Version classiqueVersion mobile

Anatomie de la prison contemporaine

 | 
Guy Lemire
, 
Marion Vacheret

Bibliographie

Texte intégral

Anderson, D. C. (1980), « The price of safety », Corrections Magazine, vol. 6, no 4, 6-15.

Baker, J. E. (1974), The Right to Participate, Metuchen, Scarecrow Press.

Barak-Glantz, I. L. (1985), « The anatomy of another prison riot », dans Braswell, M., Dillingham, S. et R. Montgomery, Prison Violence in America, Cincinnati, Anderson.

Ben-David, S., P. Silfen et D. Cohen (1996), « Fearful Custodial or Fearless Personnal Relations : Prison Guards’ Fear as Factor Shaping Staff-Inmate Relation Prototype », International Journal of Therapy and Comparative Criminology, vol. 40, no 2, 94-104.

Benguigui, G., A. Chauvenet et F. Orlic (1994), « Les surveillants de prison et la règle », Déviance et société, vol. 18, no 3, 275-295.

Bernheim, J. C. (1987), Les suicides en prison, Montréal, Éditions du Méridien.

Bowker, L. H. (1977), Prisoner Subcultures, Toronto, Lexington Books.

—— (1980), Prison Victimization, New York, Elsevier.

Bourgoin, N. (1998), « Le suicide en prison », Cahiers de la sécurité intérieure, « Prisons en société », Paris, IHES, no 31.

Buffard, S. (1973), Le froid pénitentiaire : l’impossible réforme des prisons, Paris, Éditions du Seuil.

Bureau of Justice Statistics (2005), Suicide and Homicide in State Prisons and Local Jails, Washington, US Department of Justice, Office of Justice Programs.

Caroll, L. (1974), Hacks, Blacks, and Cons, Lanham (MD), Lexington Books.

Caron, R. (1980), Matricule 9033, Montréal, Beauchemin.

Cartuyvels, Y (2002), « Réformer ou supprimer : le dilemme des prisons », dans De Schutter, O. et D. Kaminski (dir.), L’institution du droit pénitentiaire. Enjeux de la reconnaissance de droits aux détenus, Paris, LJDJ.

Casadamont, G. (1991), « Notes pour une sociologie du rapport surveillant(s) détenu(s) », Revue de science criminelle et de droit pénal comparé, no 1, p. 58-66.

Chantraine, G. (2004a), Par-delà les murs, Paris, PUF.

—— (2004b), « Ordre, pouvoir et domination », Criminologie, vol. 37, no 2, 197-223.

Chauvenet, A. (1996), « L’échange et la prison », dans Faugeron, C., A. Chauvenet et P. Combessie (dir.), Approches de la prison, Bruxelles, De Boeck Université.

Chauvenet, A., F. Orlic et G. Benguigui (1994), Le monde des surveillants de prison, Paris, PUF.

Chesnais, J. C. (1976), « Suicides en milieu carcéral et en milieu libre : évolution et situation comparées (1852-1974) », Revue de science criminelle et de droit pénal comparé, vol. 2, 465-472 et vol. 3, 761-776.

Clemmer, D. (1940), The Prison Community, New York, HoIt.

Cohen, S. et L. Taylor (1974), Psychological Survival : The Experience Of Long-Term Emprisonment, Londres, Penguin.

Conrad, J. P. (1976), « The Beast Behind the Wall », dans Cohen, A. K., G. F. Cole et R. G. Bailey, Prison Violence, Toronto, Lexington Books.

—— (1977), « The survival of the fearful », dans Conrad, J. P. et S. Dinitz, In Fear Of Each Other, Toronto, Lexington Books.

Cooley, D. (1993), « Criminal Victimization in Male Federal Prison », Revue canadienne de criminologie, vol. 35, no 4, 325-362.

Cormier, B. (1975), The Watcher And The Watched, Montréal, Tundra.

Cressey, D. R. (1965), « Prison organizations », dans March, J. G., Handbook Of Organizations, Chicago, Rand, McNally & Co.

Crouch, B. M. (1995),» Guard Work in Transition », dans Haas, Alpert (dir.), The Dilemnas Of Corrections, Waveland Press inc. (3e édition).

