Version classiqueVersion mobile

La sociocriminologie

 | 
Stéphane Leman-Langlois

Introduction. Penser le crime sociologiquement

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il est souvent difficile de réfléchir à l’action humaine d’un point de vue social. La plupart d’entre nous sommes habitués à observer les actions des autres, à les expliquer et à y réagir, en les considérant comme des actes individuels, produits par une volonté unique. Lorsque nous nous penchons sur la responsabilité d’une personne, nous tentons d’évaluer ses intentions, sa bonne foi, son état psychique, ses croyances, etc., et prenons peu en compte des facteurs sociaux – à l’exception, bien sûr, des cas où cette personne a été menacée, obligée ou payée pour agir comme elle l’a fait. À l’occasion, surtout quand il s’agit d’enfants, nous sommes prêts à prendre en considération l’influence exercée par les parents, les pairs ou les médias. Cette difficulté vient sans doute de ce que nous faisons l’expérience spontanée du monde à travers nos impressions personnelles et que nous croyons réfléchir par nous-même et prendre nos propres décisions.

Pourtant, nous sommes aussi, comme le disait ...

© Presses de l’Université de Montréal, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search