Version classiqueVersion mobile

Naissance de l’idolâtrie

 | 
Daniel Barbu

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

– Vous n’aimez pas les Marsouins ?
 – Nous les haïssons.
 – Pour quelle raison les haïssez-vous ?
 – Vous le demandez ? Les Marsouins ne sont-ils pas les voisins des Pingouins ?
 – Sans doute.
 – Eh bien, c’est pour cela que les Pingouins haïssent les Marsouins.
 – Est-ce une raison ?
 – Certainement. Qui dit voisins dit ennemis.
Anatole France, L’Île des pingouins, préface

C’est un lieu commun de l’anthropologie que d’affirmer que chaque société établit une dichotomie fondamentale entre « nous » et les « autres ». Comme l’a rappelé Claude Lévi-Strauss, dans un texte bien connu : « L’humanité cesse aux frontières de la tribu, du groupe linguistique, parfois même du village ; à tel point qu’un grand nombre de populations dites primitives se désignent d’un nom qui signifie les “hommes” (ou parfois – dirons-nous avec plus de discrétion – les “bons”, les “excellents”, les “complets”), impliquant ainsi que les autres tribus, groupes ou villages ne participent pas des vertus – ou même de la natur...

© Presses universitaires de Liège, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search