Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Le culte liturgique des saints patrons de la Hongrie et la congrégation des rites (1600-1700)

Traduit par Marie-Élizabeth Ducreux (trad.)

p. 91-101


Extrait

1La vitalité de la chrétienté hongroise, bien attestée au moyen-âge par une série de saints qui furent souvent rapidement canonisés après leur décès, disparaît complètement du catholicisme de l’époque moderne réorganisé sur la base des décisions prises au concile de Trente1. Durant la période de la confessionnalisation catholique, que nous situerons entre 1540-1770 pour l’Europe, aucun saint d’origine hongroise ne fut canonisé à Rome. Pendant près d’un siècle et demi, les successeurs de saint Pierre n’élevèrent sur les autels non seulement aucun Hongrois contemporain, mais encore aucun autre ayant vécu au moyen-âge ou à la Renaissance2. Je vais tenter ici de trouver des éléments de réponse à la question de savoir pourquoi il en fut ainsi. Les raisons, me semble-t-il, sont à rechercher autant au niveau de tendances générales repérables aussi dans d’autres pays et contextes qu’à l’échelle de cas particuliers.

2Avant d’aller plus loin, il faut brièvement rappeler les différences bi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.