Version classiqueVersion mobile

Traces de l’histoire dans le roman espagnol contemporain

 | 
Nathalie Sagnes Alem

Bibliographie

Texte intégral

Théorie et critique : philosophie, sociologie, histoire, psychanalyse

Augé Marc, Non-lieux. Introduction à une anthropologie de la surmodernité, Paris, Le Seuil, 1992.

Barthes Roland, La chambre claire, Paris, Le Seuil, 1980.

Candau Joël, Mémoire et identité, Paris, PUF, 1998.

Certeau Michel (de), L’écriture de l’histoire, Paris, Folio Histoire, 2002 (1re éd., Gallimard 1975).

Chiantaretto Jean-François, Témoignage et trauma (Implications psychanalytiques), Paris, Dunod, 2004.

Filteau Claude & Beniamino Michel (dir.), Mémoire et culture, Presses universitaires de Limoges, 2006.

Halbwahs Maurice, Les cadres sociaux de la mémoire, Paris, Albin Michel, 1994.

Le Goff Jacques, Histoire et mémoire, Paris, Folio histoire, 2004 (1re éd., Gallimard, 1988).

Mesnard Philippe, « Le vide a-t-il un visage ? », dans Filteau C. et Beniamino M. (dir.), Mémoire et culture, Presses universitaires de Limoges, 2006.

Muxel Anne, Individu et mémoire familiale, Paris, Nathan, 1996.

Namer Gérard, Mémoire et société, Paris, Méridiens Klincksieck, 1987.

Nora Pierre (dir.), Les lieux de mémoire, Paris, Gallimard, 1997.

Pozzi Enrico, « Le paradigme du traître », dans Scarfone D. (dir.), De la trahison, Paris, PUF, 1999, p. 3-34.

Revista Anthropos: Maurice Halbwachs, La memoria colectiva, una categoría innovadora de la sociología actual, n° 218, 2008.

Revue Française de Psychanalyse : La trahison, tome LXXII, n° 4, octobre 2008.

Ricœur Paul, Temps et récit, Paris, Le Seuil, 1983.

Ricœur Paul, Soi-même comme un autre, Paris, Le Seuil, 1990.

Ricœur Paul, La mémoire, l’histoire, l’oubli, Paris, Le Seuil, 2000.

Ricœur Paul, Philosophie de la volonté, t. 2 : Finitude et culpabilité, Paris, Le Seuil, 2009.

Robin Régine, La mémoire saturée, Paris, Stock, 2003.

Rouart Julien, « Souvenirs et fantasmes. De la remémoration aux constructions », Revue française de psychanalyse, 2-2- 1971, p. 217-247.

Todorov Tzvetan, Les abus de la mémoire, Paris, Arlea, 2004.

Traverso Enzo, Le passé, modes d’emploi. Histoire, mémoire, politique, Paris, La fabrique éditions, 2002.

Veyne Paul, Comment on écrit l’histoire, Paris, Le Seuil, 1991.

Waintrater Régine, « Le pacte testimonial », dans Chiantaretto J.-F. (dir.), Témoignage et trauma (Implications psychanalytiques), Paris, Dunod, 2004.

Wieviorka Annette, L’ère du témoin, Paris, Hachette littérature, 1998.

Théorie et critique littéraires

Angelet Christian, « La topique du manuscrit trouvé », Cahiers de l’Association internationale des études françaises, 1990, n° 42, p. 165-176.

Bakhtine Mikhaïl, Esthétique et théorie du roman, Paris, Gallimard, 1978.

Bernard Claudie, Le passé recomposé. Le roman historique français du XIXe siècle, Paris, Hachette, 1996.

Bleton Isabelle, Enquêtes sur l’histoire, histoires d’enquêtes dans quelques romans argentins de l’après-dictature (1983-1995), Université de Paris III — Sorbonne- Nouvelle, thèse, 2001.

Bobes Navec María del Carmen, Teoría general de la novela, Madrid, Gredos, 1985.

Bouju Emmanuel, La transcription de l’histoire, Presses universitaires de Rennes, 2006.

Bouju Emmanuel (dir.), L’engagement littéraire, Presses universitaires de Rennes, 2005.

Cohn Dorrit, Le propre de la fiction, Paris, Le Seuil, 2001.

Couturier Maurice, La figure de l’auteur, Paris, Le Seuil, 1995.

Covo Jacqueline, Las representaciones del tiempo histórico, Presses universitaires de Lille, 1994.

Dällenbach Lucien, Le récit spéculaire, Paris, Le Seuil, coll. « Poétique », 1977.

Dällenbach Lucien, Mosaïques, Paris, Le Seuil, coll. « Poétique », 2001.

Danon-Boileau Laurent, Produire le fictif, Paris, Klincksieck, 1982.

Denis Benoît, Littérature et engagement, Paris, Le Seuil, coll. « Essais », 2000.

Denis Benoît, « Engagement littéraire et morale de la littérature », dans Bouju E. (dir.), L’engagement littéraire, Presses universitaires de Rennes, 2005, p. 31-48.

Dionne Ugo, La voie aux chapitres, Paris, Le Seuil, coll. « Poétique », 2008.

Eco Umberto, Les limites de l’interprétation, Paris, Bernard Grasset, 1992.

Fuentes Carlos, Géographie du roman, Paris, Gallimard, 1997.

Garrigues Pierre, Poétiques du fragment, Paris, Klincksieck, 1995.

