Version classiqueVersion mobile

Pierre Gassendi

 | 
Judith Sribnai

Troisième partie. Retour

Retour

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

C’est dans le contexte de ces renoncements et de cet effort de décentrement que l’on peut comprendre la façon dont Gassendi retourne à la nature. Je n’entends pas ici « retourner » dans un sens chronologique, comme si la conversion obéissait à un déroulement linéaire et ordonné. Comme le montrent les Opera omnia, dont Gassendi a en partie revu la rédaction, certains thèmes et procédures d’analyse sont constants tout au long de son parcours intellectuel. De même, l’effort de lecture et d’appropriation de la pensée antique ne le quitte jamais et Épicure l’accompagne sans doute jusqu’au bout. La dernière lettre à Christine de Suède témoigne de la permanence des thèmes de l’exil et du souci de soi à la fin de la vie du philosophe. Par ailleurs, la conversion n’est pas seulement un événement ponctuel mais un mouvement continuel. Elle trouve même dans cette continuité sa valeur et sa légitimité1. Le renouveau du regard porté sur la nature dépend de cette conversion itérative. De plus, la ...

© Presses de l’Université de Montréal, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search