Version classiqueVersion mobile

La sociocriminologie

 | 
Stéphane Leman-Langlois

5 Les réactions sociales

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

On appelle souvent « théories de la réaction sociale » les analyses qui se penchent sur toutes les formes de réaction au crime, qui vont de l’autodéfense individuelle au fonctionnement des institutions gouvernementales visant à contrôler la criminalité et d’autres conduites assimilées, en tant que coproductrices de la criminalité et des crimes. Toutefois, le terme a été galvaudé et sert souvent à désigner toute production qui ne fait pas ou guère d’effort pour expliquer empiriquement la criminalité, le crime ou le criminel – incluant les prises de position purement politiques. Par exemple, un mouvement d’abolition du système pénal, populaire durant les années 1980, mais relativement oublié aujourd’hui, était vaguement basé sur une criminologie de l’étiquetage, mais avait clairement débordé sur un programme politique, fondé sur la conviction que le système pénal était illégitime. Confondre les points de vue essentiellement normatifs, comme ce dernier, et les recherches rigoureuses po...

© Presses de l’Université de Montréal, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search