Genette Gérard, Figures III, Paris, Le Seuil, coll. « Poétique », 1972.

Genette Gérard, Palimpsestes, Paris, Le Seuil, 1982.

Genette Gérard, Nouveaux discours du récit, Paris, Le Seuil, coll. « Poétique », 1983.

Genette Gérard (dir.), Théorie des genres, Paris, Le Seuil, 1986.

Genette Gérard, Seuils, Paris Le Seuil, coll. « Poétique », 1987 (2e édition, Essais, 2002).

Giovannoni Augustin (dir.), Écritures de l’exil, Paris, L’Harmattan, coll. « espaces littéraires », 2006.

Hamon Philippe, Texte et idéologie, Paris, PUF, 1984.

Hamon Philippe, « Clausules », Poétique n° 24, 1975, p. 495-526.

Iser Wolfgan, L’acte de lecture. Théorie de l’effet esthétique, Bruxelles, Margara, 1985.

Jauss H. R., Pour une esthétique de la réception, Paris, Gallimard, 1978.

Jouve Vincent, L’effet-personnage dans le roman, Paris, PUF, 1992.

Jouve Vincent, La lecture, Paris, Hachette, 1993.

Jouve Vincent, La poétique du roman, Paris, Armand Colin, 2001.

Jouve Vincent, Poétique des valeurs, Paris, PUF, 2001.

Lejeune Philippe, Le pacte autobiographique, Paris, Le Seuil, coll. « Poétique », 1975.

Lejeune Philippe, Je est un autre, Paris, Le Seuil, 1980.

Lejeune Philippe, Les brouillons de soi, Paris, Le Seuil, 1998.

Lejeune Philippe, Signes de vie, Le pacte autobiographique 2, Paris, Le Seuil, 2005.

Louvel Liliane, L’œil du texte, Texte et image dans la littérature anglaise, Presses universitaires du Mirail, 1998.

Lungo Andrea (del), L’incipit romanesque, Paris, Le Seuil, coll. « Poétique », 2003.

Martinière Nathalie & Le Ménahèze Sophie (dir.), Écrire la frontière, Presses universitaires de Limoges et du Limousin, 2003.

Mitterand Henri, L’illusion réaliste : de Balzac à Aragon, PUF, 1994.

Morhange, Jean-Louis, « Incipitoe narratifs : l’entrée du lecteur dans l’univers de la fiction », Poétique, n° 104, novembre 1995.

Pollet Jean-Jacques et Sys Jacques, Figures du traître : les représentations de la trahison dans l’imaginaire des lettres européennes et des cultures occidentales, Artois Presses Université, 2007.

Rabaté Dominique, Poétiques de la voix, Paris, José Corti « Les Essais », 1999.

Ripoll Ricard (textes réunis et présentés par), L’écriture fragmentaire : théories et pratiques, Presses universitaires de Perpignan, 2002.

Robin Régine, Le Golem de l’écriture. De l’autofiction au Cybersoi, Montréal, XYZ éditeur (coll. « Théorie et littérature »), 1997.

Robert Marthe, Roman des origines et origines du roman, Paris, Grasset, 1972.

Schaeffer Jean-Marie, « Du texte au genre », dans Genette G. (dir.), Théorie des genres, Paris, Le Seuil, 1986.

Susini-Anastopoulos Françoise, L’écriture fragmentaire : définitions et enjeux, Paris, PUF, 1997.

Études sur le roman espagnol contemporain

Abellán Manuel Luis, Censura y creación literaria en España (1939-1976), Barcelona, Península, 1980.

Alonso Santos, La novela en la transición (1976-1981), Madrid, Libros Dante, 1983.

Alsina Jean, Parcours intersubjectifs. Stratégies intertextuelles (les enjeux du récit dans l’Espagne d’après-guerre : éléments d’analyse), Travaux présentés en vue de l’obtention du doctorat ès-lettres, Université Paul Valéry — Montpellier 3, 1992.

Alsina Jean, « Lecture de la trace, lecture de l’héritage » (Beatus ille, Luna de lobos, Soldados de Salamina), dans Corrado D. et Alary V. (études réunies par), La guerre d’Espagne en héritage : entre mémoire et oubli de 1975 à nos jours, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2007, p. 601-613.

Andrés-Suárez Irene, «Memoria e identidad en la novela española actual. El corazón helado de Almudena Grandes», dans Carcelén J.-F., Champeau G., Tyras G., Valls F. (éd.), Nuevos derroteros de la narrativa española actual, Prensas Universitarias de Zaragoza, 2011, p. 309-326.

Bertrand De Muñoz Maryse, La guerra civil española en la novela. Bibliografía comentada, t. 1 y 2, Madrid, Ediciones José Porrúa Turanzas, 1982.

Bertrand De Muñoz Maryse, «Novela histórica, autobiografia y mito», dans Romero Castillo J., Guttiérez Carvajo F. y García-Pagea M. (éd.), La novela histórica a finales del siglo XX, Madrid, Visor, 1996.

Bertrand De Muñoz Maryse, « La guerre civile et la production romanesque des quinze dernières années face à celle de la Transition à la démocratie », dans Corrado D. et Alary V. (études réunies par), La guerre d’Espagne en héritage : entre mémoire et oubli de 1975 à nos jours, Clermont- Ferrand, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2007, p. 31-48.

