Version classiqueVersion mobile

La religion dans la sphère publique

 | 
Solange Lefebvre

Partenaires de recherche sur la religion à l'Université de Montréal

Texte intégral

• La chaire de recherche Religion, culture et société

1Titulaire : Solange Lefebvre

2À l’instar des sociétés occidentales, les sociétés québécoise et canadienne sont confrontées à la réalité du pluralisme religieux : au sein de l’espace social et politique, diverses traditions religieuses et de multiples expressions d’une reconfiguration du religieux sont présentes. Les dernières années, notamment les vifs débats sur la place du religieux à l’école, ont mis en évidence l’importance d’une expertise universitaire de pointe quant à la place du religieux dans l’espace public. Le débat scolaire n’est qu’un aspect d’une problématique plus vaste qui appelle une réflexion multidisciplinaire capable de se traduire en propositions d’action. Voilà pourquoi la Faculté de théologie et de sciences des religions a mis sur pied cette chaire de recherche. La chaire Religion, culture et société se donne pour objectif d’être un lieu de recherche multidisciplinaire et de diffusion du savoir relatif à la nouvelle reconfiguration du religieux et à ses incidences sur les plans social, politique, économique, juridique et éthique.

3Nos généreux donateurs sont Power Corporation du Canada, Hydro-Québec, la Banque de Montréal, la Banque Nationale du Canada et la Fondation J.-A.-Bombardier.

• La chaire de recherche du Canada Islam, pluralisme et globalisation

4Titulaire : Patrice Brodeur

5Le but de la chaire est de contribuer à l’avancement de la recherche dans deux champs scolaires interreliés : les études islamiques et les sciences des religions. Fondé sur la triple formation du titulaire de la chaire, le professeur Patrice Brodeur, en études islamiques, en linguistique et en histoire comparative des religions abrahamiques, le programme de recherche inclut deux objectifs interdisciplinaires :

6Théoriser la question de la construction de l’identité de l’Islam contemporain, et de sa représentation de l’altérité religieuse de l’autre, et ce, sur l’horizon de la rivalité entre les religions abrahamiques et entre les identités nationalistes telles qu’elles se forment à travers les courants actuels de la globalisation, dans le monde pluraliste d’après les événements du 11 septembre 2001.

7Théoriser la relation entre les sciences des religions et les sciences des religions appliquées comme un moyen de réfléchir sur les rôles respectifs des chercheurs en sciences des religions, et des intervenants du monde religieux, dans leurs différentes réponses aux défis du pluralisme et de la globalisation.

8Cette chaire est financée par le Conseil en sciences humaines du Canada.

• Le Centre d’étude des religions de l’Université de Montréal (CÉRUM)

9Fruit d’une collaboration entre la Faculté de théologie et de sciences des religions, et la Faculté des arts et des sciences, le CÉRUM regroupe des activités d’enseignement et de recherche en sciences des religions. Il vise notamment à former des spécialistes de la question religieuse. Le Centre compte environ 80 professeurs et chargés de cours issus de diverses disciplines, et intègre des étudiants des trois cycles à ses activités.

10Parmi les disciplines étudiées au Centre figurent les sciences des religions, la théologie, le droit, l’histoire, la philosophie, l’histoire de l’art, la littérature, les sciences sociales (anthropologie, sociologie, etc.), les sciences de la santé, la musique, les sciences pures, l’aménagement et l’architecture. La principale mission du CÉRUM est d’établir et de renforcer les collaborations multidisciplinaires. Il aide ses membres à nouer et à entretenir des liens avec la collectivité scientifique et les intervenants intéressés par la question religieuse. Plusieurs facteurs font du CÉRUM un lieu d’étude et de recherche remarquablement dynamique : équipes et enseignement multidisciplinaires, réseaux internationaux, partenariats avec le milieu et riche documentation répartie dans plusieurs bibliothèques de l’université. <www.cerum.umontreal.ca>

© Presses de l’Université de Montréal, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search