Version classiqueVersion mobile

Mœurs, coutumes et religion des sauvages de l’Amérique septentrionale

 | 
Nicolas Perrot

Appendices

19 (p. 414)

Texte intégral

1Dans son Histoire de l’Amérique de l’Amerique septentrionale (t. II, p. 226-227), Bacqueville rapporte une harangue de Perrot aux Outaouais de Michillimakinac, qui refusaient de libérer des prisonniers : « Je viens couper les liens aux chiens, je ne veux pas qu’ils soient mangez, j’ai pitié d’eux puisque mon pere Onontio en a pitié, & même il me l’a commandé. Vous autres Outaouaks vous êtes comme les Ours que l’on apprivoise, quand on leur donne un peu de liberté ils ne veulent plus connoître ceux qui les ont élevez. Vous ne vous souvenez plus de la protection d’Onontio, sans laquelle vous n’auriez point de terre : je vous y conserve & vous vivez paisiblement. Lors qu’il vous demande quelque soumission vous voulez le maîtriser & manger la chair de ces gens-là qu’il ne veut pas vous abandonner. Prenez garde que vous ne les puissiez avaler & qu’Onontio ne vous les arrache violemment d’entre les dents ; je vous parle en frère, & je crois avoir pitié de vos enfans en coupant les liens à vos prisonniers. »

2Bien qu’agressif, le discours eut « tout le succez que l’on pouvoit souhaiter » : « il faut avoir beaucoup de politique pour ménager ces peuples qui s’écartent aisément de leur devoir : il ne faut pas tant les flâter ; il ne faut pas aussi les mettre au desespoir, on ne les ménage que par des raisons solides & convaincantes qu’il faut leur insinuër, sans les épargner quand ils ont tort, il faut cependant que l’espérance les soûtiennent, leur faisant entendre qu’on les récompensera quand ils l’auront mérité. »

3Sans doute, Bacqueville de La Potherie traduit-il ici les principes qui ont animé Perrot dans ses relations avec les Amérindiens.

© Presses de l’Université de Montréal, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search