Bonvalot Anne-Laure, «Entre la espada y la pared : nouvelles écritures engagées dans le roman espagnol contemporain» (Belén Gopegui, Isaac Rosa), Les langues néo-latines : aspects du roman espagnol actuel (1990-2010), sept.2010, p. 25-44.

Bouju Emmanuel, « Le roman face à la transition : défi à l’histoire, réplique du littéraire (1975-1985) », dans Ortega M.-L. (textes réunis par), Le roman face à l’histoire, ENS Éditions, Fontenay-Saint-Cloud, Domaine hispanique, 1996, p. 137-148.

Bouju Emmanuel, « Transition démocratique et déplacement des repères romanesques en Espagne (1976-1986) », Écrire après les totalitarismes, 1945-1995, Revue de littérature comparée, n° 2, avril-juin 1997, p. 199-210.

Carcelén Jean-François, « L’hétérogène dans le roman espagnol (1975-2000) », dans Bussière-Perrin A. (coord.), Le roman espagnol actuel. Tendances et perspectives, 1975-2000, tome II, Montpellier, Éditions du CERS, 2001, p. 37-64.

Carcelén Jean-François, « Axiologie de la mémoire : Soldados de Salamina de Javier Cercas », dans Campuzano F. (éd.), Transitions politiques et évolutions culturelles dans les sociétés ibériques et ibéro-américaines contemporaines, « ETILAL », Université Paul-Valéry — Montpellier 3, coll. « Actes » n° 3, 2002.

Carcelén Jean-François, « Genèse d’un mythe : treize roses pour l’éternité », dans Campuzano-Carvajal F. (éd.), Figures de la mythification dans l’Espagne du XXe siècle, « ETILAL », « Espagne contemporaine », n° 4, 2007, p. 161-185.

Carcelén Jean-François, Champeau Geneviève, Tyras Georges & Valls Fernando (éd.), Nuevos derroteros de la narrativa española actual, Prensas Universitarias de Zaragoza, 2011.

Carcelén Jean-François (dir.), Témoignage et fiction dans l’Espagne contemporaine, PULM, 2012.

Champeau Geneviève, « Le traitement des personnages dans Si te dicen que caí », Le personnage en question, Actes du IVe colloque du SEL, Université de Toulouse — Le Mirail, 1984, p. 205-215.

Champeau Geneviève, « Pratiques polyphoniques dans le roman espagnol contemporain : Juan Marsé et Antonio Muñoz Molina », Regards, 3. Le roman espagnol au XXe siècle, Paris, Nanterre, p. 205-225.

Champeau Geneviève, Les enjeux du réalisme dans le roman sous le franquisme, Madrid, Bibliothèque de la Casa de Velázquez, 1993.

Champeau Geneviève, « L’autoreprésentation dans le récit de fiction », dans Bussière-Perrin A. (coord.), Le roman espagnol actuel, 1975-2000, tome II, Montpellier, Éditions du CERS, 2001, p. 65-98.

Champeau Geneviève, « Escenas de cine de Julio Llamazares : la mémoire, la trace et la trame », Tigre 15 : Trace et littérature, CERHIUS, Université Stendhal — Grenoble 3, 2006-2007, p. 95-112.

Chirbes Rafael, El novelista perplejo, Barcelona, Anagrama, coll. «Argumentos», 2002.

Chirbes Rafael, Por cuenta propia, Barcelona, Anagrama, coll. «Argumentos», 2010.

Corrado Danielle & Alary Viviane (études réunies par), La guerre d’Espagne en héritage : entre mémoire et oubli de 1975 à nos jours, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2007.

Covo Jacqueline (éd.), Las representaciones del tiempo histórico, Presses universitaires de Lille, 1994.

Duroux Rose, « La juste mémoire ? », dans Corrado D. et Alary V. (études réunies par), La guerre d’Espagne en héritage : entre mémoire et oubli de 1975 à nos jours, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2007, p. 617-643.

Fernández Laura, «Emma Riverola convierte en tragedia epistolary el dolor de la Guerra civil», El mundo, sábado, 12 de abril de 2008, año XVIII, n° 6690.

Fernández Prieto Celia, «Escritura y memoria: del tiempo perdido al tiempo rescatado», Literatura y memoria. Un recuento de la literatura memorialística española en el último medio siglo, Fundación Caballero Bonald, Jerez de la Frontera, 2002, p. 61-78.

Fuentes Molla Rafael, La novela: entre el testimonio y la experimentación, España Hoy, Madrid, Cátedra, 1991, p. 319-349.

Garino-Abel Laurence, « Récit de vie versus roman : transaction et contamination », Les Cahiers de l’ILCEA numéro 7 — 2004-2005 : Littérature et vérité, Université Stendhal — Grenoble 3, p. 33-53.

Goñi Javier & Rubio Fanny, «Un millón de títulos: las novelas de la guerra de España», dans Tamames R. (éd.), La guerra civil española: una reflexión moral 50 años después, Barcelona, Planeta, 1986, p. 153-169.

Heuré Gilles, « Fantômes du franquisme », Télérama, 3065, 8 octobre 2008, p. 61-62.

Joly Monique, Soldevilla Ignacio & Tena Jean, Panorama du roman espagnol contemporain (1939-1975), Études sociocritiques, Université Paul-Valéry — Montpellier 3, 1979.

Liikanen Elina, « Mémoires du conflit, mémoires en conflit : représentations de la guerre civile et du franquisme dans le roman espagnol actuel », Les langues néo-latines : aspects du roman espagnol actuel (1990-2010), sept. 2010, p. 45-64.

Lissorgues Yvan (coord.), La rénovation du roman espagnol depuis 1975, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 1991.

Mainer José-Carlos, « 1975-1985 : Los poderes del pasado », dans Amell S. y García Castañeda S. (éd.), La cultura española en el postfranquismo : diez años de cine, cultura y literatura en España (1975-1985), Madrid, Playor, 1988, p. 11-26.

Mainer José-Carlos, « Itinéraires de lecture de la guerre civile », dans Corrado D. et Alary V. (études réunies par), La guerre d’Espagne en héritage : entre mémoire et oubli de 1975 à nos jours, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2007, p. 13-30.

Martínez Cachero José María, La novela española entre 1936 et y el fin de siglo, Historia de una aventura, Madrid, Castalia, 1997.

Martínez Izquierdo José María, «Memoria e historia en la narrativa contemporánea española», Anales, Gotemburgo (Suecia), nos 3-4, p. 101-128.

Molero De La Iglesia Alicia, La autoficción en España, Perspectivas hispánicas, 2000.

Moreno-Nuño Carmen, Las huellas de la Guerra Civil (Mito y trauma en la narrativa de la España democrática), Madrid, Ediciones Libertarias, 2006.

Mora Rosa, «Los nietos de la guerra también somos mutilados. Entrevista: Jordi Soler escritor», El País, 10/06/2005.

Morante José Luis, «Dulce Chacón: el rescate de la memoria», Clarín, 16/01/2004.

Muñoz Molina Antonio, «Memoria y ficción», Claves de la memoria, Compilación de José María Ruiz-Vargas, Madrid, Trotta, 1997, p. 57-66.

Noyaret Natalie, Au seuil de la mort, Discours de mourants dans le roman espagnol contemporain, Presses universitaires de Rennes, 2009.

Noyaret Natalie (éd.), La narrativa española de hoy (2000-2010), Bern, Peter Lang, 2011.

Obios Isabel, «Jordi Soler novela la excepcional historia de su familia de exiliados», El País, 24/11/2004.

Orsini-Saillet Catherine, « Du pacte référentiel à la fiction : Soldados de Salamina » de Javier Cercas, Cahiers du GRIAS, n° 10, Université de SaintÉtienne, 2002, p. 247-260.

Orsini-Saillet Catherine, « L’enfantement de/dans La larga marcha de Rafael Chirbes », dans Pérès C. (éd.) Au commencement du récit, Españ@31, coll. « Hispania », Carnières-Morlanwelz, Lansmann Éditeur, 2005, p. 41-53.

Orsini-Saillet Catherine, « L’exhumation du passé par l’enquête : Cielos de barro de Dulce Chacón », dans Corrado D. et Alary V. (études réunies par), La guerre d’Espagne en héritage : entre mémoire et oubli de 1975 à nos jours, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2007, p. 463-474.

Orsini-Saillet Catherine, « La larga marcha de Rafael Chirbes : puzzle de l’Espagne franquiste », Les langues néo-latines, 103e année-3, n° 350, juillet-septembre 2009, p. 7-22.

Orsini-Saillet Catherine, « Les enjeux de la réélaboration mémorielle dans les romans de Rafael Chirbes : La buena letra et Los disparos del cazador », dans Fourtané N. et Guiraud M. (éd.), Les réélaborations de la mémoire dans le monde luso-hispanophone, Presses universitaires de Nancy, 2009, p. 289-300.

Orsini-Saillet Catherine, « Regards sur la transition dans le roman espagnol actuel : La caída de Madrid de Rafael Chirbes et Romanticismo de Manuel Longares », Les langues néo-latines : aspects du roman espagnol actuel (1990-2010), sept. 2010, p. 65-88.

Pérès Christine, Le nouveau roman espagnol et la quête d’identité : Antonio Muñoz Molina, Paris, L’Harmattan, 2001.

Pérès Christine, Au commencement du récit (éd.), Españ@31, coll. «Hispania», Carnières-Morlanwelz, Lansmann Éditeur, 2005.

Pérès Christine, Les enjeux de la création et de la réception dans le roman mosaïque (Lecture de Sefarad d’Antonio Muñoz Molina), Bern, Peter Lang S.A., 2011.

Porro Herrera María José, Sánchez Dueñas Blas (coord.), Un lustro de literatura hispánica (2000-2005), Universidad de Córdoba, 2006.

Pozuelo Yvancos, Ventanas de la ficción. Narrativa hispánica, siglos xx y xxi, Barcelona, Ediciones Península, 2004.

Redondo Goicoechea Alicia, « Almudena Grandes », dans Bussière-Perrin A. (coord.), Le roman espagnol actuel. Pratiques d’écriture, tome I, Montpellier, Éditions du CERS, 2001, p. 301-318.

«Reivindicación de la memoria : Entrevista con Manuel Vázquez Montalbán», Quimera 106-107 (1991), p. 47-53.

Sànchez Pablo, «Memoria histórica y heterogeneidad cultural en Los rojos de Ultramar» de Jordi Soler, Revista hispánica moderna, vol. 60, n° 2, 2007, p. 159-170.

Servèn Díez Carmen, «La imagen literaria de los comunistas en la narrativa de inicios de siglo XXI», dans Porro Herrera M.-J., Sánchez Dueñas B. (coord.), Un lustro de literatura hispánica (2000-2005), universidad de Córdoba, 2006.

