Version classiqueVersion mobile

Éducation, formation et santé

 | 
Séverine Colinet
, 
Céline Avenel

Deuxième partie. De la problématisation à l’enquête

De la problématisation à l’enquête

Texte intégral

1Après avoir situé le contexte des mutations susceptibles d’infléchir les parcours d’annonces vécus par les médecins et les patients (partie 1), l’objet de cette seconde partie est de s’intéresser, dans un premier temps, à la problématique de l’ouvrage et d’aborder les principaux questionnements qui ont jalonné notre démarche. Puis, dans un second temps, nous nous attacherons au dispositif d’enquête qui a été mis en œuvre tout d’abord auprès des médecins puis auprès des couples.

2Ainsi, l’objectif de l’enquête menée a été double :

  • comprendre les discours sur les parcours d’annonces pour les deux types d’acteurs : médecins qui formulent des diagnostics et patients qui les reçoivent (partie 3) ;
  • à partir de cet inventaire, proposer des pistes relatives aux dimensions éducatives et formatives des parcours d’annonces, pour les médecins mais aussi pour les patients, par une identification des compétences nécessaires (partie 4).

3Pour atteindre les objectifs fixés, une étude a été conduite auprès de médecins et de parents. La prise en compte des points de vue des patients et pas seulement des professionnels répond bien aux mutations en cours dans la conception de « patients-ressources » (partie 1). L’enquête de terrain s’est déroulée sur deux ans et a été réalisée sur l’ensemble du territoire français métropolitain dans onze centres hospitaliers.

4Cette étude a tout d’abord exigé l’approbation de sa réalisation auprès d’instances éthiques. Si cette procédure est tout à fait classique dans le secteur de la santé, elle demeure extrêmement rare en sciences de l’éducation sauf lorsqu’elle nécessite un accès aux patients ou lorsqu’elle se réalise avec des équipes étrangères. En effet, l’examen du dispositif de recherche doit être approuvé par les comités éthiques hospitaliers et universitaires dans les pays étrangers. En cela, notre démarche qui s’est réalisée en France est relativement inédite dans le champ disciplinaire des sciences de l’éducation. On peut y voir l’intérêt d’un travail décloisonné entre les sciences de l’éducation et la santé.

© Presses universitaires de la Méditerranée, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search