Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'action publique environnementale au Québec

 | 
Annie Chaloux

Partie 1. Les Québécois et l'environnement

Chapitre 1. Le discours et l’action publique en environnement

René Audet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

De tout temps, les humains ont inscrit leur rapport à l’environnement dans des mythes, des croyances et des systèmes d’idées riches et variés. Depuis la modernité, ces systèmes de pensée se sont diversifiés et multipliés tout en suivant certaines lignes narratives communes, au point que nous parlons aujourd’hui d’« idéologies » ou de « discours environnementaux ». Ces discours ont une importance cruciale pour l’action publique en environnement.

Le chercheur néerlandais Maarten Hajer a proposé une définition largement acceptée du discours environnemental qui met bien en lumière cette importance : un discours est « un ensemble spécifique d’idées, de concepts et de catégorisations qui sont produits, reproduits et transformés dans des ensembles particuliers de pratiques au travers desquelles un sens est donné aux réalités physiques et sociales » (Hajer, 1995, p. 44). En somme, les pratiques – dont celles relevant de l’action publique – s’appuient sur des idées et des manières de voir le ...

Auteur

Sociologue de l’environnement, professeur au Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal (ESG UQAM) et chercheur au Centre de recherche Organisations Sociétés Environnement (OSE). Ses travaux portent sur l’analyse du discours environnemental, notamment le discours de la transition écologique, et sur l’histoire et l’épistémologie des sciences de l’environnement.

© Presses de l’Université de Montréal, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540