Version classiqueVersion mobile

Mœurs, coutumes et religion des sauvages de l’Amérique septentrionale

 | 
Nicolas Perrot

Mœurs, coutumes et religion des Sauvages de l'Amérique septentrionale

Occupations de la femme

Texte intégral

  • 1 « Passer, s’employe aussi dans les Arts Méchaniques, & signifie, Préparer, apprêter, accommoder ce (...)
  • 2 Sur les obligations des femmes, voir Charlevoix, Journal, t. II, p. 661-662 et 667. Comme le rappe (...)

1Les obligations de la femme sont d’entrer dans la cabanne, dont elles sont maitresses, les viandes, que les marys y laissent à la porte, de les faire secher, d’avoir soin de la cuisinne, d’aller querir le poisson au port, et de l’aprester, de filer pour les entretenir de filets, de fournir du bois, de travailler à faire le grain, et le recueillir, de ne point laisser manquer de souliers toutte la famille, de seicher ceux de son mary et de les luy presenter, quand il en a besoin. Les femmes sont obligées encore d’aller chercher de l’eau, si elles n’ont point d’infer[ieur]es chez elles, de faire des sacs pour contenir le grain, et des nattes de joncs plats, longs ou ronds, pour servir de couvertures aux cabannes, ou de mattelats. C’est enfin à elles de passer les peaux des bestes1, que le mary tüe à la chasse, et de faire des robes de celles, qui ont de la fourrure. Quand on est en marche, elles portent les couvertures de la cabanne, s’il n’y a pas de canot. Elles s’appliquent à travailler à des plats d’ecorce, et leurs marys font ceux de bois. Elles °inventent quantités de petits ouvrages curieux, que nos François recherchent beaucoup, et qu’ils envoyent mesme comme une rareté en France2.

Notes

1 « Passer, s’employe aussi dans les Arts Méchaniques, & signifie, Préparer, apprêter, accommoder certaines chôses. [...] Passer les cuirs, les buffles, les peaux dans des huiles, des graisses, des parfums » (Dictionnaire de Trévoux, 1721).

2 Sur les obligations des femmes, voir Charlevoix, Journal, t. II, p. 661-662 et 667. Comme le rappelle Jules Tailhan, tout ce qu’écrit Perrot des responsabilités des hommes et des femmes correspond aux observations des missionnaires et des voyageurs. Mais chez les Hurons, les hommes oeuvraient aux travaux agricoles et, chez les Tonicas, les hommes assumaient les plus pénibles des travaux domestiques (voir Mémoire, p. 181, n. 10).

© Presses de l’Université de Montréal, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search