Sobejano Gonzalo, «La novela ensimismada», España contemporánea 1 (1988), p. 9-26.

Soublin Jean, « Une fresque historique ambitieuse d’Almudena Grandes », Le Monde, vendredi 17 octobre 2008 (Littératures, p. 5).

Tena Jean, « Carlos Saura et la mémoire du temps escamoté », Le cinéma de l’Espagne franquiste (1939-1975), Les Cahiers de la cinémathèque, Revue d’histoire du cinéma, Perpignan, Institut Jean-Vigo, n° 38/39, 1984, p. 122-130.

Tena Jean, « L’écriture de la mémoire : la “génération innocente” », Le roman espagnol actuel. Pratiques d’écriture, tome II, Montpellier, Éditions du CRES, 2001, p. 237-274.

Thibaudeau Pascale, « La trace et l’archive dans Soldados de Salamina », Tigre 15 : Trace et littérature, CERHIUS, Université Stendhal — Grenoble 3, 2006-2007, p. 81-94.

Torres Félix, « Les Soldats de Salamina, La voix endormie, deux romans au miroir de la mémoire espagnole contemporaine de la guerre civile », dans Corrado D. et Alary V. (études réunies par), La guerre d’Espagne en héritage : entre mémoire et oubli de 1975 à nos jours, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2007, p. 497-518.

Tyras Georges, « Poétique de la mémoire : la trilogie d’Alfons Cervera », dans Campuzano F. (éd.), Transitions politiques et évolutions culturelles dans les sociétés ibériques et ibéro-américaines contemporaines, « ETILAL », Université Paul-Valéry — Montpellier 3, coll. « Actes » n° 3, 2002, p. 347-168.

Tyras Georges, «El maquis literario de Alfons Cervera», Las sombras del silencio: escritura y antifranquismo, Quimera, n° 236, nov. 2003, p. 26-31.

Tyras Georges, « Mémoire d’outre-tombe. Narration posthume et témoignage dans le roman espagnol contemporain », dans Bouju E. (dir.), L’engagement littéraire, Presses universitaires de Rennes, 2005, p. 293-308.

Tyras Georges, « Efficace de la trace », Tigre 15 : Trace et littérature, CERHIUS, Université Stendhal — Grenoble 3, 2006-2007.

Valls Fernando, La realidad inventada: análisis de la novela española actual, Barcelona, Crítica, 2003.

Valls Fernando, «El bulevar de los sueños rotos», Cuadernos hispanoamericanos, n° 579, septembre 1998.

Vila Jean, « Le roman de la mémoire », dans Campuzano F. (éd.), Transitions politiques et évolutions culturelles dans les sociétés ibériques et ibéroaméricaines contemporaines, « ETILAL », Université Paul-Valéry — Montpellier 3, coll. « Actes » n° 3, 2002, p. 329-348.

Vila Juan, « La génération des fils. Mémoire et histoire dans le roman espagnol contemporain », dans Bussière-Perrin A. (coord.), Le roman espagnol actuel. Pratiques d’écriture, tome II, Montpellier, Éditions du CERS, 2001, p. 197-235.

Vila Jean, « Trace et témoignage : le paradigme photographique », dans Carcelén J.-F. (dir.), Témoignage et fiction, PULM, 2012, p. 147-162.

Œuvres romanesques/fictions/romans

Azúa Félix (de), Cambio de bandera, Barcelona, Anagrama, 1991.

Caso Ángeles, Un largo silencio, Barcelona, Planeta, 2000.

Castedo Julio, El jugador de ajedrez, Valencia, Efectovioleta, 2009.

Cercas Javier, Soldados de Salamina, Barcelona, Tusquets, 2001.

Cervera Alfons, El color del crepúsculo, Barcelona, Montesinos, 1995.

Cervera Alfons, Maquis, Barcelona, Montesinos, 1997.

Cervera Alfons, La noche inmóvil, Barcelona, Montesinos, 1999.

Chacón Dulce, Cielos de barro, Barcelona, Planeta, 2000.

Chacón Dulce, La voz dormida, Madrid, Alfaguara, 2002.

Chirbes Rafael, La buena letra, Madrid, Debate, 1992.

Chirbes Rafael, Los disparos del cazador, Barcelona, Anagrama, 1994.

Chirbes Rafael, La larga marcha, Barcelona, Anagrama, 1996.

Chirbes Rafael, La caída de Madrid, Barcelona, Anagrama, 2000.

Dueñas María, El tiempo entre costuras, Madrid, Temas de hoy, 2009.

Eslava Galán Juan, Señorita, Barcelona, Planeta, 1998.

Ferrer Jesús, Las trece rosas, Madrid, Siruela, 2003.

Fonseca Carlos, Trece rosas rojas, Madrid, Temas de hoy, 2004.

Fonseca Carlos, Rosario Dinamitera: una mujer en el frente, Madrid, Temas de hoy, 2007.

Fonseca Carlos, Tiempo de memoria, Madrid, Temas de hoy, 2009.

Grandes Almudena, El corazón helado, Barcelona, Tusquets, 2007.

Grandes Almudena, Inés y la alegría, Barcelona, Tusquets, 2010.

Llamazarez Julio, Luna de lobos, Barcelona, Seix Barral, 1985.

Llamazarez Julio, Escenas de cine mudo, Barcelona, Seix Barral, 1994.

