Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Quand la mort frappe l'immigrant

 | 
Lilyane Rachédi
, 
Béatrice Halsouet

Deuxième partie. Mourir dans la différence

Témoignage. Cartographier la mort en migration, un argument graphique

Nicolas Lambert

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le 3 septembre 2015, la publication dans de nombreux journaux de la photo du cadavre d’un jeune enfant, âgé d’à peine trois ans, gisant face contre terre, sur une plage turque, créait une onde de choc dans toute l’Europe. Ce jeune kurde, Alan Kurdi, fuyait avec sa famille la ville de Kobané (Syrie) alors attaquée par l’État islamique. Désirant s’installer au Canada, mais n’ayant pas obtenu de visas, la famille d’Alan décide finalement de traverser la Méditerranée pour atteindre l’Europe en passant par l’île grecque de Kos, en mer Égée. La nuit du 2 septembre, son bateau chavire, emportant toute la famille à l’exception du père, qui parvient à nager jusqu’au rivage. Loin d’être une histoire isolée, ce drame est la partie visible d’une hécatombe migratoire à l’œuvre depuis plus de trente-cinq ans.

Depuis le début des années 1990, près de 40 000 migrants sont morts ou portés disparus en essayant de rejoindre l’Union européenne1. En Europe, la frontière tue… Pourtant, il n’existe pas de ...

Auteur

Ingénieur de recherche au sein du réseau interdisciplinaire pour l’aménagement du territoire européen (CNRS). Membre du réseau Migreurop et du Comité français de cartographie (CFC), il enseigne la cartographie et la géomatique à l’Université Paris-Diderot.

© Presses de l’Université de Montréal, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540