Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Correspondances

 | 
Alain Grandbois

Chronologie

Texte intégral

1874

8 mai : Naissance d’Henri Grandbois, à Saint-Casimir.7 octobre : Naissance de Bernadette Rousseau, à Saint-Casimir.

1896

12 mai : Mariage d’Henri Grandbois et de Bernadette Rousseau, en l’église de Saint-Casimir. Ils auront huit enfants : Jean-Marie, né le 12 mars 1897, décédé le 9 mars 1909 ; Gabrielle, née le 8 janvier 1899, décédée le 22 juillet 1899 ; Alain (baptisé Louis-Philippe Alain), né le 25 mai 1900, décédé le 18 mars 1975 ; Gabrielle, née le 4 mars 1902 ; Madeleine, née le 30 décembre 1903 ; Louis, né le 6 mars 1905, décédé le 28 janvier 1971 ; Jeanne, née le 21 mars 1907, décédée le 22 avril 2002 ; Catherine, née le 25 novembre 1910, décédée le 12 avril 1996.

1908

11 août : Décès de Michel-Adolphe Grandbois (né en 1831), grand-père paternel et fondateur de l’entreprise familiale d’exploitation forestière, à Saint-Casimir. Ses deux fils, Louis-Philippe et Henri, prendront la relève.

1912

Début des études classiques (cours secondaire) d’Alain Grandbois au Collège de Montréal. En janvier 1913, il fait une fugue et se rend jusqu’à Grand-Mère ou La Tuque. La dernière note enregistrée au Collège de Montréal est datée du 16 janvier 1913.

1913

Poursuit son cours classique au Petit Séminaire de Québec. D’abord pensionnaire, puis externe de 1916 à 1918. À l’automne 1916, il aurait fait paraître dans « un hebdomadaire de Montréal » un sonnet signé d’un pseudonyme.

1919

Été : Au début de l’été, entreprend une traversée du Canada, de Halifax à Vancouver. Il prétendra plus tard que ce voyage — qui l’avait conduit à Seattle et à Los Angeles — avait duré sept mois.9 septembre : S’inscrit au collège St. Dunstan’s (affilié à l’Université Laval), à Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard. Il n’y demeurera que quelques semaines.Septembre : Entreprend ses études de philosophie au Petit Séminaire de Québec, qu’il interrompt cependant en janvier 1920, alors qu’il accompagne ses parents en Europe. De retour en mai. Pendant l’été suivant, il se rend à la Nouvelle-Orléans, en descendant le Mississippi. Retourne en Europe avec ses parents à l’été de 1921 et décide de passer l’année à Florence, pour y suivre des cours de peinture. Selon Jacques Biais, il aurait également visité pendant cette année, Londres, Paris, Berlin, Vienne et plusieurs villes italiennes. Au printemps de 1922, il est reçu avec ses parents en audience privée par Pie XI.

1923

Janvier : Admis à la Faculté de droit de l’Université Laval.

1925

9 juillet : Reçu au Barreau.Septembre-décembre : À Paris, dans l’intention de faire des études supérieures à la Sorbonne et à l’École libre des sciences sociales. Aurait visité Vienne et Berlin, la Belgique et la Hollande (d’après la chronologie établie par Grandbois à l’intention de Jacques Brault).

1926

Janvier-mai : Rue Delambre, à Paris.Été : Voyage sur la Côte d’Azur et visite la Hollande, la Suisse, l’Allemagne et l’Espagne.Automne : Premier séjour à Annecy.

1927

Hiver : Habite au 49, rue Gay-Lussac à Paris.Juin : Huit jours avant un examen oral pour le diplôme de l’École des sciences sociales, il part pour la Côte d’Azur avec des camarades.Automne : À Saint-Jean-de-Luz, sur la côte basque.

1928

Janvier : Londres.Printemps : Paris.Octobre : À Paris, rue Monsieur-le-Prince.

