Version classiqueVersion mobile

À la rencontre de la différence

 | 
Robin Cohen
, 
Olivia Sheringham

Remerciements

Texte intégral

1Robin Cohen tient à remercier ses amis et ceux qui ont bien voulu participer à ses recherches au Cap-Vert, à l’île Maurice, en Louisiane et en Guadeloupe. Parmi eux, Maria Cândida Gonçalves, Vijaya Teelock, Lindsey Collen, Ram Seegobin, Robbie and Catherine Stephen, Arnaud Carpooran, C. Le Cartier, J. F. Lafleur, Rosebelle Boswell, Loran Medea, Sheila Richmond, Mary Gehman, Susan Dollar, Peter Gregory, Monique Bouyer, Terrence Mosley, Mary Wernet, Kathe Hambrick-Jackson, David I. Beriss, Michael S. Martin, Julien Merion et Rose-Lee Raqui.

2Olivia Sheringham tient à remercier ses amis et ceux qui ont bien voulu participer à ses recherches en Martinique, en Guadeloupe et au Cap-Vert. Parmi eux, Richard et Sally Price, Dominique Aurelia, Paulo Athanèse, Patricia Donatien, Pascale Lavanaire, Gerry L’Etang, Gilles Alexandre, Roberte Verdan, Roger de Jaham, Patrick Chamoiseau, Christiane Emmanuel, Suzanne Laurent et Barbara Colombe en Martinique ; Gérard Delver, Fred Reno, Léna Blou, Rose-Lee Raqui, Emmanuel Ibéné, Alijah, Carole, Nicole de Surmont, Julien Merion, Bernard Phipps en Martinique et en Guadeloupe, ainsi que Josina Freitas, Joao Fortes, Manuel Lima Fortes, Tambla Almeida, Margarida Martins, Moacyr Rodrigues, Celeste Fortes, Manu Cabral, Kiki Lima et Jorge Martins au Cap-Vert.

3Les entretiens en français et en portugais en Martinique et au Cap-Vert ont été conduits par Olivia Sheringham. Les entretiens à l’île Maurice et en Louisiane ont été conduits par Robin Cohen. Afin de ne pas surcharger le texte en notes de bas de page, nous avons choisi de nous contenter d’indiquer au sein du texte que la source de l’information est un entretien. Nous identifions nommément les personnes interrogées quand cela est nécessaire.

4Sur un plan plus personnel, Olivia Sheringham voudrait remercier Emma Klinefelter ainsi que James, Leo et Osian Cattell ; Robin Cohen remercie également Selina Molteno Cohen et Jason Cohen, et adresse un « merci » tout particulier à Paola Toninato, qui a co-dirigé avec lui The Creolization Reader en 2010.

5Les auteurs remercient tous les deux le Leverhulme Trust, qui a financé les travaux de recherche qui ont donné naissance à ce livre (bourse numéro F/08/000/H), ainsi que le Programme « Diasporas » de l’université d’Oxord (http://www.migration.ox.ac.uk/​odp/​). Zoe Falk, Claire Fletcher Jenny Peebles et Sally Kingsborough ont fourni aux auteurs et au Programme dans son ensemble une aide précieuse, sur un plan tant administratif qu’éditorial. Parmi les collègues qui ont soutenu le projet, notamment grâce à leurs critiques constructives, citons Josh de Wind, Khachig Tölölyan, Steve Vertovec, Ian Goldin, Nick Van Hear, Peggy Levitt, Jørgen Carling, Ralph Grillo, Denis Constant Martin et Edgar Pieterse. Enfin, la lecture détaillée du manuscrit par Thomas Hylland Eriksen fut extrêmement précieuse. Un grand merci pour les contributions inestimables apportées à cette édition française par Judith Misrahi-Barak et Thomas Lacroix.

6Les auteurs tiennent également à signaler ici qu’une partie du Chapitre 7 provient d’un article publié en février 2016 dans la revue Ethnic and Racial Studies.

Crédits photographiques

  • Figure 2.1 : Source publique, http://upload.wikimedia.org/​wikipedia/​commons/​2/​29/​Pieter_Bruegel_the_Elder_-_The_Tower_of_Babel_(Rotterdam)_-_Google_Art_Project.jpg
  • Figure 4.1 : Crédit : Jason Cohen, avec sa permission
  • Figure 5.1 : Source publique. Zada Johnson, http://musicrising.tulane.edu/​uploads/​original/​DSC00210_6ADJ-1398103 886.jpg
  • Figure 5.2 : Crédit : Emma Klinefelter, avec sa permission.
  • Figure 5.3 : Source publique, https://chiffe.files.wordpress.com/​2012/​02/​dsc_00 901.jpg
  • Figure 6.1 : Crédit : Robin Cohen
  • Figure 6.2 : Crédit : Robin Cohen
  • Figure 7.1 : Source publique, http://www.cartemartinique.com/​la-martinique/​le-lamentin/​img/​images/​fresque-cimetiere-le-lamentin-3.jpg

Note sur les usages

7Le terme « Créole(s) » (avec une majuscule) est utilisé en référence à une personne ou un groupe de personnes identifié-e-s par autrui ou elles-mêmes par ce terme.

8Sans majuscule, le terme est employé dans sa fonction adjectivale (ex : « la langue créole », « la nourriture créole »).

9La langue populaire du Cap-Vert est le « krioulu », celle de la Martinique est le « kréyol ». Le « krio » est parlé par de nombreux habitants de la Sierra Leone, et la majorité des habitants de l’île Maurice parlent le « kreol ».

© Presses universitaires de la Méditerranée, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search