Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Grands projets et innovations technologiques au Canada

 | 
Philippe Faucher

Remerciements

Philippe Faucher

Texte intégral

1Cette étude a été menée comme un grand projet, elle en a l’ambition et les défauts. Les collaborateurs et les assistants, collègues professeurs comme étudiants, ont tous été invités à contribuer par leurs réflexions à la conception du projet et à toutes les étapes de sa réalisation. Les chapitres ont fait l’objet de lectures, de révisions et de modifications multiples, ma direction s’appliquant d’abord à assurer la cohérence de l’ensemble. Dans tous les cas, de par la nature spécialisée des études sectorielles, le professeur a été dépassé par ses élèves et cela constitue en soi un critère de succès de l’entreprise. Il s’agit donc ici, au plein sens du mot, d’un ouvrage collectif. Les limites en sont celles inhérentes à tout projet de recherche exploratoire. La somme des informations recueillies étant toujours trop importante, cela oblige inévitablement à des synthèses essoufflantes et à des coupures déchirantes.

2La recherche a été rendue possible grâce à la générosité du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada et du Fonds FCAR. Pendant deux ans, Kevin Fitzgibbons, qui signe le chapitre 3 et cosigne le chapitre z, a coordonné et réalisé le travail de compilation requis par la construction de la banque de données. Olga Bosak a pris la relève et a procédé avec dévouement et application à la tâche ingrate de mise en forme du manuscrit final. Elle a complété le chapitre consacré à l’industrie aéronautique en plus de rédiger l’étude consacrée aux grands projets de télécommunications. De nombreux collègues du Centre interuniversitaire de recherche en science et technologie (CIRST), de l’Université de Montréal, de l’Université du Québec à Montréal et de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), ont collaboré à toutes les phases de l’étude. Je tiens à remercier particulièrement Robert Dalpé, Christian De Bresson, Yves Gingras, Taïeb Hafsi et Jorge Niosi pour leurs commentaires inspirants, leurs suggestions et leur grande disponibilité. Mathilde Bourdua, Carl Caron, Alain Desruisseaux, Réjean Dorval, Patrick M’basségué, Christine Médaille et André Ryan ont rassemblé les informations contenues dans la banque de données et ont collaboré brillamment à la rédaction des études sectorielles.

3Le lecteur sera, comme nous, reconnaissant envers les commentateurs sollicités par le programme d’aide à l’édition de la Fédération canadienne des sciences sociales ainsi qu’à Michel Gariépy dont les suggestions et commentaires toujours pertinents nous ont amenés à resserrer notre argumentation et à améliorer la présentation de l’ouvrage. Je suis reconnaissant à Gérard Boismenu, directeur scientifique des Presses de l’Université de Montréal, pour la confiance qu’il m’a témoignée et à Robert Laliberté qui, animé de la foi de l’éditeur, a converti, en collaboration avec Normand Bourque, le rapport de recherche initial en un ouvrage universitaire aussi rigoureux qu’attrayant. À la maison, Brigitte en bonne « psycho-rigolote » a dosé avec finesse l’enthousiasme et les encouragements, transformant, dans le plaisir, toute tâche en mission et rendant tangible la gratification narcissique du travail. Cet ouvrage lui est dédié.

© Presses de l’Université de Montréal, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter