Version classiqueVersion mobile

Mœurs, coutumes et religion des sauvages de l’Amérique septentrionale

 | 
Nicolas Perrot

Appendices

5 (p. 80)

Texte intégral

1« Prise de possession au nom de Sa majesté de la Baye des Puants

  • 89 Aujourd’hui Green Bay.
  • 90 Aujourd’hui rivière Fox (Wisconsin) et lac Michigan.
  • 91 Aujourd’hui rivière Wisconsin (Wisconsin).
  • 92 Sioux.
  • 93 Rivière Saint Croix, qui sert de frontière aux États du Wisconsin et du Minnesota et qui se jette (...)
  • 94 Aujourd’hui rivière Minnesota (Minnesota).

289, lacs et Rivieres des Outagamis et Maskoutins90, Riviere de Ouis-kouche91 et celle de Mississipi, païs des Nadouesioux92, Riviere Ste Croix93 Et St. Pierre94 et autres lieux plus eloignés du 8. May 1689.

3Nicolas Perrot Commandant pour le Roy au poste des Nadouesioux, commis par M. Le M.is de Denonville, gouverneur et Lieutenant général de toute la nouvelle france, pour menager les Interests du commerce parmi toutes les nations Et peuples sauvages de la Baye des Puants, nadouesioux, mascoutins et autres du côté de L’ouest au haut du mississipi et pour prendre possession au nom du Roy de tous les Lieux, où il y a cy devant esté Et où il ira.

  • 95 Boiguillot commandait peut-être au fort saint-Nicolas en 1689.
  • 96 Nous n’avons pu identifier Augustin Le Gardeur de Caumont, Lesueur, J. Hébert, Joseph Lemire et F. (...)
  • 97 Mantautous, ou Matantonwan, une tribu siouse qui vivait à l’embouchure de la rivière Minnesota en (...)
  • 98 Mdewakanton, une tribu siouse, qui occupa les rives de Mille Lacs (Minnesota), mais qui connut de (...)
  • 99 Sans doute les Sissetons, une tribu siouse qui vivait sur le haut de la rivière Rum (Minnesota). E (...)
  • 100 En plus de la signature de Perrot, on trouve celles du jésuite Joseph-Jean Marest, de Legardeur de (...)

4Aujourd’hui huitiesme Jour de may mil Six cent quatre vingt neuf, en presence du Reverend pere marest, missionnaire de la Compagnie de Jesus chés les Nadouesioux, de M. de Bois Guillot commandant les françois aux environs de Ouiskouche sur le mississipi95, augustin Le gardeur ecuyer sieur de Caumont et des S.rs Lesueur, hebert, Lemire et Blein96, Declarons à tous q[u’i]l appartiendra etre venus à la Baye des Puants et au Lac des Outagamis Riviere des Outagamis Et maskoutins, Riviere Ouiskouche et celle de mississipy, nous etre transportés au pays des nadouesioux, Sur le bord de la Riviere S.te Croix et à L’entrée de la Riviere de S.t Pierre, sur le bord de laquelle etoient les mantautous97 et plus haut dans les terres au nordest du mississipi jusqu’aux menchoka-toux98 chez lesquels habitent la plus grande partie des songeskitous99 et autres nadouesioux qui sont au nord-Est du mississipi, pour et au nom du Roy prendre possession des terres et Rivieres où lesd [ites] nations habitent et desquelles elles sont propriétaires, le present acte passé en notre presence, Signé de notre nom et fait signer par le dit R. P. Marest, m.r de Bois Guillot et Caumont, des S.rs leSueur, hebert, Lemire et Blein, fait au Poste S.t antoine led. Jour et an que dessus100. »

5(Collationné sur l’original le 25 juillet 1750, signé Du Laurent, notaire royal, certifié par François Bigot, témoin, le 1er août 1750, ANF, Col. C11A10, f. 211-212).

Notes

89 Aujourd’hui Green Bay.

90 Aujourd’hui rivière Fox (Wisconsin) et lac Michigan.

91 Aujourd’hui rivière Wisconsin (Wisconsin).

92 Sioux.

93 Rivière Saint Croix, qui sert de frontière aux États du Wisconsin et du Minnesota et qui se jette dans le Mississipi en amont du lac Pepin.

94 Aujourd’hui rivière Minnesota (Minnesota).

95 Boiguillot commandait peut-être au fort saint-Nicolas en 1689.

96 Nous n’avons pu identifier Augustin Le Gardeur de Caumont, Lesueur, J. Hébert, Joseph Lemire et F. Blein. Sans doute s’agit-il de trafiquants qui opéraient dans la région au moment de la prise de possession du territoire.

97 Mantautous, ou Matantonwan, une tribu siouse qui vivait à l’embouchure de la rivière Minnesota en 1685 (F. W. Hodge, Handbook, 1907, p. 819). Pénicaut signale leur présence lors de son passage dans la région (« Relation », dans P. Margry, Découvertes et établissements des Français, t. V, p. 414).

98 Mdewakanton, une tribu siouse, qui occupa les rives de Mille Lacs (Minnesota), mais qui connut de nombreux déplacements (F. W. Hodge, Handbook, 1907, p. 826-827). Pénicaut signale la présence de « Mendeoua-cantons » lors de son passage dans la région. Selon lui, ils formaient un village sioux avec les « Mentontons » et trois autres groupes (« Relation », dans P. Margry, Découvertes et établissements des Français, t. V, p. 414).

99 Sans doute les Sissetons, une tribu siouse qui vivait sur le haut de la rivière Rum (Minnesota). En 1680, la tribu se trouvait près de Mille Lacs (Minnesota). Mais la tribu était alors en voie de se diviser en deux groupes (F. W. Hodge, Handbook, 1910, p. 580-582).

100 En plus de la signature de Perrot, on trouve celles du jésuite Joseph-Jean Marest, de Legardeur de Caumont, de Lesueur, de J. Hébert, de Joseph Lemire et de F. Blein II existe deux autres copies du document, mais elles comportent une erreur de date (ANF, Col. C11A 10, f. 208-209 ; Archives du Ministère des Affaires étrangères, « Mémoires et documents. Fonds divers. Amérique 5 », f. 559-560). Sur cette prise de possession, voir J. Tailhan, Mémoire, p. 304 ; B. Suite, Mélanges historiques, p. 60 ; P. Margry, Découvertes et établissements des Français, t. V, p. 33-34.

© Presses de l’Université de Montréal, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search