Lope Manuel (de), La sangre ajena, Madrid, Debate, 1999.

López Ángeles, Martina, la rosa número trece, Barcelona, Seix Barral, 2006.

López Alonso Antonio, El fotógrafo y la muerte, Madrid, Santillana Ediciones Generales, 2009.

Marías Javier, El siglo, Madrid, Alfaguara, 1983.

Marías Javier, Tu rostro mañana: Fiebre y lanza, Madrid, Alfaguara, 2002.

Marías Javier, Tu rostro mañana: Baile y sueño, Madrid, Alfaguara, 2004.

Martínez De Pisón Ignacio, Enterrar a los muertos, Barcelona, Seix Barral, 2005.

Martínez De Pisón Ignacio, Dientes de leche, Barcelona, Seix Barral, 2008.

Méndez Alberto, Los girasoles ciegos, Barcelona, Anagrama, 2005.

Merino José María, La sima, Barcelona, Seix Barral, 2009.

Molina Foix Vicente, La quincena soviética, Barcelona, Anagrama, 1988.

Molina Foix Vicente, El abrecartas, Barcelona, Anagrama, 2006.

Muñoz Molina Antonio, Beatus ille, Barcelona, Seix Barral, 1986.

Muñoz Molina Antonio, Beltenebros, Barcelona, Seix Barral, 1989.

Muñoz Molina Antonio, El jinete polaco, Barcelona, Planeta, 1991.

Papell Antonio, La ira del perdedor, Barcelona, Planeta, 1997.

Prado Benjamín, Mala gente que camina, Madrid, Alfaguara, 2006.

Quiñones Javier, Años triunfales. Prisión y muerte de Julián Besteiros, Barcelona, Alba editorial, 1997.

Regás Rosa, Luna lunera, Barcelona, Plaza y Janès, 1999.

Ridao José María, Agosto en el paraíso, Barcelona, Montesinos, 1998.

Rivas Manuel, El lápiz del carpintero, Madrid, Alfaguara, 1998.

Rivas Manuel, ¿Qué me quieres amor? (trad. Dolores Vilavedra), Madrid, Alfaguara, 1996.

Riverola Emma, Cartas desde la ausencia, Barcelona, Seix Barral, 2008.

Rosa Isaac, El vano ayer, Barcelona, Seix Barral, 2004.

Rosa Isaac, ¡Otra maldita novela sobre la guerra civil!, Barcelona, Seix Barral, 2007.

Sánchez-Ortiz Miguel, No existe tal lugar, Barcelona, Anagrama, 1997.

Semprún Jorge, Veinte años y un día, Barcelana, Tusquets, 2003.

Silva Lorenzo, Carta blanca, Madrid, Espasa Calpe, 2004.

Soler Antonio, El nombre que ahora digo, España, Espasa Calpe, 1999.

Soler Jordi, Los rojos de Ultramar, Madrid, Alfaguara, 2004.

Soler Jordi, La última hora del último día, Barcelona, RBA Libros, S.A.200.

Soler Jordi, La fiesta del oso, Madrid, Mondadori, 2009.

Trapiello Andrés, Días y noches, Madrid, Espasa Calpe, 2000.

Torres Rafael, Ese cadáver, Madrid, Ollero y Ramos, 1998.

Val Tomás, Llegada para mí la hora del olvido, Madrid, Alfaguara, 1997.

Vázquez Montalbán Manuel, El pianista, Barcelona, Seix Barral, 1985.

Vázquez Montalbán Manuel, Autobiografía del general Franco, Barcelona, Planeta, 1992.

Zúñiga Juan Eduardo, Capital de la Gloria, Madrid, Alfaguara, 2003.

Le contexte historique

Maurice Jacques & Serrano Carlos, L’Espagne au XXe siècle, Paris, Hachette, 1992.

Rodriguez Jimenez José Luis, Historia de la España contemporánea y de nuestro tiempo, Madrid, Universidad, 2008.

Témime Émile, Broder Albert & Chastagneret Gérard, Histoire de l’Espagne contemporaine, Paris, Montaigne, 1979.

La guerre d’Espagne (1936-1939)

Abella Rafael, La vida cotidiana durante la guerra civil. La España republicana, edición al cuidado de Marcel Plans, Barcelona, 1975.

Aróstegui Sánchez Julio (dir.), Historia y memoria de la Guerra civil, Encuentro de Castilla y León, Junta de Castilla y León, 3 vol., Valladolid, 1988.

Bennassar Bartolomé, Franco, Paris, Perrin, 2002.

Bennassar Bartolomé, La guerre d’Espagne et ses lendemains, Paris, Perrin, 2004.

Berdah Jean-François, La démocratie assassinée, la République espagnole et les grandes puissances, 1931-1939, Paris, Berg international, 2000.

Besolí A., Gesalí D., Hernández X., Iñiguez D. & Luque J.-C., La batalla del Ebro, Madrid, RBA, 2006.

Broué Pierre & Témime Émile, La révolution et la guerre d’Espagne, Paris, Éditions de Minuit, 1961.

Delperrié De Bayac Jacques, Les Brigades Internationales, Paris Fayard, 1968.

Díaz De Villegas, La división azul en línea, Madrid, Acervo, 2003.

Godicheau François, Les mots de la guerre d’Espagne, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 2003.

