Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le triomphe de la scène intermédiale

 | 
Jean-Marc Larrue
, 
Giusy Pisano

Introduction

Jean-Marc Larrue et Giusy Pisano

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le XXe siècle aura été marqué par de grandes entreprises définitoires qui devaient permettre de mieux comprendre l’ordre du monde. Qu’est-ce que la littérature ? Qu’est-ce que l’histoire ? Qu’est-ce que l’art ? Qu’est-ce que le théâtre1 ? Il se sera terminé, à l’instar de la chute du mur de Berlin en 1989, par l’effondrement des cloisonnements de toutes sortes qu’il avait créés. Le théâtre a vécu ces deux mouvements successifs et contradictoires qui correspondent, d’une part, à la volonté d’affirmer des ontologies et, d’autre part, à une dynamique difficilement répressible de transferts et d’entremêlements – l’entanglement2, pour reprendre l’expression de Chris Salter –, susceptibles d’aller jusqu’à l’hybridation.

C’est aux effets de ces deux mouvements que nous consacrons le présent ouvrage. Il porte sur les pratiques théâtrales du Long siècle (1880 à aujourd’hui) et plus particulièrement sur ce que nous appelons « l’autre coprésence ». Ignorée de la majorité des théories et des his...

Auteurs

Professeur de théâtre à l’Université de Montréal. Codirecteur du Centre de recherche sur l’intermédialité (CRI, devenu CRIalt) de 2005 à 2011, il est membre du comité scientifique du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) depuis 2014. Ses principaux ouvrages portent sur le théâtre au Québec. Parmi eux figurent Le théâtre yiddish à Montréal (JEU-Lansman) ; Les nuits de la « Main » (en collaboration avec André-G. Bourassa, VLB) ; Le monument inattendu (HMH-Hurtubise). Les questions intermédiales sont au cœur de ses recherches actuelles, comme en témoignent ses plus récentes publications : Les archives de la mise en scène : Hypermédialités du théâtre (en codirection avec Giusy Pisano, Presses universitaires du Septentrion, 2014), Théâtre et intermédialité (dir., Presses universitaires du Septentrion, 2015) et Le son du théâtre (XIXe-XXIe siècles) : Histoire intermédiale d’un lieu d’écoute moderne (en codirection avec Marie-Madeleine Mervant-Roux, CNRS Éditions, 2016). Actuellement, il codirige avec Giusy Pisano le projet « Les Arts trompeurs : Machines, magie, médias » (Labex Arts-H2H/ENS/CRIalt/CRILCQ).

Professeure à l’École nationale supérieure Louis-Lumière, elle est également Associate Professor au Center of Korean History, directrice de recherche à l’École doctorale Arts et Médias de l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 et membre de l’IRCAV. Elle est l’auteure des ouvrages : L’archive-forme (dir., L’Harmattan, 2014) ; Archives de la mise en scène : Hypermédialités du théâtre (codirection avec Jean-Marc Larrue, Presses universitaires du Septentrion, 2014) ; L’Amour fou au cinéma, (Armand Colin, 2010, traduit également en italien, Roma, Gremese, 2011) ; Une archéologie du cinéma sonore (CNRS Éditions, 2004) ; Le muet a la parole : Cinéma et performances à l’aube du XXe siècle (codirection avec Valérie Pozner, CNRS/AFRHC, 2005) ; et La Musique ! (codirection avec François Albera, Paris, AFRHC, 1895, 2003). Elle dirige la collection « Images et sons » des Presses universitaires du Septentrion. Actuellement, elle codirige avec Jean-Marc Larrue le projet « Les Arts trompeurs : Machines, magie, médias » (Labex Arts-H2H/ENS/CRIalt/CRILCQ).

© Presses de l’Université de Montréal, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540