Crozier, M. (1963), Le phénomène bureaucratique, Paris, Éditions du Seuil.

Crozier, M. et E. Friedberg (1977), L’acteur et le système, Paris, Éditions du Seuil.

Cusson, M. (1983), Le contrôle social du crime, Paris, PUF

Daigle, M. (2003), « Death in our Prisons », CMCJ. Canada’s Leading Medical Journal, vol. 168, no 7.

Dalton, V. (1999), «Prison Homicide in Australia: 1980 to 1998», Trends & Issues in Crime and Criminal Justice, Australian Institute of Criminology, no 103.

Dillingham, S. et R. Montgomery (1985), « Prison riots : A corrections’ nightmare since 1774 », dans Braswell, M., S. Dillingham et R. Montgomery, Prison Violence In America, Cincinnati, Anderson.

Dumond, R. W. (1992), « The Sexual Assault of Male Inmates in Incarcerated Settings », International Journal of the Sociology of Law, no 20, 135-157.

Edgar, K. ; I. O’Donnell et C. Martin (2003), Prison Violence, Cullompton, Willan Publishing.

Ellis, D. (1982), Disturbances in Canadian Penitentiaries During The Years 1971-1980, Toronto, York University.

Engel, K., Rothman, S. (1983), « Prison violence and the paradox of reform », The Public Interest, no 73, 91-105.

Etzioni, A (1975), A Comparative Analysis Of Complex Organizations, New York, Free Press.

Feeley, M. M. et J. Simon (1992), « The New Penology : notes on the emerging strategy of corrections and its Implications », Criminology, vol. 30, no 4, 449-474.

Flanagan, T. J. (1995), Long-Term Imprisonment. Policy, Science, and Correctionnal Practice, Thousand Oaks, Sage Publications.

Flynn, E. E. (1977), « The ecology of prison violence », dans Cohen, A. K., G. F. Cole et R. G. Bailey, Prison Violence, Toronto, Lexington Books.

Foucault, M. (1975), Surveiller et punir, Paris, Gallimard.

Fox, V. (1971), « Why prisoners riot », Federal Probation, vol. 35, no 1, 9-14.

Froment, J. C. (1998), La République des surveillants de prison : ambiguïtés et paradoxes d’une politique pénitentiaire en France, 1958-1998, Paris, L.G.D.J

Gagnon, J. H., Simon, W. (1968), « The social meaning of prison homosexuality », Federal Probation, vol. 32, no 1, 23-29.

Garabedian, P. G. (1963), « Social roles and processes of socialization in the prison community », Social Problems, vol. 11, no 2, 140-152.

Goffman, E. (1961/1968), Asiles, Paris, Minuit.

Goldsmith-Kasinsky, R. (1977), « A critique on sharing power in the total institution », Prison Journal, vol. 57, no 2, 56-62.

Graven, I. (1962), L’argot et le tatouage des criminels, Neuchâtel, Éditions de la Baconnière.

Harvey, J. et A. Liebling (2001), « Les comportements suicidaires en milieu carcéral », Criminologie, vol. 34, no 2.

Hawkins, G. (1976), The Prison: Policy And Practice, Chicago, University of Chicago Press.

Hepburn, J. R. (1989), « Prison Guards as Agent of Social Control », dans Goodstein, Mackenzie (dir.), The American Prison, Plenum Press, chap.10, 191-206.

Human Rights Watch (2001), No Escape. Male Rape in US Prison, New York, Human Rights Watch.

Ireland, J. L. (2005), Bullying Among Prisoners, Cullompton, Willan Publishing.

Irwin, J. (1970), The Felon, Englewood Cliffs, Prentice-Hall.

Irwin, J. et D. R. Cressey (1962), « Thieves, convicts and the inmate culture », Social Problems, vol. 10, no 2, 142-155.

Jacobs, J. B. (1974), « Street gangs behind bars », Social Problems, vol. 21, no 3, 395-409.

—— (1976), « Prison violence and formal organization », dans Cohen, A. K., G. F. Cole et R. G. Bailey, Prison Violence, Toronto, Lexington Books.