1929

Février : Quitte Paris pour la Côte d’Azur, en s’arrê-tant à Chartres (les 5 et 6), Fontainebleau (le 8), Chalon-sur-Saône (le 9), Lyon (le 10) et Avignon (le 11). Sur la Côte d’Azur jusqu’à la fin de mars.Été : Quelques semaines à Québec.Automne : Afrique du Nord et Italie.Novembre-décembre : Retourne sur la Côte d’Azur. À Juan-les-Pins, le 26 décembre.

1930

Aurait visité l’Inde au cours de cette année (selon la chronologie établie à l’intention de Jacques Brault).Janvier : Côte d’Azur.Avril-mai : À Paris, rue Monsieur-le-Prince.Octobre : Nouveau séjour à Cannes.Décembre : Prend livraison d’un passeport à Paris, le 2 décembre. Aurait fêté Noël à Port-Cros.

1931

Aurait visité l’Allemagne (peut-être au cours de l’été) et le Proche-Orient (sans doute après son séjour à Madrid).Février : À Port-Cros.Avril-juin : À Hyères. C’est peut-être à l’occasion de ce séjour qu’il rend visite à Paul Bourget, à Coste-belle.Juillet-septembre : À Paris, boulevard Raspail.Automne : À Madrid.Novembre : À Paris, square La Fontaine.30 décembre : S’embarque au Havre pour New York.

1932

Janvier : Débarque à New York le 10 janvier, en transit vers le Canada.Mars : Au terme d’une difficile traversée sur un petit bateau, visite la Terre sainte. Arrivé le 28 mars (lundi de Pâques) à Jaffa, il visite ensuite Jérusalem et Bethléem.Avril-août : Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord ; à Istanbul et à Marrakech (voyages datés de 1933 par Jacques Biais, mais pouvant se situer sur cet itinéraire qui ne ramène Grandbois en France que le 6 août, date de son arrivée au Havre).Septembre-décembre : Séjourne à Cannes puis à Port-Cros.

1933

Janvier-juillet : À Paris, rue Racine.Août-octobre : S’embarque au Havre le 5 août, pour Québec, où il débarque le 13 août ; de retour au Havre en octobre.Novembre : À Paris, rue du Mont-Thabor.Mi-novembre : Publication de Né à Québec, à Paris.15 décembre : S’embarque à Marseille sur le D’Artagnan, en route pour l’Orient.25 décembre : À Djibouti.

1934

Janvier : Débarque à Colombo le 1er. Poursuit vers Singapour, où il arrive le 20. À Bangkok le 30, part pour Saigon le 31.Février : Arrivé à Saigon début février, passe une quinzaine de jours chez un producteur de caoutchouc ; à Haiphong le 19, à Huê le 23, à Kowloon le 28, d’où il part pour Canton.Mars-avril : Arrivé à Canton le 1er mars, il est retenu à l’île Shameen pendant trois jours, puis il passe deux jours à Macao et, sans doute, quelques jours à Hongkong, avant de partir pour Pékin et Shanghai, où il arrive le 21 avril.Avril-mai : Remonte le Yang-tsê kiang jusqu’aux marches du Tibet, s’arrêtant à Hankéou, dans le Szuch’uan, à Fu-chou et Ch’ung-ch’ing. Pierre Spire, rencontré à Hankéou, lui propose de publier son recueil de poèmes.Juin-juillet : Visite Che-fou, Pékin, puis se dirige vers la Manchourie, qu’il traverse jusqu’à la frontière de la Mongolie, s’arrêtant particulièrement à Moukden et Ha-Êrh-pin (Harbin ou Kharbin).Août : Quitte Ha-Êrh-pin le 1er août à destination de Sin’Kin, près du port de Talien (Darien). Débarque le 2 septembre à Kobe, au Japon. Il aurait peut-être passé par « Batavia », c’est-à-dire Djarkata en Indonésie, avant de remonter vers le Japon. Une lettre de Pierre Spire datée du 16 août permet de croire qu’il a fait escale à Shanghai, sans doute pour prendre livraison des Poëmes publiés à Hankéou. L’achevé d’imprimer étant du 25 août, c’est sur le chemin du retour que Grandbois se serait arrêté à Shanghai, s’il est allé jusqu’à Djakarta.Septembre : Arrivé au Japon le 2 septembre, il s’embarque le 5, au port de Yokohama, à destination de Portland s(Oregon) où il débarque le 22 septembre, en transit pour le Canada, après une escale de trois jours à San Francisco.8 décembre : Débarque au Havre.

