Version classiqueVersion mobile

Les journaux intimes et personnels au Québec

 | 
Manon Auger

Table des matières

Introduction

De la pratique au genre
Du biographique au fictionnel
Pour une poétique du « genre » diaristique québécois
Plan de l’ouvrage

Partie I. Un genre sans forme ?

Chapitre 1. « Le journal est une plante sauvage »

De l’appartenance générique
Le système de la désignation générique
Trois catégories de journaux
Les types de journaux

Chapitre 2. Les journaux intimes

Le journal intime posthume : entre mythe et réalité
Le journal intime anthume : un antimodèle

Chapitre 3. Les journaux personnels

Le journal de « création » : entre l’homme et l’œuvre
Le journal de témoignage : une poétique de la résistance
Le journal de voyage : les formes de « l’ailleurs »

Chapitre 4. Les journaux « avant-texte/après texte »

Un document biographique
Le matériau d’une nouvelle œuvre
Les journaux « après-texte »
Les esthétiques du journal : en guise de conclusion

Partie II. Un genre sans histoire ?

Chapitre 5. Narrativité et fiction au cœur de l’écriture de soi

Un genre non narratif ( ?) ou la délicate question de la fin
Le vrai, le faux, le réel, l’inventé…
Les « effets de fiction »
Le « projet » diaristique
Le dédoublement
L’intergénéricité
La construction dans le temps

Chapitre 6. Un récit de formation

Le Journal (1874-1881) d’Henriette Dessaulles : la formation d’un moi social
« Devenir bonne »
Être ou paraître ?
Le Journal (1895-1911) de Lionel Groulx : pour la patrie et Dieu
Se « débarrasser de [s]on cœur d’enfant »
Une plume au service de Dieu
Souffrir en silence : du désir à l’idéal
Récit de vocation, récit de formation
Le Journal (1927-1932) de Gérard Raymond : de la formation à la dissolution
« Se vaincre soi-même »
L’« Autre » idéal
Du désir d’écriture au désir de mort
Le Journal (1920-1932) de Philippe Panneton : l’apprentissage de la raison
Du désir de l’Autre au désir de formation
Le rejet de l’Autre
De l’idéal à l’étrangeté
Le Journal (1948-1951) de Marcel Lavallé ou la révision de l’enfance
« Se débarrasser de son enfance »
Des dangers de se « génialiser »
Le Journal (1879-1900) de Joséphine Marchand ou la recherche du bonheur
La recherche d’une vocation
« Vivre […] par l’intelligence au détriment de la matière »
Faire œuvre utile

Chapitre 7. De l’invention de soi à l’invention d’un texte

La dynamique (per)formative
Le Journal de Lactance Papineau
Le Journal de Jacques-Ferdinand Verret
Le Journal d’Auguste Viatte
Narrativité et fiction (suite et fin)

Partie III. Un genre sans littérature ?

Chapitre 8. De la littérature contre le journal

La faute d’Amiel (et des frères Goncourt)
« Ceci n’est pas une œuvre »
Le poids du soupçon

Chapitre 9. Du journal contre la littérature

Des écrivains de la marge
Jean-Louis Major : « l’exigence d’écriture »
André Major : l’adieu au roman
Françoise Hamel-Beaudoin : l’adieu à la peinture
Jean-Pierre Guay : se « délittératurer » l’existence
Hors des sentiers du littéraire

Chapitre 10. Fragiles figures d’écrivains

Tenir un journal pour être lu
Tenir un journal ou « faire œuvre » ?
La réécriture
L’intergénéricité
Le compromis
La « boîte à captures » des écrivains

Conclusion. Une forme qui tarde à être reconnue

Poétique et « transgression »
Un genre littéraire ?

Bibliographie sélective

Principales œuvres étudiées
Références critiques et théoriques citées

Annexe. Bibliographie des journaux publiés au Québec par types de journaux (en ordre de publication, incluant les diverses éditions)

I - Journaux intimes
Journaux intimes posthumes
Journaux intimes anthumes
II - Journaux personnels
Journaux de création
Journaux de témoignage
Journaux de voyage
III - Journaux « avant-texte/après-texte »
Le journal comme document biographique
Le journal comme matériau d’une nouvelle œuvre
Le journal « après-texte »
 
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search