—— (1977), Stateville: The Penitentiary In Mass Society, Chicago, University of Chicago Press.

—— (1980), « The prisoners’ Rights Movement and Its Impacts, 1960-80 », Crime and Justice, vol. 2, 429-470.

Jacobs, J. B. et H. G. Retsky (1975), « Prison Guard », Urban Life, vol. 4, no 1.

James, L. (1974), Influence In The Prison Environment, Toronto, Center of Criminology of the University of Toronto.

Jayewardene, C. H. S. et P. Doherty (1985), « Individual violence in Canadian penitentiaries », Revue canadienne de criminologie, vol. 27, no 4, 429-439.

Johnson, S. L. et B. A. Grant (2000), « Résultats de la mise en liberté des delinquents purgeant une peine de longue durée », Forum, vol. 12, no 3,18-22.

Jurik, N. C. (1988), «Striking a Balance: Female Correctional Officers, Gender Role Stereotypes, and Male Prisons», Sociological Inquiry, vol. 58, no 3, 291-305.

Kaminski, D. (2002), « Les droits des détenus au Canada et en Angleterre : entre révolution normative et légitimation de la prison », dans De Schutter, O. et D. Kaminski (dir.), L’institution du droit pénitentiaire. Enjeux de la reconnaissance de droits aux détenus, Paris, LJDJ.

Kauffman, K. (1988), Prison Officers And Their World, London, Harvard University Press.

Lafortune, D., M. Barette et N. Brunelle (2005) « L’incarcération du père : expérience et besoins des familles », Criminologie, vol. 38, no 1.

Lameyre, X. (2004), « Le temps de la peine. Entre sujétion temporelle et subjectivation existentielle », dans Gaboriau, S. et H. Pauliat (dir.) Le temps, la justice et le droit, Limoges, Presses universitaires de Limoges, 163-184.

Landreville, P. (1976), « Les détenus et les droits de l’homme », Criminologie, vol. 9, nos 1-2, 107-117.

—— (1982), Le critère de la récidive dans l’évaluation des mesures pénales, Montréal, Cahiers de l’École de criminologie.

Lehalle, S. (2006), Le contrôle social des établissements de détention : les cas de la France et du Canada, thèse de doctorat, École de criminologie, Université de Montréal.

Lemire, G. (1984), « La sentence minimale d’emprisonnement de 25 ans : principe et pratique », Revue canadienne de criminologie, vol. 26, no 4, 459-466.

Lemonde, L. (1995), « L’évolution des normes dans l’institution carcérale », Revue canadienne de droit et société, vol. 10, no 1, p. 125-170.

Lemonde, L. et P. Landreville (2002), « La reconnaissance des droits fondamentaux des personnes incarcérées : l’expérience canadienne », dans De Schutter, O. et D. Kaminski (dir.), L’institution du droit pénitentiaire. Enjeux de la reconnaissance de droits aux détenus, Paris, LJDJ.

Lhuilier, D. (1998), « Surveillants de prison : identité professionnelle et crise de légitimité », Les Cahiers de la sécurité intérieure, prisons en société, no 31.

Lhuillier, D. et N. Aymard (1997), L’univers pénitentiaire : du côté des surveillants de prison, Paris, Desclée de Brouwer

Littrell, W. B. (1979), Bureaucratie Justice, Beverly Hills, Sage Library of Social Research.

Lockwood, D. (1980), Prison Sexual Violence, New York, Elsevier.

—— (1985), « Issues in prison sexual violence », dans BraswelI, M., S. Dillingham et R. Montgomery, Prison Violence in America, Cincinnati, Anderson.

Lombardo, L. X. (1989), Guards imprisoned, Anderson Publishing Co. (2e édition).

Luciani, F. (2001), « Pour instituer une réinsertion sociale sans risque : les résultats de l’échelle de classement par niveau de sécurité sur dix ans », Forum, vol. 13, no 1, 9-12.

MacNaughton-Smith, P. (1976), La liberté au compte-gouttes, Ottawa, Commission de réforme du droit.

Mahan, S. (1985), « An Orgy Of Brutality At Attica And The Killing Ground At Santa Fe : A Comparison Of Prison Riots », dans Braswell, M., S. Dillingham et R. Montgomery, Prison Violence in America, Cincinnati, Anderson.