Guilhem Florence, « D’une guerre à l’autre : mémoire de pères, histoire de fils », dans Milza P. (dir.), Enfants de la guerre civile espagnole. Vécus et représentations de la génération née entre 1925 et 1940, Paris, l’Harmattan, 1999, p. 123-138.

Hermet Guy, La guerre d’Espagne, Paris, Le Seuil, 1989.

Martínez Reverte Jorge, La batalla del Ebro, Madrid, Crítica, 2003.

Moreno Julía Xavier, La División azul (sangre española en Rusia, 1941-1945), Madrid, Crítica, 2005.

Pamies Teresa, Los niños de la guerra, Barcelona, Bruguera, 1977.

Pons Prades Eduardo, Los niños republicanos en la guerra de España, Madrid, Oberon, 1997 (2e éd. 2004).

Sagnes Jean & Caucanas Sylvie (éd.), Les Français et la guerre d’Espagne, Actes du colloque de Perpignan, septembre 1989, Presses universitaires de Perpignan, 1990 (Rééd. 2004 et 2008).

Santos Juliá, Julian Casanova, Josep Maria Solé I Sabaté, Joan Villaroya & Francisco Moreno (coord.), Víctimas de la guerra civil, Madrid, Ediciones Temas de Hoy, colección Historia Selección, 1999, p. 275-406.

Serrano Carlos, L’enjeu espagnol. PCF et Guerre d’Espagne, Paris, Messidor Éditions Sociales, 1987.

Solano Wilebaldo, Broué Pierre & Bloch Gérard, La révolution espagnole, Paris, Études marxistes, 1969.

Solano Wilebaldo, Le POUM : révolution dans la guerre d’Espagne, Paris, Syllepse, 2002.

Soria Georges, Guerre et révolution en Espagne, 1936-1939, 4 vol., Paris, Robert Laffont, 1975.

Thomas Hugh, La guerre d’Espagne, juillet 1936-mars 1939, Paris, Robert Laffont, 1985.

Tuñon De Lara Manuel (dir.), La guerra civil española 50 años después, Barcelona, Ed. Labor, 1985.

Vilar Pierre, La Guerre d’Espagne (1936-1939), Paris, PUF, 1986.

L’émigration et l’exil des républicains

Abellán José Luis (dir.), El exilio español de 1939, 6 vol., Madrid, Taurus, 1976-1978.

Agudo Sixto, Los Españoles en la Resistencia francesa, Zaragoza, Unaluna, 2003.

Alted Vigil Alicia, Marín Enacarna Nicolás & González Martell Roger, Los niños de la guerra de España en la Unión Soviética. De la evacuación al retorno (1937-1999), Madrid, Fundación Largo Caballero, 1999.

Alonso Carballès Jesús, « Autour d’un exil : la mémoire retrouvée », dans Filteau C. et Beniamino M. (dir.) dans Mémoire et culture, Presses universitaires de Limoges, 2006, p. 435-447.

Bourderon Roger (dir.), La guerre d’Espagne : l’histoire, les lendemains, la mémoire, Actes du colloque de Paris des 17 et 18 novembre 2006, Paris, Le Grand Livre du Mois, 2007.

Cohen Monique-Lise & Malo Éric, Les camps du sud-ouest de la France : exclusion, internement et déportation, 1939-1944, Toulouse, Privat, 1994.

Cuesta Josefina & Bermejo Benito (coord.), Emigración y exilio: Españoles en Francia, 1936-1946, Madrid, Eudema, 1996.

Domergue Lucienne (dir.), L’exil républicain espagnol à Toulouse, 1939-1999, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 1999 (éd. Espagnole Alted, 2003).

Dreyfus-Armand Geneviève, L’émigration politique espagnole en France au travers de sa presse, 1939-1975, thèse, IEP, Paris, 1994.

Dreyfus-Armand Geneviève, L’exil des républicains espagnols en France. De la guerre civile à la mort de Franco, Paris, Albin Michel, 1999.

Dreyfus-Armand Geneviève & Témime Émile, Les camps sur la plage, un exil espagnol, Paris, Éditions Autrement, 2001.

Dreyfus-Armand Geneviève, « L’exil de la liberté », Républicains espagnols en Midi-Pyrénées (Exil, Histoire et Mémoire), Presses universitaires du Mirail, 2004, p. 23-34.

«Exilio y historia literaria, testimonios y documentación» Migraciones y exilios, Cuadernos de AMIC, UNED, Madrid, 2002.

Grando, Queralt J. & Febres X., Camps du mépris, des chemins de l’exil à ceux de la Résistance, 1939-1945, Perpignan, Trabucaïre, 1991.

Pons Prades Eduardo, Los derrotados y el exilio, Barcelona, Bruguera, 1977.

Pons Prades Eduardo, Republicanos españoles en la Segunda Guerra Mundial, Madrid, La Esfera de los libros, 2003. Républicains espagnols en Midi-Pyrénées (Exil, Histoire et Mémoire), Presses universitaires du Mirail, 2004.

Sanz Miguel Ángel, Los guerrilleros españoles en Francia, La Habana, Ciencias Sociales, 1971.

Sanz Miguel Ángel, Luchando en tierras de Francia. La participación de los Españoles en la Resistencia, Madrid, Ediciones de la Torre, 1981.

Stein Louis, Par delà l’exil et la mort : les républicains espagnols en France, Paris, Mazarine, 1981.

Vilanova Antonio, Los Olvidados. Los exiliados españoles en la Segunda Guerra Mundial, Paris, Ruedo Iberico, 1969.

