Version classiqueVersion mobile

Les journaux intimes et personnels au Québec

 | 
Manon Auger

Partie I. Un genre sans forme ?

Chapitre 4. Les journaux « avant-texte/après texte »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’ensemble des journaux dits « avant-texte » et « après-texte » est constitué de textes hybrides (voire, qui font appel aux codes de multiples genres) sur lesquels ont été apposées diverses appellations génériques – dont celle de « journal », d’où leur présence dans le corpus. Dans cette dynamique intergénérique, les codes du journal peuvent dominer ou être sur un pied d’égalité avec les codes d’autres genres, ou encore se voir presque complètement effacés. C’est cet échange et ce dialogue complexe entre les divers codes génériques et leur incidence particulière sur la compréhension et sur l’interprétation de ce type d’œuvres qui retiendra ici notre attention.

Un document biographique

Dans leur version originale, ces journaux répondent en général à l’esthétique des journaux intimes publiés de façon posthume. Découverts et consultés par un tiers qui décide de les utiliser comme document biographique afin d’écrire l’histoire d’une vie, leur esthétique se trouve dès lor...

© Presses de l’Université de Montréal, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search