Version classiqueVersion mobile

Éducation, formation et santé

 | 
Séverine Colinet
, 
Céline Avenel

Quatrième partie. Les enjeux éducatifs, de formation et propositions des équipes en sciences de l’éducation aux équipes de soins et aux patients

Conclusion de la quatrième partie

Texte intégral

1Alors que les apprentissages individuels dominent dans les parcours d’annonces, le développement de formations permet de réintroduire des temps de réflexion collective nécessaires à la qualité de l’accompagnement des patients.

2Cette partie a montré que les médecins se trouvent face à une redéfinition de leur propre rôle qui s’oriente vers une mission pédagogique, c’est-à-dire :

  • qu’ils mettent en œuvre des démarches basées sur une approche globale, soit biopsychosociale, afin de faciliter l’autonomie des couples durant les parcours d’annonces,
  • qu’ils sont amenés à créer les conditions d’un dispositif de co-accompagnement entre médecins et patients fondé sur l’apprentissage de connaissances sur la maladie rénale et sur le développement de compétences relatives au rôle de parent-aidant.

3En effet, la co-construction de l’accompagnement des parcours d’annonces, par les professionnels et les patients, à travers les dispositifs de relais et d’E.T.P., soulève la question du développement des compétences pédagogiques, au-delà des compétences communicationnelles, nécessaires aux médecins. Selon nous, elles sont la marque de mutations dans la manière dont les professionnels envisagent les parcours d’annonces. De plus, ces dispositifs rendent concrète l’approche collective de l’accompagnement. L’E.T.P. et les relais auprès d’autres parents peuvent être utilisés comme organisations apprenantes et appréhendés comme espaces de valorisation des savoirs expérientiels des patients, donc de leur vécu.

4Au-delà de l’engouement scientifique et social pour l’E.T.P. (Tourette-Turgis et Thievenaz, 2014), son développement, en tant que mutation majeure du système de santé, produit de nouveaux besoins de professionnalisation chez les professionnels de santé. Elle renouvelle les enjeux autour des parcours d’annonces comme elle redynamise dans son ensemble les pratiques de soin.

5L’E.T.P. a aussi créé de nouveaux statuts chez le patient à travers les patients-ressources. Notre étude insiste pour que la professionnalisation des médecins passe par un recours plus systématique à ces patients-ressources et ce, dès le parcours d’annonces.

6La place de ces derniers, si elle est croissante au regard de la création d’institutions comme l’Université des patients, reste disparate d’après notre enquête. D’après nous, la perspective future est celle d’un développement de l’inclusion de ces patients-ressources dans les dispositifs de formation dédiés aux professionnels de santé. Renforcer la position de ces patients donnerait une visibilité aux compétences pédagogiques des médecins. En outre, leur présence pourrait encourager les praticiens à orienter plus systématiquement les patients vers des programmes d’éducation thérapeutique.

© Presses universitaires de la Méditerranée, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search