Version classiqueVersion mobile

Les nationalismes en Espagne

 | 
Francisco Campuzano Carvajal

Un État en quête de nation

État et nation en Espagne au xixe siècle

Jean-Louis Guereña

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Réfléchir sur les « nationalismes » dans l'Espagne contemporaine, c'est entre autres choses se poser la question de l'État, de ses origines, de son mode de fonctionnement, de ses articulations, de ses lacunes, de ses appuis. Les idéologies et les mouvements nationalistes se définissent en effet pour une bonne part par rapport à l'État en place et prétendent, plus ou moins explicitement, constituer à terme précisément un État propre — une structure juridique et politique donc— dans le cadre de la théorie de l'État-Nation.

Quels sont donc les modèles étatiques dont se dote l'Espagne à l'époque contemporaine, et quelles sont les différentes réponses données aux revendications nationalistes devenues incontournables ? Pourquoi l'État espagnol s'avère-t-il incapable en fait de « nationaliser » et suscite-t-il de telles remises en cause ?

La comparaison avec la France est non seulement instructive de ce point de vue mais révélatrice. Les deux États —tous deux de vieilles monarchies européenn...

© Presses universitaires de la Méditerranée, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search