Version classiqueVersion mobile

Lettres de la Félibresse rouge Lydie Wilson de Ricard (1850-1880)

 | 
Rose Blin-Mioch

Remerciements

Texte intégral

1Cet ouvrage est issu de la thèse soutenue en juin 2010 à l’université Paul-Valéry Montpellier 3 et a bénéficié des conseils des membres du jury, en particulier de Michèle Riot- Sarcey (université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis) et d’Ulrike Brummert (Chemnitz, Allemagne). Elle n’a pu voir le jour que grâce au soutien de Philippe Martel, mon directeur de recherche, ce dès mes sujets de Master, déjà un peu à la marge de ceux du laboratoire d’occitan. Je l’en remercie et lui dédie le vers de Jean Boudou « Es sus la talvera qu’es la libertat » (C’est sur la lisière qu’est la liberté).

2Mes pensées vont également à deux femmes. Tout d’abord Lydie Wilson de Ricard, sans elle cette thèse n’existerait pas, sa trop courte vie nous laissera le regret des promesses non accomplies... C’est d’une certaine façon Marie-Jeanne Verny qui m’a menée vers elle en m’invitant au siècle dernier à reprendre place sur les bancs de la fac que j’avais usés, dans un autre domaine, dans les années 1968. Je l’en remercie.

3Les femmes n’étant, bien entendu, pas la marge mais la moitié de l’humanité, je remercie toutes celles du XIXe au XXIe siècle qui ont accepté de répondre soit directement soit par leurs œuvres ou leurs écrits à mes sollicitations au cours de ces années.

4Merci également :

  • Aux responsables de la bibliothèque du Collège d’Occitanie à Toulouse d’avoir conservé les lettres de Lydie avec leurs fleurs séchées, et à Georges Passerat de m’en avoir ouvert l’accès. Merci au personnel de la médiathèque Émile-Zola à Montpellier, du CIRDOC à Béziers, de la BU de l’université Paul-Valéry ;
  • À Florian Vernet pour sa lecture et son soutien. À celles et ceux que j’ai sollicités et qui m’ont répondu, professeurs ou chercheurs en domaine occitan : Joëlle Ginestet, Josiane Bru, Philippe Gardy, Hervé Lieutard, Alem Surre-Garcia, Jean- Claude Forêt, Claudi Barsotti ;
  • À Frédérique Têtut, notaire, pour avoir consacré de son temps à la lecture du contrat de mariage Wilson-Ricard ;
  • À Jean-Claude Richard, président des amis de Lydie et Louis-Xavier de Ricard pour son soutien ;
  • À Josette Boissezon et à Claudy Bouyon pour leur relecture. Mention spéciale enfin à Lélia Blin qui m’a ouvert le domaine plein de surprises du logiciel libre LaTeX et à Pierre Fraigniaud pour avoir aidé au passage de celui-ci du scientifique au littéraire ;
  • À Jean-Marie Petit pour la découverte des portraits de Lydie Wilson de Ricard et Auguste Fourès par Jeanne Wilson ;
  • Merci à toutes celles et tous ceux qui m’ont aidée dans la traversée de cette période, brève mais bouillonnante du XIXe siècle, ainsi qu’à celles et ceux qui m’ont reçue pour que je leur parle des femmes en domaine occitan, ainsi qu’à mes (anciennes) collègues de L’Hérault du Jour qui ont toujours montré leur intérêt pour mon retour à l’université.

5Le français n’était ni la langue première de mes aïeux ni celle de mes parents, ce livre leur est dédié.

Note liminaire

Citations

6Nous avons choisi de citer les textes du XIXe siècle dans leur écriture originale, qu’ils proviennent des manuscrits ou des éditions, livres, revues et journaux.

7Le français et l’occitan au XIXe siècle ont en effet des variations dans l’orthographe.

8Pour l’édition des manuscrits dans la deuxième partie et l’annexe, nous soulignons les différences orthographiques en ce qui concerne le français par la mention [sic].

9Les auteurs utilisent de nombreuses abréviations et une ponctuation abondante, que nous avons reproduites telles quelles.

10Les noms propres sont également orthographiés de différentes manières, nous avons essayé d’en tenir compte dans notre index, en mettant entre crochet la variante du nom, ou le pseudonyme.

Traductions

11Les traductions de l’occitan ou d’autres langues romanes sont, sauf mention contraire, des auteurs. Nous signons nos traductions par la signature « RBM ».

Abréviations

12La Revue des langues romanes RLR

13Le Trésor du Félibrige TdF

14Le Petit Méridional PM

15Le Trésor de la Langue Française TdLF

© Presses universitaires de la Méditerranée, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search