Version classiqueVersion mobile

Les sentiers du développement, de l’art à la manière

 | 
Karim Kadir
, 
Marème Niang Ndiaye
, 
Anaïs Trousselle

Les enjeux du développement

Les enjeux du développement

Texte intégral

1Les enjeux du développement sont devenus omniprésents dans les discours. Ils sont d’ordre démographiques, sociaux, économiques, environnementaux, politiques, etc., et sont soulevés à différentes échelles (spatiale, sociale, temporelle). Dans cette première partie de l’ouvrage, les enjeux de développement sont envisagés comme des éléments de contextualisation propres aux cas étudiés. Les contributions développent des pistes de réflexion sur le degré d’implication des différents acteurs et la manière dont ils instrumentalisent les enjeux de développement pour légitimer leurs stratégies. Elles proposent des mises en perspective de ces enjeux avec les dynamiques issues des conjonctures et des structures territoriales : les enjeux des inégalités urbaines dans les villes françaises ; le développement communautaire de l’agriculture urbaine aux Philippines ; le développement touristique aux Îles Galápagos comme enjeu de « souveraineté » pour l’Équateur ; et enfin les enjeux de décentralisation en Afrique de l’Ouest (Mali et Sénégal). À partir de ces cadres empiriques hétérogènes, les auteurs, chacun avec son approche, interrogent les enjeux de mise en œuvre des processus de développement. Leurs recherches mettent en application différents modèles au prisme des finalités attendues et des résultats concrétisés. Ainsi, Issam Kharrat traite des enjeux de développement urbain de l’agglomération de Perpignan qui sont ceux de beaucoup de villes françaises et méditerranéennes. Le climat et la localisation géographique étant plus au moins favorables à une forte attractivité démographique. L’auteur préconise la considération de cet atout dans une politique de développement urbain global qui limite les ségrégations urbaines. Mais il constate que, suite à une fragmentation ethnoculturelle, et une politique économique inadéquate, la population peine à s’inscrire dans une logique d’équité socio-urbaine de développement durable.

2Sur un autre volet et dans un autre continent, Julia Tichit considère l’organisation communautaire des agriculteurs urbains à Metro Manila comme une stratégie palliative pour suppléer le manque de services publics et d’assistance. L’informel et l’indifférence des responsables politiques, empêchent son évolution. Inscrite dans un contexte global complexe, l’agriculture urbaine à Metro Manila est un enjeu de développement social qui interroge la pérennisation des familles et de leurs systèmes d’activité. Elle démontre que seule une approche praticienne du développement qui conjugue leurs espaces de vie et leurs temporalités permettrait le suivi des habitants vulnérables.

3Emmanuele Giordano nous dévoile, à travers sa recherche, la variété des enjeux auxquels fait face le modèle de développement actuellement en place dans les îles Galápagos. Ce modèle est confronté à de fortes pressions démographiques, sociales et économiques liées à l’émergence de nouvelles dynamiques de mobilité insulaire et de périurbanisation. L’auteur nous explique qu’au-delà des objectifs affichés, à savoir ceux du développement du tourisme et de la protection de l’écosystème de l’île, ce modèle de développement peut avoir d’autres finalités. Elle peut permettre à l’État équatorien d’asseoir sa souveraineté sur ce territoire.

4Enfin, Marème Niang traite de la problématique de la création de nouvelles collectivités locales au Mali et au Sénégal, dans un contexte marqué par une grande précarité budgétaire. Malgré le transfert de compétences et la volonté politique des élus locaux de contourner les modèles « top-down » de gouvernance, la réussite d’un tel enjeu dépend d’une prise en compte réelle des dynamiques endogènes portées par les populations locales. Sans la considération de ces dynamiques, les efforts fournis peuvent se révéler insuffisants et les espoirs d’une « nouvelle ère » de gouvernance locale en Afrique de l’Ouest peuvent demeurer fragiles.

5L’ensemble des contributions de cette première partie renvoie essentiellement à des questions de gouvernance et de démocratie locale, de souveraineté, de ségrégations urbaines, de précarité des populations et de politiques de développement local alternatives.

© Presses universitaires de la Méditerranée, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search