Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Quand la mort frappe l'immigrant

 | 
Lilyane Rachédi
, 
Béatrice Halsouet

Deuxième partie. Mourir dans la différence

5. Mourir au Québec : entre obligations et interdits

Yannick Boucher

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

« S’occuper de ses morts, c’est une vérité anthropologique. C’est pour nous tous, un devoir qui ne se discute pas. » Catherine Clément. (Leguay et de Tonnac, 2015 : 68.)

Le téléphone à la main, Najoua se tenait debout sans trop comprendre ce qui se bousculait en elle. Sait-on jamais comment réagir en de pareilles circonstances ? Vingt-quatre heures plus tôt, elle partageait avec lui ses derniers moments dans une chambre de l’hôpital Saint-Luc. Quelques instants plus tard, le corps de son mari lui était inaccessible. Comme s’il lui avait été volé. Ce sont les procédures, lui avait-on dit, sur un ton compatissant. Un sentiment vif de ne plus rien contrôler l’envahissait. L’inexpérience est de mise lorsqu’un être aimé nous quitte, et peut-être davantage en situation d’immigration. Allait-elle rapatrier le corps en terre sacrée, dans le caveau familial des ancêtres, comme le souhaitait son mari ? Allait-elle plutôt choisir le repos éternel en terre québécoise ? La terre de ses enfants, c...

Autor

Doctorant au Département d’anthropologie de l’Université de Montréal et membre du groupe de recherche « Diversité urbaine » affilié au Centre d’études ethniques des universités montréalaises.

© Presses de l’Université de Montréal, 2017

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540