1935

Janvier : À Paris.Février-avril : Nouveau séjour sur la Côte d’Azur, particulièrement à Cannes et à Port-Cros.Août : À Londres, entre le 2 et le 7 août.Automne : Voyage en Espagne, au moment où « Franco l’aviateur bombardait Madrid ».Novembre : De retour à Québec.

1936

Janvier : Annonce son départ imminent « vers les terres jaunes », mais on ne trouve aucune trace de ce voyage dans son passeport.Mai : À Paris.Juin-juillet : Nouveau séjour à Londres.Août : A Felixstowe, en Angleterre. 20 septembre : Débarque à Calais.Octobre : Séjour en Espagne. Soupçonné d’espionnage, il y est arrêté près de Séville.Nouveau séjour à Port-Cros.

1937

Janvier-mars : A Port-Cros.Avril-septembre : De retour à Paris, rue Racine.Automne : Voyage à Berlin où il entend un discours d’Hitler. Serait ensuite allé en Afrique, remontant le fleuve Niger. Peut-être un second voyage en Chine : s’il est vrai qu’il a fêté un Noël en Chine, ce ne peut être qu’en 1930 ou, plus vraisemblablement, en 1937.

1938

Janvier : Retour à Paris.Février : Bref séjour à Dinard, puis retour à Paris.Mars-septembre : Nouveau séjour en Bretagne.Automne : Retour à Québec, après un séjour à Port-Cros.

1939

Serait retourné en France — probablement en Bretagne — au printemps de 1939 ; y aurait passé l’année. Le 3 septembre, la France et l’Angleterre entrent en guerre contre l’Allemagne.5 décembre : Arrive à l’aéroport de Saint-Hubert.

1940

S’installe à Deschambault, pour y écrire Les Voyages de Marco Polo.

1941

Publication à Montréal des Voyages de Marco Polo, qui obtient le prix David.

1942

Engagé comme assistant-catalogueur à la bibliothèque Saint-Sulpice de Montréal. Habite au 1452 de la rue Union, à Montréal.

1944

Publication des Îles de la nuit.8 septembre : Décès de sa mère, Bernadette Rousseau.Octobre : La nouvelle « Le rire » paraît dans La Revue moderne.Fondation de l’Académie canadienne-française, où Grandbois siège comme membre fondateur au fauteuil n° 9.

1945

Publication d’Avant le chaos et de la nouvelle « Illusions » dans La Revue moderne.

1946

« Prosateurs canadiens », série de causeries radio-phoniques, à Radio-Canada International.

1948

Publication de Rivages de l’homme et de l’édition canadienne de Né à Québec.

1948-1949

À raison de trois émissions de quinze minutes par semaine, sous le titre général « Poésies d’Alain Grandbois », lecture à Radio-Canada des Îles de la nuit, de Rivages de l’homme, d’Avant le chaos et des Voyages de Marco Polo.

1949

Création par Robert Gadouas, à la salle des Compagnons, rue Sherbrooke Est, du monologue dramatique « J’ai vingt ans ».

1950

Prix Duvernay pour Rivages de l’homme.4 mai : Causerie intitulée « Quelques aspects de la Chine », à CKAC.

1950-1952

Série « Visages du monde », diffusée à raison d’une émission par semaine, du 18 avril 1950 au 22 septembre 1952, avec interruption du 9 janvier 1951 au 19 juin 1951, période pendant laquelle Né à Québec est lu à la place de « Visages du monde ».Collaboration à la série « Rythmes de Paris », à Radio-Canada, du 29 décembre 1950 au 24 octobre 1952.

