fit partie en 1981, alors que l’Espagne et le Portugal y entraient en 1986. Avec la signature du traité de Maastricht, le 7 février 1992, la Communauté est devenue l’Union européenne (ue).

11 ccll  : Corporation du Groupe La Laurentienne appartient à la Société financière Desjardins Laurentienne, une filiale en propriété exclusive de la Société financière des caisses Desjardins inc. (sfd).

12 $ (dollar) : duoro de 8 reales ou réaux d’argent espagnol présentait au revers deux énormes colonnes symbolisant celles d’Hercule qui, dans le détroit de Gibraltar, ouvraient les portes du Nouveau Monde. Aux mains des pirates et des marchands des nouvelles colonies britanniques des Caraïbes, ces thalers devinrent des spanish pillar dollars (dollars espagnols aux colonnes) qui furent abrégés en « S.II » dans leur compabilité. Les deux barres verticales qui stylisaient les deux colonnes reculèrent plus tard jusqu’à chevaucher le S et donner le symbole du dollar que nous connaissons aujourd’hui (Herrenschmidt, 1988, 28), le fameux signe de piastre « $ » (toujours avec deux barres) ou du dollar ! Ce signe est le même pour le peso mexicain, héritier lui aussi du thaler.

13 dts : Droits de tirages spéciaux. La première distribution eut lieu en janvier 1970. Ce sont des facilités de crédit auprès du fmi que les pays membres peuvent tirer. C’est aussi l’unité de compte de ce dernier. La valeur des dts correspond à la valeur pondérée de quatre monnaies (le dollar américain, l’euro, le yen et la livre sterling).

14 ecu : European currency unity (1978), unité de compte européenne dont la valeur est la valeur pondérée des monnaies de la cee, ancêtre de l’Union européen (ue). La monnaie européenne ne porte pas ce nom, elle s’appelle l’euro.

15 euro (€) : unité monétaire de l’Union économique et monétaire (uem). Adoptée par le traité de Maastricht, elle a remplacé les monnaies de 12 des 15 pays de l’ue, le 1“janvier 1999.

16 fmi : Fonds monétaire international. Créé en 1944 et en vigueur en 1947, à la suite des accords de Bretton Woods.

17 gatt  : Accords généraux sur le commerce et les tarifs (General Agreement on Tariffs and Trade). Ils ont fait suite aux accords de Bretton Woods, en 1944. Avant la création de l’omc, le gatt n’était qu’un secrétariat ayant peu de pouvoir.

18 ipc : indice des prix à la consommation calculé, chaque mois, par Statistique Canada à partir d’un panier type de biens et de services.

19 £ : livre sterling britannique.

20 m1, m1+, m1++, m2, m2+, m2++ et m3 : différents agrégats monétaires qui tentent de délimiter la masse monétaire (voir le chapitre 1).

21 ocde : Organisation de coopération et de développement économiques. Elle regroupe les 25 plus grands pays industrialisés, dont le Canada. Son siège social est à Paris.

22 omc : Organisation mondiale du commerce. Il succède au gatt à la suite des derniers accords de l’Uruguay Round signés à Marrakech, en 1994.

23 pib : produit intérieur brut. Valeur sans double compte de la production réalisée au Canada, sans égard à la propriété des facteurs de production. Le pib peut être calculé de trois façons, soit la somme des revenus gagnés dans la production courante, soit la somme des ventes finales de la production courante, soit la somme des valeurs ajoutées nettes de la production courante. Il peut être évalué au coût des facteurs ou aux prix du marché.

24 pnb : produit national brut. Valeur sans double compte de la production par des facteurs de production canadiens, sans égard à l’endroit où elle est réalisée. Le pnb peut être évalué au coût des facteurs ou aux prix du marché.

25 radq : Régie d’assurance-dépôts du Québec assure, depuis 1967, les dépôts reçus du public par les établissements de dépôts incorporés selon les lois du Québec.

26 sadc : Société d’assurance-dépôts du Canada administre la loi canadienne d’assurance-dépôts depuis 1967. Elle assure les dépôts reçus du public par les établissements de dépôts incorporés selon les lois du Canada.

27 sacr : système automatisé de compensation et de règlement.

28 schl  : Société centrale d’hypothèques et de logement du Canada.

29 sfd : Société financière des caisses Desjardins inc.

30 sfdl : Société financière Desjardins Laurentienne inc. est une filiale en propriété exclusive de la Société financière des caisses Desjardins (sfd).

31 stpcv : système de transfert de paiements de grande valeur, nouveau système de compensation au Canada, établi depuis le 1er janvier 1999.

32 uc : Unité de compte européenne (1972), définie à 1/35 d’once d’or, est l’ancêtre de l’ECU (1978) et de l’euro (1992). Les accords qui lui ont donné naissance prévoyaient aussi une marge de fluctuation entre les monnaies de la cee.

33 ue : Union européenne, anciennement la cee, est issue du Traité de Maastricht signé le 7 février 1992. L’Union européenne est formée de 15 pays européens : les Douze de la cee, plus la Finlande, l’Autriche et la Suède.

34 uem : Union économique et monétaire. Elle regroupe les 12 pays de tue participant à l’euro depuis le 1er janvier 1999 (Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Finlande, France, Grèce, Italie, Irlande, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal). Trois pays, pour l’instant, ont refusé d’y participer (Danemark, Royaume-Uni, Suède).

35 usd : dollar des États-Unis d’Amérique.

© Presses de l’Université de Montréal, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search