Mann, W. E. (1967), Society Behind Bars: A Sociological Scrutiny Of Guelph Reformatory, Toronto, Social Science Publishers.

Marchetti, A. M. (2001), Perpétuités, Paris, Plon

Marquart, J. W. (1986), « Prison Guards and the Use of Physical Coercion as a Mecanism of Prisonner Control », Criminology, no 24, 347-366.

Mary, P. (2001), « Pénalité et gestion des risques : vers une justice “actuarielle” en Europe ? », Déviance et société, vol. 25, no 1, 33-51.

Mathiesen, T. (1974), The Politics Of Abolition, New York, Halsted Press.

Mattick, H. W. (1974), « The prosaic sources of prison violence », Crime and Justice 1971-1972, New York, AMS Press.

McCleery, R. (1960), « Communication patterns as bases of systems of authority and power », dans Cloward, R. et al., Theoretical Studies In The Social Organization Of The Prison, New York, Social Science Research Council.

McCorkle, R. C. (1993), «Living on the Edge Fear in a Maximum Security Prison», Journal of Offender Rehabilitation, vol. 20, nos 1-2.

—— (1995), «Personal Precautions To Violence In Prison», Criminal Justice and Behavior, vol. 19, no 2, 160-173.

McKay, H. B., C. H. S. Jayewardene et P. B. Reedie (1979), Les effets de l’emprisonnement de longue durée, Ottawa, Solliciteur général du Canada.

Monceau, M., M. Jaeger, B. Gravier et P. Chevry (1996), « La consommation des tranquilisants et des hypnotiques en prison : logiques à l’œuvre et enjeux », dans Faugeron, C., A. Chauvenet et P. Combessie (dir.), Approches de la prison, Bruxelles, De Boeck Université.

Montandon, C. et B. Crettaz (1981), « Paroles de gardiens, paroles de détenus », Déviance et société, no 1.

Murton, T. (1976), The Dilemma of Prison Reform, New York, HoIt, Rinehart and Winston.

Observatoire international des prisons (2005), Les conditions de détention en France, Paris, La Découverte.

O’Donnel, I. et K. Edgar (1998), « Routine Victimization in Prisons », The Howard Journal of Criminal Justice, no 37, p. 266-279.

—— (1999), « Fear in Prison », The Prison Journal, vol. 79, no 1, 90-99.

Ohlin, L. (1960), « Conflicting interests in correctional objectives », dans Cloward, R. et al., Theoretical Studies in the Social Organization of the Prison, New York, Social Science Research Council.

Ouimet, M. (1999), « L’étonnante rareté de la violence contre le personnel dans les prisons », Forum, vol. 11, no 1, 25-29.

Otero, M., J. Poupart et M. Spielgel (2004) « Sortir et s’en sortir », dans J. Poupart (dir.), Au-delà du système pénal, Sainte-Foy, les Presses de l’Université du Québec, 61-82.

Pallas, J. et B. Barker (1972), « From Riot to Revolution », Issues in Criminology, vol. 7, no 2, 181-190.

Park, J. W. L. (1976), « The organization of prison violence », dans Cohen, A. K., G. P. Cole et R. G. Bailey, Prison Violence, Toronto, Lexington Books.

Plourde, C, S. Brochu et G. Lemire (2001), « Drogues et prison : faits et enjeux actuels », Revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique, vol. 2, 197-220.

Riveland, C. (1999), « Prison Management Trends, 1975-2025 », Prisons. Crime and Justice, A Review of Research, vol. 26, 163-203.

Rostaing, C. (1997), La relation carcérale, Paris, PUF.

Scharf, P. et J. Hickey (1977), « Thomas Mott Osborne and the limits of democratic prison reform », Prison Journal, vol. 57, no 2, 3-15.

Schmelck, R. (1972), « Rapport de la Commission d’enquête sur les événements de la maison centrale de Toul », Revue de science criminelle et de droit pénal comparé, vol. 27, no 1, 136-149.

Schrag, C. (1961), « Some foundations for a theory of correction », dans Cressey, D. R., The Prison : Studies in Institutional Organization and Change, New York, HoIt, Rinehart and Winston.

