Version classiqueVersion mobile

Religion, mythe et politique en Islande médiévale

 | 
Nicolas Meylan

Chapitre 6. Mythe et histoire : à propos des batailles1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En tout cas, à l’instant où le roi Philippe fait crier à tous de se rassembler, la guerre est finie. La bataille commence2.

Les batailles comme objet d’histoire

Dans ce chapitre, je chercherai à montrer comment une perspective critique sur la catégorie mythe qui insiste sur sa nature politique, performative et discursive, permet d’aborder sous un angle nouveau cet objet longtemps tenu à l’écart par les historiens critiques : les batailles. Étroitement associées à une certaine historiographie positiviste propre à la seconde moitié du XIXe siècle, les batailles, en tant qu’objets historiques, ont depuis suscité les moqueries de nombre d’historiens ; en particulier les historiens se revendiquant de l’histoire des mentalités et dénonçant cette histoire « batailles-et-traités » dont le but était de décrire les faits « tels qu’ils ont réellement eu lieu » (Geschichte wie es eigentlich gewesen, selon la formule de Ranke déjà évoquée plus haut) et s’énonçant sous la forme d’une séquence causa...

© Presses universitaires de Liège, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search