Version classiqueVersion mobile

La Parole de l’enfant au bénéfice de ses droits

 | 
Yves Denéchère

Deuxième partie. Les paroles des enfants au cœur des enjeux de(s) famille(s)

L’enfant des couples homoparentaux : une parole d’adultes au début du xxie siècle en France ?

Jean-Christophe Coffin

Résumé

En parallèle aux débats sur la légalisation du mariage pour les couples de même sexe, les enfants sont devenus un enjeu de vives discussions. De nombreux spécialistes de la psychologie de l’enfant et des professionnels de la santé mentale ont porté leur attention sur l’impact de cette nouvelle organisation familiale sur le développement psychologique de l’enfant. Des divergences ont rapidement émergé parmi eux dans le contexte français aussi bien qu’aux États-Unis créant un contexte de controverses. Plusieurs recherches ont incorporé cette population suscitant parfois des critiques concernant la méthodologie utilisée. Plusieurs témoignages de ces enfants devenus adultes ont été mobilisés. Mais leurs propos n’ont pas nécessairement convaincu. Le détour par l’histoire permet de souligner combien les études sur le devenir psychologique des enfants ont été et continuent d’être exposées à bien des problèmes méthodologiques. Il semble que les convictions des professionnels inspirent largement leurs propos rendant ces études souvent subjectives. C’est pourquoi un nombre croissant d’entre eux ont proposé une interprétation moins anxieuse et plus distanciée. Ils ont suggéré d’étudier les moyens pouvant faciliter la vie de ces enfants rappelant que l’équilibre de la personne est un objectif primordial de la santé mentale contemporaine.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

S’intéresser à la parole des enfants ayant une expérience de vie au sein de couples homoparentaux peut apparaître encore aujourd’hui comme un véritable défi. C’est la raison pour laquelle la parole de l’enfant et de l’adolescent, que je regrouperai parfois sous le terme de mineurs puisque telle est la définition prédominante, sera prise ici dans un sens large : c’est-à-dire non pas comme une voix à proprement parler qui aurait été recueillie directement par mes soins. J’évoquerai cependant certaines prises de parole fournies par des jeunes et j’aborderai le statut de cette parole dans les recherches. Mais il s’agira avant tout d’observer les manières dont cette parole de mineurs a été prise en compte par des adultes responsables de travaux et d’enquêtes. Si la parole des intéressés apparaît délicate à obtenir, c’est en partie parce qu’elle est rapidement devenue un enjeu majeur dans les controverses qui ont accompagné les débats sur les familles homoparentales. Il y a un autre éléme...

Auteur


Maître de conférences en histoire de la psychiatrie de l’enfant et de l’éducation spéciale à l’Université Paris 8, est chercheur associé au centre d’histoire des sciences et des techniques A. Koyré (UMR 8560). Ses recherches portent sur la production des sciences du psychisme autour du genre et de la différence des sexes au xxe siècle. Il a co-dirigé avec S. Boussion, un numéro de la Revue d’Histoire de l’Enfance Irrégulière sur « Le psychiatre, l’enfant et l’État » (2016). Parmi ses autres publications : « Le genre, une notion prise au sérieux dans les années 1960. Autour du psychiatre et psychanalyste Robert Stoller », Sociétés et représentations, (2017)

jean-christophe.coffin@univ-paris8.fr

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search