Screvens, R., B. Bulthé et A. Renard (1978), La violence dans les prisons, Bruxelles, Centre national de criminologie.

Serrill, M. S. et P. Katel (1980), « The anatomy of a riot », Corrections Magazine, vol. 6, no 2, 6-24.

Service correctionnel du Canada (1996a), Sondage national auprès des détenus : rapport final-1995, Ottawa, Recherche et développement correctionnels, Rapport de recherche 1996, SR-02.

—— (1996b), Sondage national auprès des employés : rapport final-1995, Ottawa, Recherche et développement correctionnels, Rapport final, mai 1997.

Seyler, M. (1985), La consommation dans les établissements pénitentiaires, Paris, CESDIP.

Sparks, R., A. E. Bottoms et W. Hay (1996), Prisons and The Problem of Order, New York, Clarendon Press.

Stastny, C. et G. Tyrnauer (1982), Who Rules the Joint?, Toronto, Lexington Books.

Sykes, G. M. (1958), The Society Of Captives, Princeton, Princeton University Press.

Sykes, G. M. et S. L. Messinger (1960), « The inmate social system », dans Cloward, R. et al., Theoretical Studies in the Social Organization of the Prison, New York, Social Science Research Council.

Sylvester, S. P., J. H. Reed et D. O. Nelson (1977), Prison Homicide, New York, Spectrum.

Tournier, P. (2000), « Apports de la démographie à l’étude du changement dans l’univers carcéral (1978-1988-1998) », dans Veil, C. et D. Lhuilier, La prison en changement, Ramonville-Saint-Ange, Éditions Érès.

Trudeau, J. M. (2005), « Évaluation des risques et processus décisionnel en matière de libération conditionnelle au Canada », dans De Sinner et al., Le plan individuel d’exécution des sanctions, Berne, Stämpfli éditions.

Tyrnauer, G. et C. Stastny (1977), « The changing politica1 culture of a total institution : The case of Walla Walla », Prison Journal, vol. 57, no 2, 43-55.

Vacheret, M. (2001), « L’univers des surveillants de prison : de la dévalorisation à l’atomisation », Revue de droit pénal et de criminologie, juin, 532-559.

—— (2002), « Relations sociales en milieu carcéral. Une étude des pénitenciers canadiens », Déviance et société, vol. 26, no 1, 83-104.

—— (2005) « Gestion de la peine privative de liberté : regards sur la mise en œuvre concrète d’un modèle rationnel », Revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique, no 3, 259-280.

—— (2006), « Gestion de la peine et maintien de l’ordre dans les institutions fédérales canadiennes. Contrôle, pouvoir et domination : les “réussites” de la prison », Déviance et société, vol. 30, no 3, 289-304.

Vacheret, M. et M. M. Cousineau (2005), « L’évaluation du risqué de récidive au sein du système correctionnel canadien : regards sur les limites d’un système », Déviance et société, vol. 24, no 4, 379-397.

Vacheret, M. et G. Lemire (1998), « L’univers de la prison à l’aube du 21e siècle », Cahiers du Centre international de criminologie comparée, no 29.

Vacheret, M. et M. Milton (2007), « Peurs en milieu carcéral : regards des surveillants sur leurs conditions de travail », Criminologie, vol. 40, no 1.

Veil, C. et D. Lhuilier (2000), La prison en changement, Paris, Érès.

Walters, S. (1993), «Changing the Guard: Male Correctional Officers’ Attitudes Toward Women as co-Workers», Journal of Offender Rehabilitation, vol. 20, nos 1-2, 47-60.

Wheeler, S. (1961), « Socialization in correctional communities », American Sociological Review, vol. 26, no 5, 697-712.

Willett, T. C. (1983), « Prison guards in private », Revue canadienne de criminologie, vol. 25, no 1, 1-17.

Yochelson, S. et S. E. Samenow (1976), The Criminal Personality, vol. 1 : A Profile For Change, New York, Jason Aronson.

Zimmer, L. E. (1986), Women Guarding Men, Chicago, The University of Chicago Press.

© Presses de l’Université de Montréal, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search