Villegas Jean-Claude (présenté par), Écrits d’exil. Barraca et Desde el Rosellón, Sète, Nouvelles Presses du Languedoc, 2008.

La mémoire de la guerre civile et témoignages

Alvarez Del Vayo Julio, Les batailles de la liberté, mémoires d’un optimiste, Paris, François Maspéro, 1963.

Azaña Manuel, Obras completas, 4 vol., Mexico, Ed. Oasis, 1966.

Carrillo Santiago, Memorias, Barcelona, Planeta, 2007 (4e éd.).

Casado Sigismundo, Así cayó Madrid, Madrid, Éd. Guadiana, 1968.

Fernández Sánchez José, Mi infancia en Moscú, Madrid, Ediciones del Museo Universal, 1988.

Fernández Sánchez, Memorias de un niño de Moscú, Barcelona, Planeta, 1999.

Gil Robles José María, No fue posible la paz, Barcelona, Éd. Ariel, 1968.

Hidalgo De Cisneros Ignacio, Cambio de rumbo, Barcelona, Éd. Laïa, 1977.

Mora Constancia (de la), Fière Espagne. Mémoires d’une républicaine, Paris, Éditions Hier et Aujourd’hui, 1948.

Reig Tapia Alberto, Memoria de la guerra civil. Los mitos de la tribu, Madrid, Alianza editorial, 1999.

La période franquiste (1939-1975)

Del Castillo Michel, Le temps de Franco, Paris, Fayard, 2008.

González Duro Enrique, El miedo en la posguerra, Madrid, Obrerón, 2003.

Gracia Jordi, La España de Franco (1939-1975). Cultura y vida cotidiana, Madrid, Sintesis, 2001.

Macías Santiago, Silva Emilio, Las fosas de Franco, los republicanos que el dictador dejó en las cunetas, Madrid, Temas de hoy. Historia viva, 2003.

Richards Michael, Un tiempo de silencio. La Guerra Civil y la cultura de la represión en la España de Franco (1936-1945), Barcelona, Crítica, 1999.

Santos Juliá (coord.), Víctimas de la guerra civil, Madrid, Temas de hoy, 1999.

De la transition démocratique (1975-1982) à nos jours

Aguilar Fernández Paloma, Memoria y olvido de la Guerra civil, Madrid, Alianza, 1996.

Aguilar Fernández Paloma, «Justicia, política y memoria: Los legados del franquismo en la transición española», dans Barahona De Brito A., Aguilar Fernández P. et González Enríquez C. (éds.), Las políticas hacia el pasado: Juicios, depuraciones, perdón y olvido en las nuevas democracias, Madrid, Istmo, 2002, p. 93-135.

Aguilar Paloma, «Guerra civil, franquismo y democracia», Claves de razón práctica, n° 140,2004, p. 24-33.

Bachoud Andrée et Mourier-Martinez María Francisca, España una democracia joven, Paris, Masson, 1990.

Bessiere Bernard, La culture espagnole. Les mutations de l’après-franquisme (1975-1992).

Blanco Aguinaga, De restauración a restauración (ensayos sobre literatura, historia e ideología), Sevilla, Iluminaciones Renacimiento, 2007.

Campuzano Francisco (éd.), Transitions politiques et évolutions culturelles dans les sociétés ibériques et ibéro-américaines contemporaines, « ETILAL », Université Paul-Valéry — Montpellier 3, coll. « Actes » n° 3, 2002.

Campuzano Francisco (dir.), Figures de la mythification dans l’Espagne du XXe siècle, « ETILAL », Espagne contemporaine, Université Paul-Valéry — Montpellier 3, 2007.

Faure Michel, L’Espagne de Juan Carlos. Pays prospère, nation fragile, Paris, Perrin, 2008.

Ferrándiz Martín Francisco, «Exhumaciones y políticas de la memoria en la España contemporánea», Hispania Nova, Revista de Historia contemporánea, n° 7 (2007).

Godicheau François, « L’histoire objective de la guerre civile et la mythologie de la Transition », dans Corrado D. et Alary V. (études réunies par) La guerre d’Espagne en héritage : entre mémoire et oubli de 1975 à nos jours, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2007, p. 69-96.

Lefranc Sandrine, « La consécration internationale d’un pis-aller : une genèse des politiques de réconciliation », Georges Mink, Laure Neumayer (éd.), L’Europe et ses passés douloureux, Paris, Éditions de la Découverte.

Molinero Carme (éd.), La transición, treinta años después (De la dictadura a la instauración y consolidación de la democracia), Barcelona, Península, 2006.

Morán Gregorio, El precio de la transición, Barcelona, Planeta, 1992.

Navarro Vicenç, Bienestar insuficiente, democracia incompleta : sobre lo que no se habla en nuestro país, Barcelona, Anagrama, 2002.

Rozenberg Danielle, « Le “pacte d’oubli” de la transition démocratique en Espagne : retours sur un choix politique controversé », Politix (74), 2006, p. 173-188.

Yusta Mercedes, « Témoins, historiens et mouvement pour la “recuperación de la memoria histórica” : une nouvelle mise en récit de la guerre d’Espagne », dans Corrado D. et Alary V. (études réunies par), La guerre d’Espagne en héritage : entre mémoire et oubli de 1975 à nos jours, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2007, p. 57-68.

© Presses universitaires de la Méditerranée, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search