1953

14 avril : Au Club littéraire et musical de Montréal, conférence intitulée « Voyages ».

1954

31 mai : La Société royale du Canada lui décerne la médaille Lorne Pierce.20 juin : Décès d’Henri Grandbois.

1955

Publication à Montréal de sa traduction de The Barley and the Stream (histoire de la famille Molson) de Merrill Denison, sous le titre Au pied du courant.Boursier de la Société royale du Canada, Grandbois voyage en France, en Italie, en Belgique et à Monaco. Rentre au Canada le 6 octobre 1956.

1956

Reçu, en compagnie de Ringuet, à la Société des gens de lettres de France. S’établit à Mont-Rolland, où il vivra jusqu’en 1960.

1957

Publication de L’Étoile pourpre.Participe à l’émission « Rencontre » de CBFT.23 juin : Communication intitulée « Radio et télévision » au Congrès de refrancisation.

1958

Prix Duvernay pour l’ensemble de son œuvre. Publication de Alain Grandbois, de Jacques Brault, dans la collection « Classiques canadiens ». 31 octobre : Épouse Marguerite Rousseau, à l’église Notre-Dame de Sainte-Foy.

1960

Juin : « Hommage à Alain Grandbois », une émission de quatre-vingt-dix minutes à Radio-Canada.Septembre : Numéro spécial de la revue Liberté consacré à Grandbois.

1960-1961

Boursier du Conseil des Arts du Canada, Grandbois voyage en France et en Italie. Revoit Port-Cros, en compagnie de Marguerite Rousseau.

1961

Se fixe à Québec, rue Moncton et, plus tard, rue Cassot.Engagé comme publiciste au Musée de la Province de Québec, poste qu’il occupera jusqu’en 1971.

1963

Publication de Poèmes.Premier prix Molson (15 000 $) décerné par le Conseil des Arts du Canada, qui lui est remis le 31 mars 1964 par le juge en chef de la Cour suprême du Canada, Robert Taschereau.24 mars : Début de « Prosateurs et poètes du Canada français » dans Le Petit Journal. Cette série de quarante-cinq articles paraîtra de 1963 à 1966.13 octobre : « Présence de l’art » de Radio-Canada rend hommage à Grandbois.Décembre : Prix France-Canada.

1964

Réédition d’Avant le chaos, augmentée de quatre nouvelles inédites.

1965

Voyage en Europe : France, Portugal, Italie.

1967

L’Université Laval lui décerne un doctorat honorifique. Reçoit la médaille du centenaire de la Confédération canadienne et est nommé Compagnon de l’Ordre du Canada.4 février : Participe à « L’Histoire comme ils l’ont faite », émission radiophonique de Radio-Canada, avec Jacques Brault.17 février : Présentation à Radio-Canada des Lettres de la religieuse portugaise, à l’occasion du tricentenaire de leur publication, série « Documents ».

1968

Publication de Alain Grandbois, de Jacques Brauk, dans la collection « Poètes d’aujourd’hui » chez Seghers.Décembre : Prix de l’Académie française (médaille d’or) pour l’ensemble de son œuvre.

1969

7 février : Invité de Fernand Seguin au Sel de la semaine (télévision de Radio-Canada).

1970

Prix David (nouvelle formule), pour l’ensemble de son œuvre.Réédition des Voyages de Marco Polo, avec présentation de Jacques Biais.Président d’honneur du jury du Grand Prix littéraire de la ville de Montréal.Mai : Quatre émissions d’une heure, de la série « Documents », sont consacrées à Grandbois par Radio-Canada.

1971

Publication de Visages du monde, édition préparée par Léopold LeBlanc.

1972

L’Université d’Ottawa lui décerne un doctorat honorifique.

1975

18 mars : Décès d’Alain Grandbois, à Québec. Il est inhumé au cimetière de Saint-Casimir.

1978

2 février : Décès de Marguerite Rousseau, à Québec.

© Presses de l’Université de Montréal, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540