Version classiqueVersion mobile

Téléréalité

 | 
Luc Dupont

Deuxième partie. Comment expliquer le succès de la téléréalité ?

Chapitre 7. Téléréalité : quand la réalité est un mensonge

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Aucune discussion sur la téléréalité ne peut être complète sans aborder la notion de réalité. Ce qui est commun aux différents formats de téléréalité, c’est leur habileté à offrir aux téléspectateurs un divertissement avec le réel. « L’authentique et le simulé, la sincérité et le calcul, le naturel et l’image : tout dans la téléréalité concourt à mettre en scène l’ambiguïté de la vérité. La téléréalité devient un vaste jeu sur le réel et sur sa représentation la plus véridique possible » (Desaulniers 2004b : 31).

En ce sens, « la télévision, d’époque en époque, semble vouloir s’approcher de plus en plus près de la réalité » (Le Guay, 2005 : 60), que ce soit les émissions utilisant les caméras cachées (McCarthy, 2004) ou les vidéoclips d’événements extraordinaires (Baker, 2003). Déjà, dans les années 1950, le producteur Alan Funt observe et filme des enfants d’une école internationale de New York.

Friedman (2002) s’est intéressé à l’histoire de la télévision en Grande-Bretagne, en Alle...

© Presses de l’Université de Montréal, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search