Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le rouge et le bleu

L'après-guerre 1945-1960

71. L'immoralité politique dans la province de Québec

1956

Gérard Dion et Louis O’Neill

Résumé

Élue pour la première fois en 1936, l’Union nationale de Maurice Duplessis est chassée du pouvoir à la faveur du déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale et de l’intervention massive des Libéraux fédéraux lors des élections de 1939. Après cinq années dans l’opposition, Duplessis reprend le pouvoir en 1944 et se fait réélire en 1948,1952 et 1956. Il n’a aucun goût de retrouver les banquettes de l’Opposition ! D’une élection à l’autre, la maîtrise du gouvernement donne au parti de Duplessis les moyens de se maintenir au pouvoir. Les élections successives sont marquées de pratiques douteuses, souvent irrégulières et même frauduleuses. Après les élections de 1956, deux ecclésiastiques également professeurs à l’Université Laval, les abbés Gérard Dion et Louis O’Neill, jugent nécessaire de dénoncer ce qu’ils appellent l’« immoralité politique dans la province de Québec » : « mensonge érigé en système », « emploi des mythes », méthodes électorales assimilables à la fraude, usage politique de la religion, etc. Ils réclament l’affirmation d’une conscience civique et d’une moralité politique « positives ». Leur texte est d’abord publié en juillet 1956 dans un bulletin interne destiné au clergé (Ad usum sacerdotum) ; mais le journal Le Devoir s’en saisit, le publie le 7 août et le republie le 14 août. Le texte fait évidemment des vagues... Avec ce texte, une partie de l’Église catholique se détache résolument du gouvernement Duplessis et met en cause les moyens politiques par lesquels il se maintient au pouvoir. Ce texte propose aussi un rôle nouveau pour l’Église : non pas appuyer un parti de façon plus ou moins visible, mais contribuer à la formation civique des fidèles, en leur laissant la responsabilité de leurs choix politiques. Ainsi s’achève l’alliance ultramontaine du religieux et du politique.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La province de Québec vient de se choisir ceux qui, durant les quatre prochaines années, détiendront l’autorité publique. Même si en tant que prêtres et en tant que citoyens, nous n’avons pas le droit de rester indifférents devant ce choix, nous croyons que des opinions différentes peuvent être légitimement soutenables et ce n’est pas le lieu d’en discuter. D’ailleurs, il n’appartient pas aux prêtres de faire de la politique partisane.

Cependant, en face de certains moyens qui ont été utilisés durant la récente campagne électorale et des conséquences qu’ils peuvent entraîner, c’est pour nous un devoir très grave de nous arrêter au moins quelques instants pour analyser la situation.

Le déferlement de bêtise et l’immoralité dont le Québec vient d’être témoin ne peuvent laisser indifférent aucun catholique lucide. Jamais peut-être ne s’est manifestée aussi clairement la crise religieuse qui existe chez nous. Jamais ne nous fut fournie une preuve aussi évidente du travail de déchristianis...

© Presses de l’Université de Montréal, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter